Valence, ainsi va la chute

C'est l'histoire d'une institution qui déraille et qui se trouve aujourd'hui au bord de la relégation. L'histoire d'un monument agité par la colère contre un propriétaire sans ligne directrice et que tout le monde veut faire sauter de son siège. Hier, Valence était une place lumineuse. Aujourd'hui, c'est une terre de révolution.

Modififié

Edmondo De Amicis aimait expliquer que « l'éducation d'un peuple se juge avant tout dans la rue » . L'histoire est ainsi faite. La rue est un marqueur des sentiments, mais surtout le tableau le plus représentatif de l'air du temps. Finalement, cette soirée de début février aura été une nuit comme les autres autour du Mestalla de Valence. Des banderoles vindicatives, des cris, des sifflets et des chants hostiles. Ça, c'est pour le décor. Sur le terrain non plus, rien n'a changé : le Valencia CF s'est une nouvelle fois planté, face à Eibar (0-4), et la rue est donc une nouvelle fois devenue le terrain de la contestation. Avant la rencontre, une large manifestation avait été organisée devant le stade contre un homme : Peter Lim, propriétaire du club depuis juin 2014. Une semaine comme une autre finalement dans une saison terrible qui se dessine comme un chemin de croix pour un monument, six fois champion d'Espagne au cours de son histoire, quatrième budget du pays et pour qui tout devait se terminer comme ça. Il suffit de se replonger dans les dernières semaines, pas plus loin, pour comprendre le tableau : fin décembre, Cesare Prandelli quittait son poste en dénonçant un « projet ridicule » ; quelques jours plus tard, le directeur sportif, Jesús García Pitarch, suivait pour une raison simple – « je ne peux pas continuer de défendre un projet dans lequel je ne crois pas. J'ai commis des erreurs et la plus grande d'entre elles a été de ne pas être parti avant. » – ; et dans la matinée de dimanche, on apprenait que l'ambassadeur du club, Mario Kempes, était dégagé après ses critiques acerbes contre la gestion et le spectacle proposé par une institution qu'il a toujours défendue jusqu'ici. Le tout sous des mouchoirs agités par des milliers de fidèles impuissants.

Du rire aux larmes


Mais que s'est-il passé pour que Valence passe en quelques mois à peine d'un club européen à un monument au bord de la chute en deuxième division ? Oui, nous sommes début février, vingt partitions nationales ont été jouées et les Blanquinegros n'ont remporté que cinq rencontres de championnat cette saison. Au point de se retrouver à six points de la zone rouge. Ce qui explique en partie la colère de son peuple, mais pas que. Non, cette situation n'est que la continuité logique du projet Lim dont on « suppose qu'il aime le football » sans en être sûr pour reprendre les mots de Pitarch. Au départ, l'homme d'affaires singapourien devait relever un club en crise, miné par deux stades – l'un qu'il ne peut pas vendre et l'autre qu'il ne peut pas terminer –, une dette immense et quelques soucis internes. Un peu moins de trois ans après le début de son mandat, que reste-t-il ? Un vague souvenir d'une première saison réussie entre les mains de Nuno où Valence avait terminé quatrième de Liga et donc européen au point d'éliminer l'AS Monaco en barrages de C1. Une époque où le Mestalla chantait des « Lim, on t'aime » avant de crier aujourd'hui des « Lim, dégage ! » Il ne faut pas s'inquiéter, Peter est déjà chez lui, comme toujours depuis plus d'un an, et ne reviendra probablement plus à Valence. La dernière fois que le proprio pyromane a été vu en Espagne, c'était à Barcelone en août dernier pour négocier le transfert de Paco Alcácer.

