1. // Liga – FC Valence / FC Barcelone

Valence, comme au bon vieux temps

Valence contre Barcelone. Soit le leader contre le troisième. Soit la plus belle affiche de ce début de championnat d'Espagne. Le tout saupoudré d'un petit parfum de nostalgie d'une époque où Valence n'avait pas peur de regarder le Barça droit dans les yeux.

0 25
Cela faisait plus de trois ans. Trois longues saisons que le Real Madrid n'avait pas réussi à prendre deux points à Barcelone. La statistique n'aura pas duré plus d'une semaine. Le Barça est de nouveau devant Madrid et peut dire merci au club historique de Valence, Levante. Levante, son petit frère, le FC Valence lui dit aussi merci, et c'est assez rare pour être souligné. Merci parce qu'en se payant la bande du Mou (1-0), les hommes de Juan Ignacio ont injecté une énorme dose d'espoir dans les veines des joueurs du club à la chauve souris. Un espoir que la Real Sociedad avait elle-même laissé planer en tenant en échec le grand Barça (2-2). Les faits sont là, le FC Valence est leader de la Liga, trois matchs, autant de victoires et 9 points au compteur. Les plus pessimistes voyaient les deux grands du Royaume dominer de la tête et des épaules le reste des équipes engagées. Jusqu'à preuve du contraire, il faudra compter sur le FC Valence d'Unai Emery.

Ce qui apparaît comme le premier vrai test de la saison, pour les uns comme pour les autres, penche, d'un point de vue des statistiques, légèrement pour les Blaugranas. Le club de Barcelone est en effet l'équipe qui a ramené le plus de succès lors de ses visites à Mestalla. Sur un total de 76 matchs disputés sur la pelouse “ché”, le Barça s'est imposé à 30 reprises, concédant 15 nuls et s'inclinant 29 fois. Coté buts, 120 pour, 124 contre. Ajoutez à cela une série en cours de quatre saisons sans perdre à Mestalla, qui fait comme ça deux victoires et deux nuls dont un succès l'année dernière 1 à 0 (but de Lionel Messi) et vous pensez obtenir de la méfiance de la part du coach valencian. Tout faux. « La première chose, c'est d'y croire, et on y croit, ensuite c'est pouvoir, et on peut. Le match, on va le jouer avec cette mentalité même s'ils sont très bons. C'est notre opportunité. Si tu n'es pas à 100 % face à ce Barça, il ne te reste plus qu'à choisir la façon dont tu veux mourir » explique sûr de lui Unai Emery avant de tenter une blague : « Je suis admiratif de Guardiola, pour tout ce qu'il a fait, il n'a qu'un défaut, il n'est pas valencianiste » . On souhaite au coach d'Adil Rami d'être plus doué pour le tableau noir que pour écrire des vannes.

David Villa, de retour sur ses terres

A Barcelone, l'ambiance est à la (fausse ?) modestie. Après avoir violé les Basques d'Osasuna (8-0), les champions d'Europe assurent ne pas être dans un esprit de revanche contre ceux qui annonçaient la fin d'un cycle. Le toujours très rare milieu reconverti défenseur Javier Mascherano témoigne : « On ne doit pas être obsédés par les résultats, par exemple contre Osasuna, le score final était trompeur. Il n'y avait objectivement pas une différence de huit buts entre les deux équipes. Il n'y avait pas une telle différence entre le match de samedi et celui qu'on a fait contre Milan, où on a tiré plus de vingt fois au but » . Des tirs au but, on risque d'en voir claquer quelques-uns ce soir sur la pelouse de Mestalla, puisque ce Valence/Barça, c'est en plus d'un affrontement pour la première place, un duel pour départager qui est le meilleur buteur du pays. Si la présence du double Ballon d'Or Messi au sommet du classement du pichichi n'est pas surprenante, qu'il la partage avec Soldado l'est quelque peu. Les deux attaquants chiffrent le même nombre d'unités : 5. Et c'est dans ce genre de match que les différences se font. Barcelone pourra compter sur un ancien de la maison, revenu en force après quelques semaines de doute. David Villa est en effet de retour sur ses terres, affûté comme jamais.

