1. //
  2. // 32e journée

Valence en démonstration

Il n'y avait pas que le clasico ce week-end. La preuve avec la nouvelle démonstration de Valence, le sursaut de Malaga et la tragicomédie sévillane. Résumé des restes d'une 32e journée de Liga.

Modififié
0 0
Levante - Hercules Alicante : 2-1

Match tristounet entre Levante et Hercules. Les locaux ont parfaitement maitrisé leur adversaire en faisant tourner la balle avec beaucoup de caractère. Levante n'est peut-être pas l'équipe la plus talentueuse de Liga, mais elle a une intelligence de jeu bien supérieure à toutes les équipes luttant pour le maintien. Au final, victoire logique des blaugranas sur une équipe d'Hercules trop timorée et sans idée. Levante est presque assuré du maintien. Hercules, au contraire, est avant dernier du classement...


L'homme du match: Trezeguet: Il a marqué son premier but à l'extérieur de la saison. Un but qui n'a servi à rien mis à part de montrer qu'il avait encore un sens du placement quasi-magique.


Buts: 1-0, m.5: Rubén. 2-0, m.44: Juanlu. 2-1, m.82: Trezeguet


Deportivo la Corogne - Racing Santander : 2-0

Le coach du Depor a aligné d'entrée Juan Carlos Valeron. Le vétéran a littéralement changé l'image de son équipe grâce à sa maitrise en milieu de terrain. Beaucoup plus réfléchis qu'à l'accoutumée, les galiciens ont intelligemment abordé leur rencontre en enfermant les "Verdiblancos" dans leur camp et en gagnant la bataille des airs (deux buts de la tête). Victoire logique et plus qu'importante pour le Depor qui s'est quasiment assuré le maintien.


L'homme du match: Lassad: le franco-tunisien a été le meilleur homme du match avec Valeron. la preuve avec son but et sa passe décisive.


Buts: 1-0; min.46: Lassad. 2-0; min.49: Xisco






UD Almeria 0 – FC Valence 3

Valence a envoyé définitivement Almeria en deuxième division avec une démonstration de force spectaculaire. La fin de saison des Che est irrésistible puisque sur leurs trois derniers matchs ils ont enfilé 12 perles contre un seul but encaissé. Cette fois-ci, ce sont les fragiles andalous qui se sont fait électrocuter par la verticalité et l'intelligence tactique étourdissante du troisième de Liga. Assurés de finir en Champion's league, les Valencians affronteront le Real Madrid sans complexe la semaine prochaine. Soldado, auteur de son septième but en trois matchs, le magique Banega et l'insaisissable et nouveau capitaine Mata ont de quoi faire trembler la Mou Team. Pour Almeria, en revanche la fin de saison risque de ressembler à un long et laborieux cortège funéraire...


L'homme du match : Soldado : 7 buts sur ses trois derniers matchs. Des stats à faire pâlir Messi, Ronaldo mais surtout David Villa son prédécesseur sur le front de l'attaque des Che.


Buts : 0-1, min. 51, Soldado. 0-2, min. 67, Stankevicius. 0-3, min. 81, Jordi Alba.


Malaga 3- Real Majorque 0

Après un match moisi à La Corogne, Malaga a retrouvé le sourire en explosant un Real Majorque qui n'attend plus que les vacances d'été. Les andalous, inspirés et saignants aussi bien en attaque qu'en défense, ont permis à leurs socios de fêter dignement les 70 ans du stade de la Rosaleda. Mieux, avec cette victoire importante, les hommes de Pellegrini peuvent encore lutter pour le maintien.


L'homme du match : Julio Baptista : le brésilien s'est affirmé comme le véritable leader de l'équipe en marquant un doublé. Son association de malfaiteur avec l'uruguayen Seba a été l'une des clés du match.


Buts : 1-0, min. 26, Seba Fernández. 2-0, min. 40, Julio Baptista. 3-0, min. 56, Julio Baptista.



Getafe 1 –FC Séville 0

Getafe a enfin remporté son deuxième match de l'année 2011 en s'imposant face à des sévillans toujours aussi décevants. Privés de Jesus Navas et de Kanouté, les andalous ont passé leur match à attendre pour essayer de placer des contre-attaques qui ne sont jamais venues. Getafe, beaucoup moins conservateur dans le jeu, s'est souvent approché dangereusement des buts de Javi Varas sans jamais mettre le ballon dans les filets. Ca sentait clairement le hold-up, mais finalement le vénézuélien formé à Valence, Miku, a libéré les banlieusards madrilènes en marquant l'unique but du match en fin de deuxième mi-temps. Séville a alors tenté de régir. Mais trop tard. Avec ces trois points, Getafe fait un grand pas vers le maintien. Les sévillans, eux, ont peut-être dit « adios » à la Ligue des Champions avec une nouvelle prestation sans sel. Ils ne peuvent s'en vouloir qu'à eux même.


L'homme du match : Nicolas Fedor « Miku » : Il ne fait pas une bonne saison mais son but contre Séville vaut tout l'or du monde pour Getafe.


But : 1-0, min. 76: Miku

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La dernière carte
0 0