Couloir sans lumière


Si Lim est venu un jour à Valence, ce n'était pas pour ça. Mais pourquoi au juste ? C'est la question que tout le monde se pose aujourd'hui alors que les meilleurs joueurs continuent de quitter le club et que les différentes recrues s'empilent le plus souvent comme des échecs conséquents. Bien sûr, on connaît les contours : le système Jorge Mendes, la gestion floue, mais finalement un constat terrible tiré par Kempes il y a quelques semaines qui expliquait « ne pas souhaiter une telle situation, même à son pire ennemi » . Aujourd'hui, Valence avance avec un vestiaire divisé, un stade contestataire, un entraîneur – Voro – qui est, par la force des choses, devenu cette fois un peu plus qu'un simple pompier de service, histoire de finir l'exercice en cours tant bien que mal. Le départ de Prandelli en décembre n'a été que la partie visible du bordel et les raisons de ce dernier aussi. Car le technicien italien avait pris l'avion jusqu'à Singapour avec Pitarch et le président, Layhoon Chan, pour rencontrer Lim et avoir des réponses. Des réponses concernant les échecs de recrutement et l'incapacité du club à se renforcer, entre autres. L'été dernier, Valence avait pourtant amassé une bonne pile d'argent – plus de cent millions d'euros pour les départs de Barragán, Mustafi, André Gomes ou encore Paco Alcácer –, mais tout n'a été que mal investi. Prandelli était alors le septième coach de l'ère Lim. Aujourd'hui, Voro affirme que son « équipe a les moyens de se maintenir » , mais comment être positif ? C'est toute la question des prochaines semaines, alors que dans la colère, Valence meurt. Dans la rue et entre les murs.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Ce commentaire a été modifié.
JalovesbigTits Niveau : Ballon d'or
Ça serait d'une tristesse de voir ce club sombrer, la question se pose concernant ces nouveaux investisseurs Asiatiques ! Y connaissent-ils quelque chose?
Ils s'en foutent car c'est Mendes qui fait la pluie et le beau temps au club.
Les clubs espagnols, comme les clubs francais et italiens d'ailleurs, sont devenus la proie des boites d'ingenieries financieres qui tournent autour du ballon et des investisseurs providentiels (souvent asiatiques) pour des raisons diverses (absence de potentiel de developpement economique pour la Ligue 1, dependence aux mecenes pour la Serie A et a la mauvaise dette pour la Liga sur fond de repartition des droits TV inegalitaire).
Il est plus que temps que l'UEFA se penche sur un FPF plus strict et sur une interdiction pure et simple d'avoir plus de 3 joueurs sous contrat dans le meme club par exemple sans parler du TPO et de ses derives.
@ Ari,

Je te rejoints totalement sur le FPF, bien trop mal compris et qui ne limite aucun investissements sur la formations et infrastrutures. Par contre j'ai mal saisi ta phrase "plus de 3 joueurs sous contrat dans le meme club"
Chatperché Niveau : CFA2
"Sous contrat avec le meme agent"
N' est ce pas?!
Excellente idée
Ce commentaire a été modifié.
"sur une interdiction pure et simple d'avoir plus de 3 joueurs sous contrat dans le même club"

Je suppose que c'est pas ce que tu voulais dire.
Tu parlais de quoi ? De 3 joueurs étrangers sous contrat dans le même club ?

Edit : Ah oui, l'idée de Chatperché semble plus logique
Avec le meme agent desole :)
Je pense que le probleme vient de tout ce que ces dits investisseurs annoncent avant de reprendre le club. Le proprio de Leicester est Thai, il a quand meme tres bien gerer et déléguer nonobstant le titre innatendu. Mais les 2 clubs de Milan, valence, on nous annoncé limites des fonds illimités qui laissaient entendre une bonne gestion encadrée par des pros, et au finale ca donne ça.
6 réponses à ce commentaire.
L'archetype du club mal géré, comme l'Inter post 2010, comme le Milan des dernieres années, le FC Valence c'est le stade rennais du riche, qui empile les joueurs sans choerence ni direction.

