France - Ligue 1 - 19e journée - Valenciennes/Évian (2-1)

Par Léo Ruiz

Valenciennes boucle une belle année

Grâce à deux buts de Pujol et Saez et un très bon Nguette, jeune international français, Valenciennes a dominé Évian TG (2-1) et repris la 6e place de la Ligue 1. Pour Évian, le maintien sera encore la principale préoccupation l’année prochaine.

Note
3 votes
3 votes pour une note moyenne de 5/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note


Gaëtan Bong (Valenciennes) face à Sidney Govou (Evian TG)
Gaëtan Bong (Valenciennes) face à Sidney Govou (Evian TG)
Valenciennes - Évian TG : 2-1
Buts : Pujol (12e) et Saez (75e) pour VA. Khlifa (32e) pour l'ETG


« Concentrons-nous sur cette ultime partie, parce que je pense qu’elle peut déterminer pas mal de choses. » Daniel Sanchez avait raison. Une victoire à la maison face aux Hauts-Savoyards, et Valenciennes rejoignait le peloton Bordeaux-Lille-Nice à la 6e place, confirmant une étonnante première moitié de saison. De quoi aborder 2013 avec le plein de confiance. Cette victoire, les Nordistes sont allés la chercher. Joueur, dominateur toute la partie, Valenciennes a dû attendre le dernier quart d’heure pour faire définitivement la différence (2-1) et boucler une belle année. Mieux encore, VA s’est découvert une petite pépite, le jeune Nguette, qui s’est particulièrement fait remarquer avec un pénalty et une expulsion provoqués. Évian, qui pourrait accueillir Givet cet hiver, a manqué l’occasion de faire le trou avec la zone rouge. En cas de victoire à Toulouse, Sochaux pourrait même lui faire passer Noël en position de relégable.

Nguette sans complexe

Pas de Kadir, suspendu, dans le onze de Sanchez, mais un coup de neuf. Opa Nguette, 18 ans, est titularisé pour la première fois en Ligue 1 sur l’aile gauche de l’attaque nordiste. Soit dans le même couloir que le septuple champion de France Sydney Govou, de 15 ans son aîné, et de retour dans le groupe. Mais ça, le jeune international s’en tape. Une minute de jeu, et le numéro 33 a déjà envoyé valser Dja Djédjé et mis le bordel dans la surface des visiteurs. Un beau coup franc enroulé de Sorlin, une talonnade de Pujol qui passe tout près du poteau. L’affiche n’est pas des plus excitantes, mais le spectacle est au rendez-vous. Peut-être parce que les deux 4-4-2 laissent de sacrés espaces d’un côté comme de l’autre. En cinq minutes, Greg Pujol, en bon renard, ouvre le score pour VA (14e), puis Angoula, en bon défenseur, envoie dans les nuages un caviar d’Olivier Sorlin. Valenciennes montre davantage de maîtrise collective. Les enchaînements sont bons et la doublette Dossevi-Nguette emmerde les latéraux de l’ETG avec ses percussions incessantes. Mais les Hauts-Savoyards aiment jouer le contre. Sagbo s’échappe et sert en retrait Khlifa, qui ajuste Penneteau d’un superbe plat du pied des 20 mètres (33e). Bam, le coup de poignard pour les Nordistes, qui terminent plus difficilement la première période, malgré une dernière grosse occase pour Le Tallec.

Pénalty raté, pénalty oublié

Ça fait 63 buts en première division pour Pujol. Six en 11 matchs pour Saber Khlifa cette saison. Nguette, lui, continue à pourrir la soirée de Dja Djédjé, qui, encore en retard, le découpe dans la surface. Dossevi se charge du pénalty, mais envoie chier la règle du plat du pied sécurité en tirant à côté. De l’autre côté, Khlifa tente sa 40e Titi Henry de la partie, mais Penneteau claque en corner. La pause n’a pas coupé les jambes des acteurs, et surtout pas celles des Valenciennois, toujours aussi entreprenants. Mais maladroits au moment de conclure, à l’image de Pujol et Le Tallec, tous les deux seuls aux six mètres, mais qui préfèrent se regarder plutôt que de s’occuper du ballon. Trop de complicité tue la complicité. Djakaridja Koné se fait lui aussi avoir par Nguette, s’agace et le découpe. Carton rouge. Minute catastrophique pour Évian, puisque dans la foulée Le Tallec dévie joliment pour Saez, qui conclue à la manière d’un numéro 9 aguerri (75e). C’est mérité. VA a fait le plus dur, mais ne s’arrête pas pour autant. Dossevi fait un festival et centre fort sur Nguette qui, seul face au but vide, foire complètement sa tête. À dix, Évian tente tout, mais M. Rainville oublie de lui offrir un pénalty pour une main d’Isimat-Mirin. Il faudra continuer à batailler l’année prochaine pour survivre en Ligue 1.


Par Léo Ruiz


 








Votre compte sur SOFOOT.com

2 réactions;
Poster un commentaire

  • Message posté par Dilaw le 23/12/2012 à 17:17
      Note : 2 

    Affolant le petit Nguette!
    L'infirmerie de VA qui accueil un joueur de plus...
    J'ai pas vu beaucoup de match de VA cette année, mais celui ci était vraiment pas mal, ça joue vraiment bien, c'est juste techniquement, y'a de l'envie et de la fougue, c'est très rafraichissant un match comme ça.

  • Message posté par Dilaw le 23/12/2012 à 17:20
      Note : 1 

    Et bon, la main, il peut pas se la couper Isimat-Mirin.


2 réactions :
Poster un commentaire