Pour la première fois depuis de nombreuses saisons, cet affrontement entre Valencians et Catalans sent bon le match équilibré. Une équipe homogène et cohérente d'un côté, la meilleure escouade du continent encore en rodage de l'autre. Un match en souvenir de ces Valence/Barça du début des années 2000, où les reprises de volée partaient dans tous les sens, où les victoires s'arrachaient dans les derniers quarts d'heure, et où les tableaux d'affichage offraient rien de moins que des 4-3. Un match comme au bon vieux temps en somme.

Par Frédéric Losada

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
ça sent la roustasse pour le FC Valence...

et il y a eu déjà Barça Villarreal à la seconde journée...
C'est marrant le championnat d'espagne, Barça-Valence c'est un peu comme si Paris, Lyon ou Marseille rencontrait le red star ou frejus, et encore.... Pourtant c'est le dernier champion contre le dernier troisième. Pauvre supporters espagnols. ça doit pas être passionnant comme championnat.
Je sens un bon match et disputé, un nul ou 2-1, ça peut aller dans un sens comme dans l'autre
Oui Villareal s'est fait battre par Granada depuis... On sent qu'ils ont eu un peu de mal à se remettre du transfert de Cazorla!

Ca va être un beau match ce soir je le sens! Mais Soldado est incertain pour le match... ça change tout!!!
Un bon test, les dernières visites du barça ont été synonymes de matches très difficiles avec une super équipe de valence qui presse haut et pose beaucoup de soucis au milieu du barça. Apparemment c'est face à Valence que le barça a eu ses plus mauvais chiffres de possession l'année dernière...

Vivement le match, je suis fan du barça mais c'est ce genre de contextes que j'adore, des matches disputés, du jeu et de la bonne agressivité.
@tatayoyo : tu devrais revoir tes gammes hater ! Valencia dominerait de la tête et des épaules notre pauvre championnat de beauf : la Ligue 1 KIWI ! Tu ne connais surement pas assez le championnat espagnol pour pouvoir bazarder ton post de cette manière. Quelque soit l'issue du match, ce Valence - Barca a toujours été un grand match en Liga. Crispant, prenant, haletant ! Du fait que les Valencians chez eux sont super méga chiants à joue, surtout lorsqu'il joue le Barca. tu peux critiquer, ne pas aimer mais ne compare pas l'incomparable stp !
Je sais pas si je suis le seul à le penser mais c'est fou comme l'intro de l'article ("Cela faisait plus de trois ans...Un espoir que la Real Sociedad avait elle-même laissé planer en tenant en échec le grand Barça (2-2)") est poussive !! Elle m'a fait mal à la tête sérieux.
@moonsy : tu devrais aussi réviser les tiennes, de gammes !

saison 2007/2008, c'est un 10-0 infligé par le Barça à Valence sur les deux matchs (4-0 et 6-0, c vrai que ça respire l'équilibre total)

saison 2009/2010, les joueurs de Valence sont venus en prendre 3 à Barcelone, triplé de Messi...

je ne reviendrais pas sur l'affligeant footixisme qui veut que l'on préfère supporter un club étranger (souvent celui qui gagne d'ailleurs) et dénigrer ainsi la L1...
Vraiment n'importe quoi certains, retournez regarder les matchs de L1 si vous êtes à ce point ignorants sur la Liga. Valence-Barcelone c'est presque toujours un putain de match. Et ça changerait rien que ce soir ça fasse 3 à 0 pour le barça, Valence sera toujours redoutable.
@Moonsy: tu devrais revoir tes gammes, où donc Valence a fait ou essayé de faire ses emplettes cet été? Valencia ne dominerait surement pas de la tête et des épaules...