Quelle tristesse, ce club est tellement beau.
Georginho23 Niveau : DHR
Quel gâchis !
Un club historique et magnifique ruiné par un proprio incapable et proche de Joe la mafia !
Dans la catégorie je fais n'imp il rejoint l'aimable proprio de Cardiff monsieur Vincent Tan.
Chatperché Niveau : CFA2
Gestion calamiteuse, un cocktail des derives du monde du foot.
Pourvu que les supporters tiennent sans craquer.

Il faut se sauver cette saison, c' est tout

(c est mon club préféré en Espagne et de loin, quelle equipe avec Mendieta, Ayala...)
Tant qu'on permettra a mendes de faire les compos de 50 % des équipes européennes et à des financiers, chinois et autres ,de venir laver leur pognon en achetant des clubs et de se gaver en faisant tourner un max de transfert ,il ne faudra pas s'étonner de voir les ruines fumantes qu'ils laisseront derrière eux .
Je suis absolument pas surpris de la situation dans laquelle se trouve ce club.
Il y a 1 an et demi, quand tu te rends compte que valence signe pour 60M d'€ Rodrigo et Negredo, tu dis que y'a quelque chose qui cloche, qu'il n'y a aucune cohérence sportive.

Le problème, c'est que quand ce club, c'est ni Manchester, ni le Real, ni le Barça, qui eux, ont les reins suffisamment solides financièrement pour se permettre de rater un mercato de temps en temps, ben ça part vite à la dérive.
Note : 1
D'ailleurs, je suis prêt à parier que la situation de Valence est un des exemple qui a poussé Eyraud et McCourt à prendre plutôt Zubi que Campos.

Avoir un "directeur sportif" qui très puissant, ça peut avoir de réels avantage mais c'est aussi prendre un risque énorme.

Il est sans doute pas complètement responsable mais Jorge Mendes a sans aucun doute sa part de responsabilité dans la situation du club.
Psychedelic Train Niveau : CFA2
C'est rare les avis pas trop tranchés. Je pense au tien sur Mendes, car pour ce que je suis, depuis un peu plus d'un an, on met systématiquement la situation du club sur son dos et celui de Lim. Bon, ok, ils ont forcément un rôle dans cette déchéance puisqu'ils sont aux manettes du club.

La question que je me pose systématiquement à l'encontre de ce genre d'articles et des réactions qu'ils suscitent, et toujours pour le peu que je suis, c'est comment , d'où nous sommes, voir la responsabilité des uns et des autres dans cette chute? Dans mes souvenirs, quand Valence finit 4e, tout va bien, mais y'a déjà quelques brebis galeuses dans le vestiaire et dans l'équipe dirigeante. Nouvelle saison, vestiaire divisé (Negredo???), NESo qui est poussé dehors et début de la chute inexorable où personne n'a pris ses responsabilités, ni sur le terrain, ni en dehors, mais toujours avec les mêmes noms qui ressortent.

