1. //
  2. // 17ème journée

Valence, l'autre champion

Samedi aura vu Ronaldo et le Real atomiser Séville 6 à 2. Dimanche, dans le sommet de l'autre Liga, c'est Valence qui s'est imposé face au PSG espagnol, Malaga. Un doublé de l'inévitable Soldado permet aux Valencians de s'accrocher un peu plus à sa 3e place. Dans les autres rencontres, Villarreal continue de sombrer, et Osasuna se replace.

Modififié
4 0
Valence confirme son bon début de championnat et passera l'hiver au chaud, bien calé à la troisième place derrière Barcelone et Madrid. L'équipe, très joueuse et entreprenante ce soir, peut dire merci à son buteur en série Roberto Soldado, qui a signé ses 10 et 11e réalisations. L'attaquant espagnol efface le gardien de Malaga Willy à la 31e minute pour marquer dans le but vide, avant de reprendre de volée un centre de Jordi Alba à la 64e. Les Frenchies étaient à l'honneur, avec les titularisations de Rami et Mathieu côté valencians, et Toulalan côté Malaga. Les coéquipiers de l'ancien Lyonnais stagnent à la 7e place, à 9 points de leur bourreau du soir. Valence est à 4 points du FC Barcelone, et se retrouve champion d'automne. De son championnat.

Ça va mal pour l'Atlético et Villarreal

Rien ne va plus pour l'Atlético. Défaits 4 à 2 la semaine dernière sur la pelouse de l'Espanyol Barcelone, les Madrilènes ont de nouveau chuté, à domicile cette fois, 2 à 0 contre une courageuse équipe du Betis. La première réalisation en Liga de la saison de Pozuelo (54e) et un but en toute fin de match du Paraguayen Roque Santa Cruz, qui s'y reprend à deux fois pour crucifier Courtois (92e), ont eu raison des Colchoneros, qui concèdent leur première défaite à Vicente Calderon. Les Sevillans enchaînent une deuxième victoire consécutive, suite à leur succès la semaine dernière contre Valence. Ils passent 11e du classement, et reviennent à hauteur de leur adversaire du jour. Avec sept défaites au compteur, l'Atlético stagne à la 10e place, à 11 points du troisième Valence. L'équipe de Manzano va devoir se bouger si elle veut accrocher l'Europe.

L'Europe, Villarreal la matera à la télé. Le sous-marin jaune sort à peine d'une campagne catastrophique en ligue des champions où il aura tout de même réalisé l'exploit de terminer à 0 point et une différence de -12. Et doit se replonger dans la morosité de son parcours en Liga, où il végète juste au dessus de la zone de relégation, avec 15 points au compteur. Et ça n'évoluera pas. Sur la pelouse de l'Osasuna Pamplune, Villareal a concédé sa septième défaite de la saison (2 – 1). Après une première période vierge de but, c'est pourtant Ruben qui ouvre la marque pour Villarreal à la 64e minute. Avant que Baldé et Sergio (75e et 83e) n'anéantissent les espoirs de leur adversaire. Nouvelle désillusion pour l'équipe de l'ancien Lyonnais Nilmar, qui semble parti pour une deuxième partie de saison plus que galère. Osasuna est 5e, à 4 points de Levante.

Levante avait lui l'occasion de mettre la pression sur Valence avant sa rencontre contre Malaga. Déséquilibré, le match opposait cet après-midi Grenade, 16e, au surprenant 4e de la Liga. Après sa victoire contre Séville la semaine dernière, on attendait une confirmation à l'extérieur de Levante. Ce sont pourtant les promus qui ouvrent la marque à la 35e minute sur un penalty converti par Siqueira, puis doublent la mise juste avant la pause par Adel. Levante manque le coche, et surtout l'occasion de passer Noël sur le podium. Grenade, désormais 13e avec 19 points, s'éloigne de la zone de relégation et peut souffler.

Philippe Montanier toujours en place

Dans ce match de mal classés, la Real Sociedad 15e se rend chez le 19e, le Racing Santander. Le match a tenu toutes ses promesses. En effet, les deux équipes se sont quittées sur le score de 0-0. La première période a tout de même proposé son lot d'occasions, et la Real Sociedad aurait pu mener en concrétisant quelques occasions franches, notamment un poteau d'Agirretxe. Finalement, elle n'a pas fait mieux qu'un nul au stade El Sardinero. Résultat qui contente tout de même l'équipe de Philippe Montanier, réduite à dix à la 55e après l'expulsion du défenseur Berridi, et désormais invaincue depuis 5 matchs. Santander reste 19e.

Par Arthur Scherer
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 0