Elle serait certainement parmi les premiers, mais pas très loin en tête. Compare ce qui est comparable, voyons!

De cela, je ne comparais pas les niveaux entre la France et l'espagne, ce qui n'est absolument pas comparable (rien que par les budgets et la dncg, l'élan culturel et médiatique, toussa toussa) mais l'écart intrinsèque entre deux équipes d'un même championnat, qui lui est comparable, histoire de facilité la compréhension du lecteur. Enfin, je vais arrêter de disséquer mon argumentation, je risquerai de te perdre.

Enfin si tu veux comparer quand même, il n'y a qu'à regarder les effectifs des premiers de la liguain marque repère et celui de Valence par exemple. Tssssss.... Je vois pas ce que les effectifs de Lyon ou de Paris ou même de Lille (non, là, j'exagère, ok) ont a envier à celui de Valence.

Valence-Barça était un match magnifique avec plein de folie entre deux des équipes les plus joueuse d'Europe au début de ce siècle. Malheureusement les droits TV jalousement conservés par le Real et le Barça (50% à eux deux contre 12% pour Valence) ont tué lentement mais surement, en une décennie, le championnat espagnol. L'incertitude cette année sera de savoir Barca-Real, qui sera premier, qui sera deuxième? Et combien de points vont-ils mettre au Valence CF? 25? 30?

ps: j'ai rêvé devant le valence de Mendieta, kily gonzales et autres Ayala. mais cette époque est révolue, et c'est cela que je critique.
Alors révise tes gammes, voyons, cher Moonsy. enfin, si tu aimes un bon vieux 4-0, si ça te fait plaisir, tant mieux, mais ne me vend plus ça comme un choc.
@Tuzinho,
En 2007-08, ce fut une année cata pour Valence, même s'ils ont gagné la copa, ils ont risqué la relégation.

En 2008-09, Valence a pris une valise au Camp Nou mais le 2-2 à Mestalla fut un match mémorable.

En 2009-10, 3-0 au Camp Nou grâce à un hat-trick à Messi en état de grace mais 1-1 à Mestalla avec un Valence dominateur.

L'année dernière, 1-0 à Mestalla et 2-1 au Camp Nou pour Barcelone, mais 2 matches très accrochés.

Pourquoi faut-il absolument chercher à prouver que la liga est nulle? Il y'a des superbes équipes (Valence, Athletic avec Bielsa, Atletico de Madrid avec la belle triplette Turan/Diego/Falcao, Betis, etc.), de superbes joueurs. Oui il y'a des problèmes d'inégalités de revenus qu'il faut absolument traiter, mais il y'a des matches chouettes à regarder, des buts.
@Tatayoyo,

Je suis d'accord, j'adorais le Valence de Kili Gonzalez, Mendieta & co.
Il y'a du travail sur l'économique pour qu'ils n'aient pas à vendre leurs perles comme ils l'ont fait avec Villa, Silva, ou Mata.
@Moonsy: bien sûr qu'il exagère, tatayoyo. Mais au fond (vraiment très au fond) il n'a pas complètement tort.

Dans leurs championnats, les clubs de l'oligarchie européenne (MU, City, Bayern, Barça, Réal...) n'ont pas de rivaux. Leurs adversaires sont au mieux des tests, au pire des partenaires sexuels.

Si le FCB se met en mode Champions League, c'est la tuerie et la fin de série pour Valence. Sinon, on aura droit à un match indécis et spectaculaire. Vivement le coup d'envoi!
@Med
"Il y a du travail sur l'économique"?
Valence a plus de 420m de dettes et devrait, selon toute logique, avoir disparu depuis belle lurette (même si j'adore ce club) comme 95% des clubs espagnols un point c'est tout.
@Tatayoyo: ok, comme je le pensais, il y a bien des arguments derrière la provoc. Et en plus ils sont bons.
@med78 : je réponds à moonsy car ça me désole de voir des français cracher sur la L1 comme si dénigrer la L1 ou comparer un club français avec le Barça ou le Real donnait une légitimité supplémentaire aux (nouveaux) fans du Barça

