1. //
  2. // 18e journée
  3. // Bordeaux/VAFC (2-1)

Valenciennes : quand Legrand gueule

Modififié
6 12
En concédant à Bordeaux sa 11e défaite depuis le mois d’août (2-1), dimanche aprem’, Valenciennes s’est un peu plus enfoncé dans les profondeurs du classement. Menant pourtant à la marque, les hommes du président Legrand ont subi la révolte girondine. Mais pas que.

« Si la logique avait été respectée, on aurait au moins eu un point ce soir ! Je pense que le penalty de Bordeaux est très limite (transformé par Jussiê, ndlr)… Ensuite, sur celui qu’on loupe (Enza Yamissi), quand Mathieu Dossevi arme son tir et se fait descendre dans la surface, là, on ne siffle pas penalty » , s’est emporté JRL au coup de sifflet final.

Mais c’est pas tout. Quand Ariel Jacobs, de son côté, a pris soin de ne pas accabler Monsieur Lesage, son boss a continué. « De plus, le dernier attaquant aurait dû prendre un carton rouge, mais ça n’a pas été fait… Donc si en plus, on a l’arbitrage contre nous, ça va être compliqué, râlait-il encore. Mais c’est comme ça. On ne va pas récupérer les points et même si je gueule, ça ne sert à rien. »

Surtout quand les Girondins auraient pu bénéficier d’un penalty pour une faute sur Jussiê, et Angoua récolter un rouge pour avoir marché sur Saivet.

Mais au final, sportivement, la logique a été respectée… LB, à Bordeaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est affolant le nombre de joueurs qui disent '' ce soir '' alors qu'ils sont en pleine après-midi ; maintenant c'est un président qui fait l'erreur .
maisouimaisnondabord Niveau : Loisir
Y'en a marre des pleurnicheuses. Tu es dans le fond du classement parce que tu fais un boulot minable pas parce qu'un arbitre oublie un penalty de temps en temps.
Même si je n'aime pas spécialement ce président, il faut avouer qu'il a raison et que les Valenciennois se sont bien faits enfumer par l'arbitre sur ce match
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 12