Valence : Nuno, plus qu'un ami de Jorge Mendes ?

Deux ans après le début de sa carrière d'entraîneur, voilà que Nuno Espirito Santo débarque dans l'un des quatre grands clubs de Liga. Auparavant, il a entraîné Rio Ave, où il a obtenu des résultats quasiment inespérés vu les moyens dont dispose l'équipe de Vila do Conde. Mais la vraie raison de sa venue à Mestalla porte un autre nom. Celui de Jorge Mendes. Alors forcément, ça ne plait pas à tout le monde de l'autre côté de la frontière luso-espagnole.

Modififié
9 15
« Mon objectif est de qualifier Valence pour la Ligue des Champions dès cette saison » . Nuno Espirito Santo est un homme ambitieux et l'a fait comprendre aux fans des Murcièlagos dès sa première conférence de presse au club. Cela ne change rien au fait qu'ils sont très peu à croire en ses chances à l'Est de la Péninsule Ibérique. A commencer par les bookmakers. Le site de paris en ligne sportium.es voit carrément en Nuno le premier entraîneur renvoyé de la saison en Liga avec une cote à 5,50 devant Gonzalez (Espanyol) et Fernandez (La Corogne) respectivement cotés à 6 et 6,50. Il faut dire que l'ancien gardien de but du FC Porto sort un peu de nul part aux yeux des gens qui méconnaissent la Liga Sagres. Et même pour ceux qui la suivent, le voir passer de Rio Ave à Valence semble aussi peu naturel que s'il bondissait du banc de Lorient pour atterrir sur celui d'Arsenal, par exemple. Oui, Nuno Espirito Santo a réalisé deux bonnes saisons avec peu de moyens (11e l'année dernière, finaliste de la Coupe du Portugal et de la Coupe de la Ligue la même année et 6e en 2012-2013, aux portes de l'Europe), mais ces deux années ont aussi et surtout été les deux seules de sa jeune carrière d'entraîneur. De toute évidence, le coach portugais n'avait a priori rien du candidat idéal à la reprise d'un Valence revanchard dont le but est de redorer son blason dès cette saison. Alors pourquoi a-t-il atterri à Mestalla? Comme bien souvent depuis une décennie, la réponse se trouve entre les mains d'un homme: l'omnipotent Jorge Mendes.

Amis depuis près de 20 ans


Pour comprendre la relation entre les deux hommes, il faut remonter à 1996. Nuno Espirito Santo est à l'époque un jeune gardien de but qui aime fréquenter les boîtes de nuit tenues par Mendes dans le Nord du Portugal. « On avait des amis en commun et avec le bouche à oreille on a fini par faire connaissance et devenir de très bons amis » , raconte Nuno. Du statut de potes, les deux hommes sont rapidement passés à celui d'associés. Le jeune homme d'affaires veut se lancer dans le football et le portier de l'époque de Guimaraes, jouer à Porto. « On a tous les deux tiré profit de la situation de l'autre. Lui du fait que j'étais dans le monde du football professionnel et moi de son implication, sa motivation et de son sens de la négociation » . Conscient de ne pas avoir encore la carrure pour faire affaires avec Pinto da Costa, l'agent convainc Augusto César Lendoiro (président de La Corogne), l'un de ses tous premiers clients, de faire confiance à Nuno qui se souvient encore très bien des détails de la transaction. « Suite à mon transfert à La Corogne, Jorge Mendes ne m'a pas prélevé un sou alors qu'il était convenu à la base qu'il perçoive une prime sur mon contrat. Il a déchiré le chèque sous mes yeux et m'a dit qu'il ne l'encaisserait jamais » . En plus d'être belle, l'histoire se termine bien puisque Nuno finit par enfiler le maillot du FC Porto entre 2002 et 2004 puis 2007 et 2010.