il faudrait pas prendre le problème à l'envers... en l'occurrence, je ne dénigre pas la Liga et je n'ai pas cherché à prouver que la liga est nulle, je t'invite à relire mes coms pour cela,
à la rigueur mon constat rejoint celui de bcp d'observateurs de ce championnat : l'opposition Real Barça est en train de couler le championnat (répartition des droits, largesses bancaires vis à vis des deux mastodontes, etc...) à petit feu

par contre, je pense que tu minimises bcp le drame de la situation financière des clubs espagnols à l'agonie, et ce ne sont pas les récents propos du président du FC Valence ou la grève lors de la première journée qui vont infirmer ce constat
"Dans leurs championnats, les clubs de l'oligarchie européenne (MU, City, Bayern, Barça, Réal...) n'ont pas de rivaux"

N'importe quoi ! Les championnats que tu cites sont bien plus serrés et plus ouverts que le championnat espagnol. Depuis combien de temps, par exemple, n'a-t-on pas vu le 3ème de la Premier League, à plus de 20 points du champion ?

MU fini champion l'année dernière, ok, mais ont failli se faire rejoindre par 2 fois et par 2 clubs différents la saison dernière. L'année précédente, ils n'ont pas été champions.

Combien de temps que City n'a pas été champion d'Angleterre ? Une bonne cinquantaine d'années ! Ils ont fini 3ème la saison dernière ok et on leur promet tout cette année mais on en reparlera quand ils joueront les gros et on verra leurs performances en LDC.

Le Bayern règne plus ou moins sur la Bundesliga, mais ce n'est en aucun cas une hégémonie. Sur ces 5 dernieres année, 3 clubs différents autres que le Bayern ont remporté le championnat, preuve d'un championnat pas aussi prévisible qu'on le pense.

En Espagne, ça fait maintenant un bail que la Barca et le Real se partagent la tête du championnat, et 3 ou 4 ans je crois que le champion termine 20 points devant le 3ème. Le Barca est la meilleure équipe au monde (bien que ça me troue le *** de le dire) et le Real fait partie des meilleures, mais le championnat n'est vraiment pas interessant. Seuls 2 matches valent le coup, puisqu'ils décident à eux 2 du sort final de cette Liga.

Je préfère matter notre bonne vieille L1, avec ses lacunes certes, mais avec un suspense du début à la fin et ses progrès nets de saison en saison. Puis, il ne faut pas se leurrer, les Valence, Séville and co... et autres seconds couteaux de Liga, ça ne vaut pas mieux que le top de nos équipes françaises et loin de là ...
@Tuzinho,
Ok my mistake si j'ai mal interprété ton post, personnellement je m'intéresse à bcp de sports et suis nombre de championnats et partage ton énervement face à ceux qui dénigrent la L1 ou autres championnats.

Je ne sous-estime pas les problèmes des clubs espagnols, mais répondais essentiellement sur le plan sportif et expliquais pourquoi je pense que Valence va faire souffrir le barça ce soir.

Mon post était sur le plan sportif, plan sur lequel le barça et le real restent les seuls à aligner des saisons régulières, l'argent y est pour beaucoup. Oui des clubs comme Valence ont du vendre leurs perles comme je l'ai développé auparavant, et rien de ce que je dis ne nie cela, bien au contraire, je n'ai peut-être pas développé mes propositions pour sortir du modèle actuel, surtout en ce contexte de crise, malheureusement je n'en ai pas.

Je dis tout simplement que ces problèmes n'empêchent pas la liga de rester un championnat superbe où des clubs comme l'Athletic, le Betis ou le nouvel Atletico sont superbes à voir jouer. C'est tout!

Ciao ciao.
@med78 : merci de ta réponse et bon(s) match(s) à toi !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 25