En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // FC Barcelone-Valence (1-2)

Valence relance vraiment la Liga

Dominateur, le Barça a perdu face à un Valence excellent en contre, emmené par un énorme Diego Alves. L’Atlético est désormais à égalité avec les Catalans. Le Real de Zidane est à un point.

Modififié

FC Barcelone 1-2 Valence

Buts : Messi (63e) pour les Catalans // Rakitić (26e CSC), Santi Mina (45e+1)

La gueule de bois est un mystère. Pour les scientifiques, pour ceux qui l’expérimentent pour la première fois, et même pour les habitués. Chacun a son remède de grand-mère, sa solution magique. Mais les ressacs d’une soirée arrosée l’emportent souvent. Celle du Barça dure depuis que Cristiano Ronaldo a décidé de foutre le bordel dans la maison catalane. Les Basques de la Real Sociedad sont passés par là, avant que les soldats du Cholo Simeone ne terminent le travail et enfoncent un club qui n’avait pas connu une telle remise en cause depuis des lustres. Contre Valence, le Barça a poursuivi sa chute, montrant de gros signes de faiblesse, surtout en défense. Face à une équipe de Valence qui s’est présentée au Camp Nou pour jouer en contre, les hommes de Luis Enrique ont craqué à deux reprises. Oui, la gueule de bois se poursuit. L’Atlético est à égalité avec le Barça, et le Real va dormir à un point de l’éternel rival.

San Diego dégoûte les Barcelonais


Le début du match est un grand classique barcelonais. Iniesta et Busquets décide du rythme de la rencontre, Neymar obtient une première occasion, et Suárez chauffe son exter' du pied sur une volée qui passe loin au-dessus des cages de Diego Alves. Le gardien brésilien sort une énorme parade devant Messi sur l’action qui suit et empêche la Pulga de marquer son cinq centième but en carrière. Les dix premières minutes ne ressemblent pas vraiment à celle d’une équipe en difficulté. Les Valenciens attendent et souffrent face aux montées d’un Jordi Alba enfin retrouvé. Le latéral espagnol sert Luis Suárez, seul dans la surface, mais le Pistolero manque l’ouverture du score de quelques centimètres. Diego Alves montre qu’il n’a pas volé son surnom de San Diego, avec un deuxième arrêt exceptionnel devant Neymar. Le Barça est en mode machine, et les Chés s’énervent. Le Brésilien prend son premier violent taquet, et Javi Fuego le jaune qu’il mérite. Tranquille jusque-là, Claudio Bravo voit Rodrigo manquer le cadre au quart d’heure de jeu. Cinq minutes plus tard, Suárez poursuit le festival des occasions manquées avec une tête à quelques centimètres du but. Et le Barça va le payer cher. Sur une frappe anodine de Guilherme Siqueira contrée par Rakitić, Valence ouvre le score. Un but venu de nulle part, qui rappelle que le Barça est dans une sale période. Piqué a beau gueuler, haranguer la troupe catalane, les hommes de Luis Enrique ont perdu leurs moyens après le but de Valence. Siqueira rate même le second but avec une frappe dévissée. Discret, Messi rate une tête à bout portant devant un Diego Alves bouillant. Dans le temps additionnel, Valence décide d’enfoncer la défense catastrophique du Barça. Parejo offre un caviar à Santi Mina qui trompe Bravo. 0-2. Mi-temps, une leçon de jeu en contre donnée par Valence, face à la domination barcelonaise.

Messi marque enfin le 500e


Au retour des vestiaires, le Barça tente de vite se relever. En grande difficulté après le but contre son camp, Rakitić rate une énorme occasion aux six mètres. Méconnaissable, le milieu croate incarne parfaitement la difficile situation du leader de la Liga. Les Valenciens attendent tranquillement dans leur surface et subissent les assauts barcelonais. Tout en foutant le bordel en contre, face à une défense toujours aussi fragile. Sans solutions tactiques, Luis Enrique attend sur son banc l’éclair de génie de l’un des membres de la MSN. L’heure de jeu passe, et le Barça trouve enfin la faille dans la muraille des Chés. Servi par Alba, Messi réduit le score et plante enfin son 500e but. Le Camp Nou se réveille enfin. En face, Valence continue de jouer en contre. Piqué décide de jouer avant-centre, et Messi tente tout pour égaliser. Diego Alves poursuit son show avec une parade énorme devant Rakitić, à vingt minutes du terme. Jordi Alba tente le copier-coller avec l’action du but barcelonais, mais Messi est contré par un défenseur valencien. Dans les dix dernières minutes, le Barça doit sa survie à un énorme Mascherano qui contre seul toutes les offensives de Valence et à un raté incroyable de Paco Alcácer. À deux minutes de la fin, Piqué se troue aussi en face à face avec Alves. Le Barça a tout tenté, mais laisse trois points majeurs dans la course au titre. Les deux clubs madrilènes peuvent se réjouir de la grosse prestation de Valence. La Liga est relancée.


  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Ruben Curiel
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4 vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3