« Si je suis là, c'est grâce à Jorge Mendes »


Nuno ne doit pas qu'une partie de sa carrière de gardien à Mendes mais aussi celle d'entraîneur. Et il le sait. Interrogé sur la question peu après son arrivée à Rio Ave (qui est, par ailleurs, l'un des bastions de l'Empire Gestifute au Portugal), l'intéressé n'a pas tenu sa langue, fidèle à sa réputation. « Oui, si je suis là c'est grâce à Jorge Mendes. Et alors, quel est le problème ? C'est mon agent, non ? Il ne fait que son travail. » Son arrivée à Valence présente quelques similitudes avec son parachutage à Vila do Conde en 2012. Les bonnes relations entre le proprio de chacune des deux écuries et le nombre de clients de la Gestifute sont deux éléments-clés de la stratégie du super-agent. Avant d'être des clients de Jorge Mendes, Antonio Campos (Rio Ave) et Peter Lim (qui a presque racheté Valence) sont amis avec le Portugais et entretiennent avec lui une relation de confiance. Ils lui laissent ainsi une certaine marge de manœuvre au sein de leurs effectifs, ce qui peut expliquer la présence inattendue de noms comme Nuno. Mais comme le manège repose sur la confiance, Mendes ne peut pas se permettre d'entuber les gros poissons simplement pour pistonner ses joueurs ou entraîneurs. Du moins pas à ce niveau-là. Ces derniers doivent avoir un minimum de qualité. Nuno Espirito Santo, quoique peu expérimenté, a, en plus d'y avoir obtenu d'excellents résultats, fait de Rio Ave l'une des équipes les plus joueuses de Liga Sagres. La pré-saison du Valence CF, bien que très peu significative à l'échelle de toute une saison, a commencé à faire taire les moins sceptiques parmi les sceptiques. En plus d'avoir gagné l'inutile Emirates Cup, les hommes de Nuno "Esprit Saint" ont joué de manière prometteuse, que ce soit contre Monaco ou Benfica, qu'ils ont tous deux dominé dans le jeu. De là à savoir si cela sera suffisant pour atteindre les exigences que le nouveau technicien valencian s'est fixées au cours de sa première conférence de presse, il y a un gouffre que peu oseront franchir outre-Pyrénées. Une chose est sûre : si Nuno parvient à décrocher la C1 dès cette saison, il se fera un nom en Espagne. Et pour une fois, ça ne serait pas grâce à un coup de piston de l'ami Mendes.

Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

el peruano loco Niveau : Ligue 2
Il prend pas beaucoup de risque en disant vouloir être dans les quatre premières places derrière le big 3. Surtout que la Sociedad s'est faite dépouillée, que l'on attend de voir encore s'il en sera de même pour Bilbao et que voir Villareal passer de promu à qualifié en C1 en 2 saisons serait fabuleux. Par ailleurs Lim semble ne pas être un radin.
c'est hallucinant l'influence énorme qu'a Jorge Mendes sur le foot en Europe.
aucun club ne veut se fâcher avec lui au point d'accepter des trucs incroyables comme engager/licencier contre leur gré.
'' Mendes ne peut pas se permettre d'entuber les gros poissons simplement pour pistonner ses joueurs ou entraîneurs''…
Vous avez toujours rien compris.Il a de bonnes raisons pour que Jorge Mendes soit dans la situation dans laquelle il est.
Ahh,la jalousie...
Super Dupont Niveau : CFA2
Message posté par soswiss le 07/08 à 08:55
--------------------------------------------------------------------------------

c'est hallucinant l'influence énorme qu'a Jorge Mendes sur le foot en Europe.
aucun club ne veut se fâcher avec lui au point d'accepter des trucs incroyables comme engager/licencier contre leur gré.


T'as lu ca ou que Valence a ete force d'embauche Nuno contre son gre? C'est meme plus entre les lignes que tu lis toi, on s'approche du devin la.
A moins que tu sois une de ces "source proche du dossier" qui fournissent footmercato en rumeurs tout l'ete.
Jorge Mendès c'est l'illuminati du Foot, il décide de tout. Si c'est ton agent tu peux te retrouver n'importe où à n'importe quel moment.