Mais il s'est passé quoi en un été!?? Y'a pas quelques types qui se sont défaussés dans cette histoire? Il me semble que tous les comptes-rendus depuis 15 mois sont tronqués et vont dans le sens du vent, ou bien sont-ce des conneries qui ont été publiées à l'époque?
Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
Dans un certain sens, ta réfléxion est pertinente dans le mesure où la tendance médiatique est à trancher vite et facile en ce qui concèrne l'affaire valencienne. Néanmoins, aucune des décisions adoptées par Meriton ne dédouanne cette paire.
Tu fais référence à l'année de la 4ème place + CL. Pour ce qui repose sur le domaine sportif, le "hic" est que l'équipe che avait entammé lors du rachat du club un plan d'"optimisation économique... de choc". C'est donc le terme "choc" qui bat de son plein à l'heure actuelle, :(.
Comme tu le dis, tu achètes des Rodrigo à 30M€ (clairement très surpayé, qui plus est venant de Gestifute) ou de Negredo (idem, mis à part l'agent). Et ce ne sont que deux cas parmi autant d'autres (Otamendi, Danilo, Santos, etc. -on n'en finirait pas, et puis c'est quelque qui appartient au domaine de l'"archi-su", :))). Mais la dégringolade sportive du Valencia est très "facile" à décrire.
Dans le contexte foot. actuel, tu ne peux pas espérer être compétitif, entretenir et agir en tant qu'un club "normal" si la tendance institu. et la politique sport. du contexte auquel tu appartiens te situe dans le climat du "circonstantiel" -> les joueurs savent, d'une façon ou autre, qu'ils ne vont pas faire de vieux os à Valence. Ou que, même dans le cas d'y rester pendant 3-4 saisons, ils vont devoir à faire à un manque de tranquillité criant dans leur "jour le jour". Donc, dès que possible, tout le monde se tire.
Par ex. -> L'année dernière, l'équipe navigait déjà sur des eaux "rares" -> les supp. savaient que les symptômes étaient très dangeureux (<=> donc, à Valence, cela veut dire que ça va péter plus tôt que tard). Et en fin de saison, au-delà de se "contenter" de ne vendre que leurs certitudes économiques, loins de se tirer une balle au pied... ils le mitraillent, :))). Avec les Mustafi, Alcácer, ils gagnent du pognon, certes. Mais ils perdent surtout des valeurs compétitives de haut niveau. Et pas contents de ça, ils font dégager les Piatti, Javi Fuego, Barragán ou Negredo qui, sur le papier, ne semblent pas être de grosses pertes bling-bling mais qui correspondent parfaitement à ces joueurs que tu te dois d'avoir dans un "grand club" si tu veux que ton effectic puisse vraiment afficher un état de santé convenable <=> c'est-à-dire, un noyau dur qui distille de l'expérience, du caractère, la prise de responsabilités, etc. Ces joueurs qui t'octroient la possibilité de pouvoir développer cette stratégie d'optimisation économique. Qui "protègent" les plus jeunes, leur ôtent de la pression, d'être pointés du doigt en cas de mauvaise passe, qui savent monter au créneau, pousser une guelante s'il le faut en de mauvaise conduite, etc. Bref, tenir la "barraque" (presse, support., etc.).
Tout ça pour ce qui "explique" le problème sportif (et pas que -> après il y a les éléments de gestion sportive de "bureau" qui contribuent aussi à gonfler le bordel).
Psychedelic Train Niveau : CFA2
Merci pour ta réponse : ça fait plusieurs fois que je fais référence à ça sur les articles de Valence, et comme tu l'as bien compris, c'est l'analyse courte et rapide que je critique.

Après, je ne suis pas plus que ça ce club, mais les évènements et quelques faits marquants m'ont vraiment étonné. Je comprends très bien ce que tu avances, qui fait sens, mais toujours pareil, alors que le club était relativement stable à la sortie de la saison 2014-2015, il me reste quand même la sensation que même si ça a été un revirement "politique" du vestiaire contre NES et l'écurie de laquelle il sort, ça n'a pas aidé alors que le club semblait avoir assez bien fonctionné jusque-là, du moins d'un point de vue sportif / résultat puisque déjà à l'époque SoFoot s'était fait écho des problèmes de bureau. Donc, j'avoue que je bloque sur ça, même si le projet du club, s'il y en avait un, ne semblait pas reposer sur des bases très saines. Mais encore une fois, à l'époque, le cours du projet avait pas l'air si dégueu que ça.

Et puis regarde, des équipes sans tauliers, y'en a qui réussissent, non? L'ASM, dont l'équipe n'a pas arrêté de changer ces dernières années, avec le départ systématique des bons éléments... Certes, j'exagère, mais c'est une manière de dire que j'aurais été curieux de savoir où aurait été l'équipe si NES n'avait pas été poussé dehors par son vestiaire ou pour le moins quelques "tauliers", parce que jusque là, ça l'avait fait. Ben ouais, je persiste...
Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
Non, merci à toi pour échanger, :). Dès que possible, j'essaye d'apporter plus d'éléments -> désolé pour le retard (trop de matchs intéréssants, :))).
Psychedelic Train Niveau : CFA2
No prob', pas facile de suivre le rythme, même sans rester dans le coup ;)
5 réponses à ce commentaire.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Valence qui déraille la même année qu'une nouvelle finale perdue par Cùper... le karma a vraiment un drôle d'humour des fois.
Ya du monde a recuper a la fin de la saison:

Garay
Gaya

Enzo Perez et Abdennour dans une moindre mesure...
Patrick Harre Niveau : District
Bonjour à tous , ceci n'est pas une annonce publicitaire.

