Valdano, Guardiola et les médiocres

Modififié
5 81
Écouter Jorge Valdano parler est un délice.

Dans une interview publiée dans les colonnes de Onze Mondial, l'ancien attaquant argentin s'est arrêté sur Pep Guardiola. Et ses propos devraient faire plaisir au coach du Bayern Munich : « Je crois qu'il l'a ressuscité (le football). Il a redonné vie à une école qui était jusque-là moribonde. Le principal reproche adressé à cette école prétendue "romantique", c'était de manquer de pragmatisme. Or, il a montré qu'il n'y a rien de plus pragmatique que de bien jouer au football. C'est le message incontestable de son Barça. Pourtant, il ne faut jamais sous-estimer la médiocrité. D'abord parce qu'elle agit toujours en meute. Les médiocres sont d'abord une multitude. Ensuite parce qu'ils s'acharnent toujours contre l'excellence, contre celui qui ne les représente pas, qui est l'inverse d'eux. »

À chacun d'en faire sa propre interprétation. FC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

el peruano loco Niveau : Ligue 2
Note : 8
Mouais mouais attention quand même. J'ignore si le Barça de Pep était romantique, en fait je ne le pense pas sauf si on veut mettre en avant cette cuvée spéciale Masia qui arrive à plénitude. Et puis cette notion de romantisme, qu'est ce que ça signifie être romantique ? Écraser techniquement et tactiquement son adversaire ??

Quand je regardais certains highlights de cette équipe exceptionnelle quand elle était en forme, t'avais l'impression que son emprise sur le match était telle que ça niait l'existence d'une adversité. Et par moment l'adversité n'était visible que pendant les 30 premières minutes d'un match,le temps que la machine se chauffe et se mette en mode rouleau compresseur...
Bref le romantisme-mot galvaudé donc- n'est clairement pas ce qui me viendrait à l'esprit en premier quand je remate le 6-2 à Bernabeu, la manita ou les finales contre ManU...

Après il y a débat c'est sur.
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Mouais mouais attention quand même. J'ignore si le Barça de Pep était romantique, en fait je ne le pense pas sauf si on veut mettre en avant cette cuvée spéciale Masia qui arrive à plénitude. Et puis cette notion de romantisme, qu'est ce que ça signifie être romantique ? Écraser techniquement et tactiquement son adversaire ??

Quand je regardais certains highlights de cette équipe exceptionnelle quand elle était en forme, t'avais l'impression que son emprise sur le match était telle que ça niait l'existence d'une adversité. Et par moment l'adversité n'était visible que pendant les 30 premières minutes d'un match,le temps que la machine se chauffe et se mette en mode rouleau compresseur...
Bref le romantisme-mot galvaudé donc- n'est clairement pas ce qui me viendrait à l'esprit en premier quand je remate le 6-2 à Bernabeu, la manita ou les finales contre ManU...

Après il y a débat c'est sur.
Note : 8
D'accord avec toi "el peruano" : le football de Barcelona est tout sauf romantique, dans la mesure où il cherche à monopoliser le ballon et à nier ipso facto l'existence de l'autre équipe. C'est un football totalitaire.

Le football romantique, c'est le Brésil de 1982 : on joue pour le plaisir du jeu, sans calculer, sans "bétonner", sans "truquer".
floyd pink Niveau : CFA
Heeeuu les gars, franchement, vous comprenez ce que vous écrivez ?
Évidemment, les joueurs blaugranas ne prenaient de plaisir à jouer ainsi qu'incidemment. Tout n'était que combo bus et trucage, calcul et pragmatisme. On l'a vu, pas admirer. Le romantisme à la Mou ou Bénitez, voire René Girard, Pascal Dupraz, c'est bien connu, ravit la planète football.
Valdano rend hommage (sic) à ces nombreux tacticiens qui de leur clavier pensent détenir la science exacte du ballon rond sans jamais avoir tâter le terrain.
Note : 5
Reims à son apogée, c'était du football romantique, le Honved Budapest fin des années 50, Leeds au début des seventies, Möenchengladbach avec Sörensen, Anderlecht années 80 oui voilà du football romantique.

Le handball de Barcelona est un pur calcul machiavélique : tisser sa toile et priver l'adversaire de ballon !
C'est beau ce qu'il dit, les médiocres feront des pavés sur un seul mot pour détourner l'attention, mais n'attireront celle de personne.
Message posté par lindo
Reims à son apogée, c'était du football romantique, le Honved Budapest fin des années 50, Leeds au début des seventies, Möenchengladbach avec Sörensen, Anderlecht années 80 oui voilà du football romantique.

Le handball de Barcelona est un pur calcul machiavélique : tisser sa toile et priver l'adversaire de ballon !


Ce que je n'ai jamais compris, c'est les mecs qui te disent "ouais mais le Barça prive les autres de ballon", style au début du match, on leur confie le cuir à eux seuls et l'adversaire a plein de restrictions quand il doit le posséder!
Le Barça prive les autres de ballon, parce que quand ils le jouent, vu qu'ils se croient tous malins, ils le refusent. Le Barça ne fait pas de la passe dans son camp, façon Italie vs Mexique 2002, il est la majeure partie du temps dans le camp de l'adversaire, alors excusez le de prendre leurs dispositions pour ne pas se faire contrer bêtement et encaisser toujours sur les mêmes phases de jeu.
Pourquoi les autres équipes ne s'échinent pas à récupérer le ballon?
Pourquoi le Barça est toujours le plus efficace dans la récup?

Tout est une question de volonté. Limite on devrait s'excuser parce qu'on veut avoir le ballon, outil qui est quand même le coeur du football. Les autres qui cherchent à avoir une efficacité maximale en marquant avec le moins de temps de possession, deviennent des victimes, et le Barça, une équipe qui fait de l'anti-jeu, parce qu'il veut le ballon la majorité du temps! C'est dingue hein, on parle de football, il me semble, ça se joue avec quoi d'autre qu'un ballon?

Et enfin, ceux qui veulent avoir le ballon, comme Celta Vigo, Rayo Vallecano, Bayern Munich, l'ont (eh oui, le Barça n'a pas une potion magique pour faire disparaitre le cuir) et partagent équitablement la possession avec Barcelone.
On ne peut pas obliger une équipe à avoir le ballon, mais svp critiquez ceux qui le refusent au lieu de vous en prendre à des mecs qui veulent construire quelque chose et arriver à un résultat.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par lindo
C'est un football totalitaire.

Belle analogie.
Le Barça de Guardiola a d'ailleurs fini comme tout système totalitaire : dans l'excès, une caricature de lui-même, entraînant sa chute.
Message posté par PhoenixLite

Belle analogie.
Le Barça de Guardiola a d'ailleurs fini comme tout système totalitaire : dans l'excès, une caricature de lui-même, entraînant sa chute.


Une chute où tu remportes une coupe, tu finis demi-finaliste proche de se qualifier à un péno près, et deuxième du championnat, beaucoup de clubs en rêvent! Coucou les clubs de Milan
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5 81