C'est déjà surprenant de le voir placer certains joueurs là où on ne les attendrait pas, mais c'est encore plus flagrant avec les entraineurs.

C'est le cas de Valence, mais aussi de Monaco avec Jardim, qui est très loin d'avoir le palmarès de Ranieri et qui lui a pourtant pris sa place alors même que l'Italien venait de boucler une très belle saison.
Vu ce qu'il a fait avec rio ave il doit être quand même compétent! et l'expérience ne fait pas tout sur un banc (l'année dernière en L1 les deux premiers coachs virés étaient les 2 plus expérimentés...)
Moi je suis persuadé qu'il fera mieux que son prédécesseur car valence aurait du faire 4ème l'année précédente vu son effectif.

Après c'est sur que ça aide d'avoir mendes mais quand t'es nul il te lache vite, souvent il te survends mais si tu merdes c'est fini...
Message posté par Super Dupont
Message posté par soswiss le 07/08 à 08:55
--------------------------------------------------------------------------------

c'est hallucinant l'influence énorme qu'a Jorge Mendes sur le foot en Europe.
aucun club ne veut se fâcher avec lui au point d'accepter des trucs incroyables comme engager/licencier contre leur gré.


T'as lu ca ou que Valence a ete force d'embauche Nuno contre son gre? C'est meme plus entre les lignes que tu lis toi, on s'approche du devin la.
A moins que tu sois une de ces "source proche du dossier" qui fournissent footmercato en rumeurs tout l'ete.



je n'évoquais pas particulièrement ce cas-là mais de nombreux autres où des clubs sont obligés d'engager un joueur que Mendes veut placer pour pouvoir avoir la possibilité ensuite de recruter d'autres joueurs dont il s'occupe.
Il en est ou le stade ?
Felipão Coutinho Niveau : District
Qu'es ce qu'il ne fait pas dans le foot d'aujourd'hui ce Mendes?
Note : 1
Message posté par nonda16
Jorge Mendès c'est l'illuminati du Foot, il décide de tout. Si c'est ton agent tu peux te retrouver n'importe où à n'importe quel moment.

C'est déjà surprenant de le voir placer certains joueurs là où on ne les attendrait pas, mais c'est encore plus flagrant avec les entraineurs.

C'est le cas de Valence, mais aussi de Monaco avec Jardim, qui est très loin d'avoir le palmarès de Ranieri et qui lui a pourtant pris sa place alors même que l'Italien venait de boucler une très belle saison.


Ouais enfin le palmarès de Ranieri il est pas ouf hein...
Et la l'influence de Jorge Mendes en sélection portugaise?
Si il n'était pas si "puissant" il y aurait certains joueurs qui ne serait pas convoqué et surtout d'autres qui le seront.
Il a faillit vendre André leao a L'OM 5M alors que ce gars n'en vaut pas 1...
Message posté par toof11


Ouais enfin le palmarès de Ranieri il est pas ouf hein...



Sauf si tu prends en compte les titres de vice champions !!

Plus sérieusement, c'était surtout pour dire que Jardim a vraiment encore beaucoup à prouver, et qu'il doit davantage sa place à l'ASM à Jorge Mendès qu'à son palmarès.
Il y a un fond de jeu particulièrement bon à valence, ça joue très très bien. Il faut juste en faire quelque chose.
Message posté par BatVal75
Il en est ou le stade ?


toujours terminé à 80% depuis plusieurs années mais travaux gelés
c'est pas encore pour cette saison
tant mieux pour les amoureux de mestalla
Message posté par BatVal75
Il en est ou le stade ?


devrait etre operationnel pour la saison 2015/16 si lim le nouveau proprio met la main au portefeuille
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
9 15