1. //
  2. // 35ème journée

Valence rebondit, l’Atlético enchaîne

En écrasant le Bétis (4-0), Valence a repris de l’avance à la troisième place de la Liga, et de la confiance pour son match retour de C3. Son adversaire européen, l’Atletico Madrid, s’est payé l’Espanyol Barcelone au Calderon (3-1), et continue à grignoter des places. En bas, c'est cuit pour Santander, battu chez lui par Bilbao (1-0).

Modififié
0 0
4, c’est le chiffre de Valence depuis plusieurs semaines. Une victoire 4-1 contre le Rayo Vallecano, puis deux douloureuses défaites, 4-0 sur la pelouse de l’Espanyol, puis 4-2 en C3 au Vicente Calderon. Ce soir, ça a encore fait 4. Du bon côté cette fois, face à un tout petit Bétis Séville (4-0). Mestalla et ses petits préférés en avaient bien besoin, pour prendre un peu de marge à la 3ème place de la Liga, et pour reprendre confiance à 4 (encore) jours du match retour d’Europa League. Après une première mi-temps poussive, au cours de laquelle Valence a quand même pris les devants grâce à Jonas, les joueurs d’Emery ont déroulé en seconde période, avec une nouvelle fois, un excellent Feghouli. L’ancien Grenoblois a provoqué l’expulsion de Dorado à la demi-heure en s’échappant seul au but, avant de doubler la mise cinq minutes plus tard, sur un service d’un Sergio Canales bel et bien de retour. En toute fin de match, Soldado et Piatti ont corsé l’addition, et Jorge Molina est allé rejoindre Dorado aux vestiaires. « On va passer, on va passer » , chantait Mestalla. En attendant le duel entre Osasuna et Malaga demain, Valence a 4 (toujours) points d’avance sur l’équipe de Pellegrini.

Madrid 2-0 Barcelone
Derrière, ça remonte fort, d’abord avec cet Atletico Madrid qui pète la forme. Après la branlée infligée à Valence en Europa League, les Colchoneros ont enchainé un deuxième succès consécutif en Liga, et contre un concurrent direct, l’Espanyol Barcelone (3-1). Pas de coup de génie de Falcao cette fois-ci, mais un grand Arda Turan, auteur de deux jolis buts. Si les Catalans s’éloignent de l’Europe, l’Atletico, 7ème, revient à un petit point de Levante, 5ème, et trois de Malaga, 4ème. Au même rythme, on retrouve l’Athletic Bilbao, qui n’abandonne pas l’idée d’accrocher la 4ème place. En déplacement chez la lanterne rouge, le Racing Santander, Bielsa a très peu fait tourner avant le retour de C3 jeudi prochain à Bilbao. Muniain était absent et Llorente sur le banc, sinon, c’est le onze classique qui est allé chercher trois points qui permettent de continuer à croire à la Ligue des champions (1-0). Le buteur de la rencontre, c’est Toquero, le remplaçant du buteur maison. Pour Santander, c’est cuit, la saison prochaine se jouera en deuxième division.

Ça sent le roussi pour les relégables
Le trou entre les trois relégables et ceux qui les précèdent s’est encore un peu plus accru ce soir. D’abord parce que Grenade a réalisé le bon coup de la soirée en battant Getafe aux Carmenes (1-0), grâce à un but rapide de Jara, avantage préservé pendant 70 minutes. Avec huit points d’avance sur Saragosse, 18ème, ça sent bon le maintien en Andalousie. Finalement, les trois promus devraient se maintenir. C’est beau. L’autre menacé, Villarreal, n’a pas gagné mais a pris un point précieux, à San Sebastian, contre la bande à Montanier (1-1). Pendant longtemps, le Sous-marin jaune a même pensé ramener les trois points, grâce à l’ouverture du score de l’inépuisable Senna, bientôt 36 ans mais toujours aussi bon. Mais le trio Griezmann-Prieto-Vela a arraché le nul à cinq minutes du terme. Le 11ème but du Mexicain cette saison, mine de rien. La Real Sociedad a neuf points d’avance sur la zone rouge. Villarreal, six.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0