1. // Coupe de France – 1/4 – VAFC/Rennes

Valenciennes – Stade Rennais, acte 1

Ironie du calendrier, Nordistes et Bretons s’affrontent ce soir au Hainaut pour le compte des quarts de finale de Coupe de France trois jours avant une deuxième confrontation entre les deux clubs, au même endroit, en L1 cette fois. L’occasion de faire le point sur l’état de forme des deux équipes et leurs objectifs d’ici la fin de saison.

Modififié
0 0
Valenciennes a la joue rouge

Giflé 0-4 par le voisin lillois dimanche, Valenciennes donne actuellement de sérieux signes de surchauffe. Son classement actuel en L1 – 11e – est trompeur, puisqu’en y regardant de plus près, on s’aperçoit que les Nordistes sont plus proches de la 19e place que de la 10e… La faute aux contre-performances actuelles des hommes de Daniel Sanchez, qui restent sur deux défaites et un nul. A Sochaux et face à Saint-Etienne, ils ont pourtant mené les deux fois au score, avant de se faire rejoindre dans le Doubs (1-1) et carrément doubler par les Verts (1-2). Pour s’éviter une fin de saison angoissante, le VAFC doit retrouver sa bonne forme du début d’année, qui avait été récompensée par six victoires en neuf rencontres toutes compétitions confondues. Il va néanmoins falloir faire une nouvelle fois sans Grégory Pujol, toujours sur le flanc. L’absence de l’atout offensif numéro un doit profiter au jeune et prometteur Vincent Aboubakar, en progrès ces derniers temps.

Rennes, cauchemar des pronostiqueurs

De son côté, Rennes est constant dans l’inconstance. Capables du meilleur comme du pire, les Bretons sont un cauchemar pour pronostiqueurs. Dans un bon jour, la défense est forteresse, le ballon gigote à merveille, les espaces sont dévorés avec appétit par les Kembo et Pitroipa, les occasions converties par Erding et Montano. Dans un mauvais (comme face à Toulouse dimanche, défaite 0-1), la défense claque des dents à chaque offensive adverse, le jeu est au point mort et le réalisme carrément absent. Pis, il semble manquer une âme à cette équipe, un esprit combattant, à l’image d’un Yann M’Vila qui donne l’impression ces temps-ci de jouer déjà la tête ailleurs (il faut lui reconnaître une circonstance atténuante : il en est à plus d’une quarantaine de matchs disputés cette saison). Il va en plus falloir composer ce soir sans le meilleur défenseur rouge et noir, Kana-Biyik (suspendu), et sans Pajot, la valeur montante du milieu de terrain…

VAFC : priorité L1 ?

La qualification pour le dernier carré de la Coupe de France ne revêt pas forcément la même importance pour les deux formations. Valenciennes, qui croyait il y a encore une quinzaine de jours, avoir pris une belle petite avance sur ses concurrents directs au maintien en L1, s’est réveillé lundi matin avec une gueule de bois carabinée. A l’humiliation de la déroute de Villeneuve d’Ascq, s’est ajouté le fait que cette même concurrence a obtenu des résultats inattendus : Dijon qui gagne à Marseille, Nancy qui domine Montpellier, voire les nuls d’Ajaccio à Bordeaux et de Caen face au PSG. Il y a donc urgence à reprendre des points en championnat. Dans ce contexte, le match de Coupe de ce soir semble presque secondaire, même s’il serait bien évidemment dommage de finir si près du but, à domicile qui plus est, et après avoir effectué jusqu’à présent un bien joli parcours (2-0 au Mans, 3-1 face à Bastia, 2-1 face à Lille).

Enfin un trophée pour le Stade ?

L’enjeu est tout autre pour Rennes. Deuxième de L1 au soir de la 7e journée fin septembre, le club breton navigue depuis entre la 4e et la 7e place, malgré une multitude d’occasions de retrouver le podium. Comme d’hab, en somme… Roi de l’inconstance, passé maître dans l’art de se manquer à chaque match à enjeu, le Stade semble encore condamné cette saison à ne pas espérer mieux qu’une place d’honneur. Du coup la Coupe de France revêt une importance capitale, du moins pour les supporters, encore traumatisés par la défaite en finale au stade de France face au voisin guingampais en 2009, et qui attendent un trophée depuis plus de quarante ans désormais.

Par Régis Delanoë, à Rennes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0