En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 10e journée

Valence fait chuter l’Atlético

L’Atlético Madrid a concédé sa première défaite de la saison sur la pelouse du FC Valence (2-0) et laisse le Barça seul en tête de la Liga. Soldado, auteur d’un superbe but, et Feghouli, excellent pour son retour, ont porté les leurs vers la victoire. La bande à Pellegrino se replace au classement.

Modififié
FC Valence Atlético Madrid : 2-0
Buts : Soldado (20e) et Valdez (94e) pour Valence

Après une impressionnante série de 13 victoires consécutives, l’Atlético Madrid a fini par tomber sur la pelouse du FC Valence (2-0). Simeone avait surpris en titularisant Emre, Tiago et Adrian au milieu, plutôt habitués à débuter les matchs sur le banc depuis le début de saison. Ça ne lui a pas réussi. Les Chés ont dominé la première mi-temps et résisté toute la seconde. Une bonne opération pour Valence, qui revient à quatre points de Málaga, 4e.

Le pied chaud de Soldado

Petite surprise de Simeone au coup d’envoi, Emre est choisi pour animer le jeu des Colchoneros. Pellegrino peut compter lui sur le retour de suspension de Feghouli, Jonathan Viera reprenant place sur le banc, aux côtés de Banega, jugé encore trop juste pour débuter. A Mestalla, où ils n’ont pas encore perdu cette saison, les locaux tentent de prendre le contrôle du jeu et d’éliminer d’entrée le danger numéro un adverse. Falcao. Sur un corner pour les Colchoneros, le Colombien est d’abord accroché dans la surface, puis se prend un coup de latte pleine tronche de la part de Soldado. Une bonne entaille et un bandeau sur le crâne, et c’est reparti. Mais le capitaine des Ché a le pied chaud. Rami joue par-dessus la défense et trouve l’international espagnol, qui ne se pose pas de question et envoie une superbe volée dans le petit filet de Courtois (20e). Le ton est donné. L’Atlético a du mal à réagir. Valence lui confisque le ballon, joue haut et dur. Trouvé dans la surface, Falcao contrôle de la poitrine mais s’écroule au moment de frapper. Sans doute la tête qui tourne encore un peu. Cissokho fait lever Mestalla avec un petit pont sur Juanfran dans le couloir gauche, puis le rassoit en dévissant complètement son centre. Les Madrilènes commencent à se rapprocher du but valencien et ça ne plaît pas du tout à Pellegrino. Une faute sifflée contre les siens le met hors de lui et lui vaut un retour anticipé vers les vestiaires. Normal, les coachs expulsés, c’est la mode en Liga.

Le mur valencien

La bande à Simeone revient avec plus d’intentions offensives, Arda Turan titillant d’entrée la barre transversale de Diego Alves. Le Turc est chaud dans son couloir droit. Il élimine Guardado et sert en retrait Juanfran, qui oublie de cadrer sa frappe. Rami semble beaucoup souffrir du dos et demande le changement. Le kiné le prend sur le côté, lui fait craquer tout ça, et le Français reprend son poste. « El cebolla » Rodriguez a remplacé Emre et les Colchoneros ont retrouvé leur vitesse d’exécution, leurs enchaînements du début de saison. Les corners, coups francs, centres se succèdent. Les tirages de maillot sur Falcao aussi. Rami, lui, n’en peut plus et doit finalement laisser sa place. Frais comme un gardon, c’est Feghouli qui donne un peu d’air aux siens en remontant proprement les peu de ballons qu’il touche dans le camp adverse. L’ancien Grenoblois sert Guardado à l’entrée de la surface, mais le Mexicain envoie sa frappe à côté. L’Atlético n’a plus d’idée. Arda Turan envoie tout ce qu’il peut dans la surface adverse mais Valence repousse. Et ce malgré toute l’envie que montre Falcao, qui n’hésite pas à aller au duel avec Diego Alves. La fin de match est très tendue. Un bon coup de coude de Ricardo Costa lui offre un deuxième carton jaune. Raúl Garcia s’effondre dans la surface, mais n’obtient rien. Les Colchoneros ont tout donné, mais n’ont jamais pu franchir le mur valencien. Sur un dernier éclair de Feghouli, Valdez, récemment entré, plie l’affaire (94e). Ça y est, l’Atlético est tombé.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 4 il y a 3 heures Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 1
Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4 Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 85 lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 41
À lire ensuite
La Juve est tombée