Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // AS Monaco

Valeureux Germain

Homme du match face à Fenerbahçe, Valère Germain permet à l'AS Monaco de continuer à rêver d'une nouvelle présence en Ligue des champions. Une petite revanche pour un pur produit du club longtemps sacrifié par la politique de recrutement instaurée depuis 2013 sur le Rocher.

Modififié
Monaco s'est donc offert le droit de rêver. Et d'espérer vendredi, ne pas tomber sur l'épouvantail Manchester City pour son barrage d'accession à la Ligue des champions, avec l'assurance de disputer la Ligue Europa dans le pire des cas. Ce petit répit, le club princier le doit avant tout à Valère Germain, homme du match ce mercredi contre Fenerbahçe (3-1). Très discret à l'aller en Turquie, le fils de Bruno a remis les pendules à l'heure au retour, et surtout placé les siens sur orbite dès la troisième minute en convertissant une passe lumineuse de Radamel Falcao. Dans une belle entente avec le Colombien et l'ensemble du secteur offensif monégasque, il a pesé, et su sonner la révolte un peu après l'heure de jeu en convertissant sa seconde vraie opportunité sur une remise de Nabil Dirar. Serein et efficace. Du très bon Germain, dans la lignée de sa saison à Nice (14 buts en Ligue 1) et de ses matchs de préparation estivaux. Seul petit bémol au tableau de chasse : ne pas avoir tenté sa chance juste avant la pause et cherché une passe compliquée pour Falcao, finalement blessé sur l'action.

« On préfère l'avoir avec nous »


« Germain ? C'est un enfant du club. Je suis très content pour lui. Il a été bon avec Nice, mais on préfère l'avoir avec nous » se gargarisait Vadim Vasilyev juste après le match de Ligue des champions. Pourtant, cet enfant du club a longtemps été le cocu du nouveau projet monégasque de Dmitri Rybolovlev. Malgré 14 buts et un statut de capitaine en 2012-2013 l'année de la promotion en Ligue 1, Claudio Ranieri l'a longtemps laissé au placard à l'étage supérieur à l'exercice suivant. Il doit attendre le 19 janvier 2014 et un déplacement à Toulouse pour une première titularisation en championnat. Suffisant néanmoins pour prendre le train en marche, marquer dès le match suivant contre l'OM, et finir une demi-saison avec 4 buts et 2 passes décisives en ayant remplacé Falcao et son genou pété au pied levé. Mais pas assez pour générer une force d'inertie et convaincre Leonardo Jardim, arrivé aux affaires à l'été 2014, de le maintenir dans le onze asémiste. Seulement 9 titularisations en Ligue 1 pour 3 buts et 2 passes décisives, moins de 30 minutes en Ligue des champions, l'attaquant de poche arrivé à ses 15 ans, n'a donc pas eu d'autre choix que d'aller se refaire la cerise en prêt à Nice. À 14 buts et une influence minimisée par la présence d'un Hatem Ben Arfa marchant sur l'eau avec les Aiglons. De quoi attiser l'appétit de quelques clubs et de faire réfléchir son club formateur.

« Aujourd'hui, je vois un joueur meilleur »


A priori, malgré l'embouteillage dans le secteur offensif de Monaco, Leonardo Jardim est désormais convaincu : « c'est un joueur important. Lors de ma première année où j'étais au club, il a joué une vingtaine de matchs, mais il voulait jouer plus. Aujourd'hui, je vois un joueur meilleur. Et ça, c'est bien » . Devoir prouver, encore et toujours, le destin d'un Valère Germain qui avait déjà connu des mésaventures similaires au centre de formation de l'ASM, où les éducateurs ne savaient pas forcément comment l'utiliser, ni où sur le terrain. Ce qui ne l'a pas empêché de continuer de grandir en saisissant chaque miette de temps de jeu pour en faire une opportunité de se montrer. À l'aube de la saison, la question n'est plus de savoir si Valère Germain fera partie des plans de son coach mais si l'AS Monaco va faire l'effort ou non de le conserver en cas de belle offre sur le bureau de Vadim Vasilyev. La tendance est à la stabilité, si l'on en croit le Russe, pour qui il n'y a « pas besoin de vendre » . Sauf que le club de la Principauté a basé son projet sportif sur la réalisation de plus-values financières, et que son attaquant est en train de prendre de la valeur. Dans le cas où il ne serait plus là au premier septembre, il aura au moins eu le mérite de prouver à sa direction - un an après le départ lucratif d'un autre joueur du sérail, Layvin Kurzawa - que les éléments les plus bankables n'étaient pas forcément en Amérique du Sud mais bien dans le centre de formation de l'AS Monaco.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 25
À lire ensuite
Monaco d'attaque pour la C1