Je suis à la recherche d'un article de Sofoot de cette année il me semble parlant d'une entreprise basée en Italie qui traitait des données sur les joueurs du monde entier ( un peu à la FM ) et les vendaient ensuite aux clubs et autres institutions du football.

Si vous avez quelque information sur comment je peux retrouver cet article je vous en serait éternellement reconnaissant.

Désolé de polluer, c'est pour un stage qui pourrait peut être me permettre d'obtenir un travail qui me plait vraiment.

Par avance merci
http://www.sofoot.com/on-est-alle-chez- … 26765.html

http://www.sofoot.com/on-a-teste-wyscout-226767.html

Voilà l'ami, en espérant que ton stage t'amene à exercer le métier que tu désires pratiquer!
1 réponse à ce commentaire.
La seule éclaircie dans la déchéance actuelle de Valence serait que Mendes prenne sa part de responsabilité (et elle est énorme) dans ce fiasco sans nom. Chose qui n'arrivera jamais me direz-vous, mais on a le droit de rêver à un peu d'éthique et de moral, ça ne fait pas de mal.

Se faire plumer par un vautour, quelle ironie...

Amunt Valencia !
Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
Éthique et Mendes dans la même phrase concernant le "problème valencien"... Tu es optimiste, :)))
1 réponse à ce commentaire.
Des rires et Deschamps Niveau : CFA2
Jorge Mendes, c'est comme une virus.

Quand il aura fini de se nourrir des cellules de sa victime jusqu'à entraîner sa mort, il en cherchera une autre.
@patrick harre

L'entreprise dont tu parles c'est Wyscout.
T'as 3 articles de sofoot qui en parlent.

Good luck pour ton job.
D'abord l'article sur Cuper, pour se remémorer le bon vieux temps (et raviver les vieilles douleurs) et ensuite cet article, pour te ramener violemment sur Terre et te rappeler la galère actuelle.

Merci SoFoot, vous venez de gâcher ma soirée. Amunt quand même ...
J'AIME LE CASSOULET Niveau : District
Putain c'est triste de voir ce club au plus mal.

Le pire, c'est qu'ayant vu une bonne partie du match contre Eibar (donc difficile de juger vraiment sur un bout de match), je me dis que si les mecs ont joué comme ça toute la saison, ça n'a rien d'usurper. Aucune révolte, aucun fond de jeu, aucune tactique précise, une défense aux fraises, bref le néant total.

Bon après il y a aussi des problèmes extérieurs au sportif, et c'est bien malheureux de voir que quelques personnes sont prêtes à fossoyer un club pour asservir leur petite personne.

Bref, j'espère que les valencians se remettront de cette mauvaise passe et qu'ils en reviendront encore plus forts.
Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
Pas beaucoup de temps pour te le développer. Mais, malgré la valise, le Valencia n'est pas "aussi" mauvais que ça... Il y a quand même quelques éléments positifs et d'autres aspects à mettre quand même en exergue qui "expliquent" cette déconvenue.
1 réponse à ce commentaire.
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM Hier à 20:54 L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 1 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 19:06 Kembo Ekoko à Bursaspor Hier à 18:17 La bastos de Marcos Alonso 3 Hier à 16:53 Il foire sa panenka à la 96e minute 21 Hier à 13:45 La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 Hier à 12:40 Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 54
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:46 Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 6 Hier à 11:19 Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 Hier à 10:18 La demi-volée de Gignac 10 Hier à 09:01 Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32
samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 14 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2