1. //
  2. // Barrages Coupe du monde 2014
  3. // Ukraine/France

Valbuena vs Nasri : qui fera sa loi au milieu ?

Bien sûr, Deschamps pourrait aligner les deux, l’un dans l’axe et l’autre à droite. Mais au fond, le sélectionneur des Bleus s’interroge : qui de Valbuena ou Nasri pour conduire le jeu de l’équipe de France face à l’Ukraine ? Petit comparatif entre deux meneurs aux profils très différents.

Modififié
9 59
C’est peut-être un signe du temps qui passe. De tous temps, l’équipe de France a fait son beurre dans les pas d’un leader incontestable et incontesté. Kopa en fut son meneur le plus élégant, Platini son boss le plus absolu, Zidane son guide le plus naturel. La révolution a beau être passé par là il y a plus de deux siècles, il y aura toujours dans ce pays un tropisme pour les monarques. Seulement voilà, aujourd’hui les Bleus cherchent leur chef d’orchestre. Bien sûr, Franck Ribéry fait actuellement office de patron mais dans son expression, le Bavarois est davantage un détonateur, un dynamiteur de défense qu’un réel dépositaire du jeu. Ce rôle central, clairement impulsé dans un 4-2-3-1, ils sont deux à le briguer : Mathieu Valbuena et Samir Nasri. Mais deux, c’est fatalement un de trop. Et qu’aucun des deux n’ait clairement mis tout le monde d’accord, dit bien une manière de vacance de ce pouvoir là. C’est curieux car Valbuena et Nasri, c’est l’histoire de deux formes d’injustice. L’une permanente, l’autre plus ponctuelle. L’une sportive, l’autre sociale.

Evacuons rapidement le cas Nasri. Loin de nous l’idée de voler au secours du Citizen, qui a régulièrement fait son possible pour se mettre tout le monde à dos. Mais convenons qu’à sa place, on aurait les boules en entendant Noël Le Graët absoudre Évra après ses insultes au prétexte qu’il « l’aime bien » quand lui, Nasri, s’était mangé trois matchs de suspensions dans la face pour, peu ou prou, la même incartade. Concernant le malaise Valbuena, il renvoie à un drôle de paradoxe : le joueur le plus constant depuis deux saisons en Bleu est celui dont le statut est le plus souvent remis en question. Aujourd’hui, son essoufflement marseillais (on insiste sur cette précision car en sélection, le lutin phocéen n’a pas déçu) conjugué à quelques bonnes perfs de Nasri, pose un match qui ne devrait pas avoir lieu mais qui existe néanmoins : lequel des deux pour le poste de meneur ? L’heure de juger sur pièce deux rivaux aux histoires désormais liées l’une à l’autre après avoir été si longtemps aux antipodes à l’OM quand Nasri était le Petit prince et Valbuena seulement Petit Vélo, quand le premier était le successeur local de qui vous savez, tandis que le second était un bizut permanent à qui les équipiers subtilisaient la bagnole pour garer à sa place de parking une Majorette. Deux histoires, deux destins… mais une seule place.

Valbuena plus efficace mais…

Sous le maillot Bleu, il n’y a pas photo : le meneur de l’OM domine largement le Mancunien depuis l’an passé. Avec trois buts et quatre passes décisives (presque cinq puisque c’est lui qui centre sur le dernier but de Pogba en Biélorussie mais déviée, la passe déc n’a pas été validée), Valbuena a fait le métier. Et encore, on ne compte pas les offrandes chiées par Giroud (contre l’Allemagne) ou Rémy (face à l’Australie) qui auraient gonflé l’addition. Évidemment, face à ça, Samir Nasri ne présente pas exactement la même influence avec un but, une assist et, allez soyons larges, une avant-dernière passe. Bien entendu, on entend déjà les réserves puisque Nasri n’a fait son retour en sélection sous Deschamps qu’en août dernier. Certes. Mais comment oublier aussi que cette discrétion statistique est l’histoire même de Nasri en équipe de France, lui qui n’a inscrit que cinq pions depuis sa première cape en 2007 (39 sélections au total), soit le même nombre que Valbuena en moitié moins de temps. En revanche, actuellement en club, Nasri, qui plante quelques pions et délivre des passes décisives en-veux-tu-en-voilà (3 buts et 7 passes, toutes compétitions confondues), semble un peu plus déterminant qu’un Valbuena à court de souffle à Marseille (un seul pion depuis cet été). Alors… ?

Nasri, un potentiel individuel supérieur

Croisé il y a peu, un champion du monde 1998 passé sous les ordres de Guy Roux nous glissait la différence supposée entre les deux meneurs des Bleus : « Valbuena est irréprochable depuis deux ans. Mais il a été le meilleur dans une équipe de France où tout le monde était moyen. S’il était aussi fort, il ne serait pas à l’OM. Alors ok, Nasri n’a pas été régulier mais son potentiel fait largement plus flipper les adversaires car en lui ils voient un joueur de Manchester City, un ancien taulier d’Arsenal. Et sa production face à l’Australie, c’est une dimension que Valbuena ne peut pas atteindre » . Sévère… mais juste ? C’est indéniable, la force de perforation de Nasri est très supérieure à celle de Valbuena dont il est physiquement un peu le contraire : rapide sans être vif quand l’Olympien rayonne dans les espaces réduits mais, faute de puissance, ne peut faire mal sur des distances plus longues. Et dans un match de barrages qui devrait se jouer au couteau, le pouvoir d’élimination, la capacité à déséquilibrer seul un rideau défensif, pourrait jouer en faveur de l’ancien banni des Bleus.

Valbuena, une sécurité collective

C’est entendu, Valbuena ne sera jamais l’homme providentiel de l’équipe de France. Mais il en est régulièrement la caution technique la plus fiable. Dans sa capacité à jouer simple, en un minimum de touches de balle, à se rendre disponible, à occuper les bonnes zones et à assurer les bons retours défensifs même s’il n’en a pas nécessairement le volume athlétique. Un joueur d’utilité publique en fin de compte. Et c’est là une garantie immense par rapport à son rival attitré. Car Nasri a toujours un peu fait ce qu’il a voulu en équipe de France (on le précise car en club, le gaillard sait bizarrement obéir aux consignes) : porter la balle quand le jeu commande de la fluidité, descendre presqu’au niveau de ses milieux défensifs en abandonnant son avant-centre, aller à gauche quand il est placé à droite en oubliant le repli dans son couloir avec toutes les bricoles qui s’en suivent (avec une barbe hirsute, Debuchy aurait eu des airs de Robinson Crusoé échoué sur une île déserte, avec personne à qui parler). Et poser cela rappelle le choix que va devoir faire Didier Deschamps entre une individualité intrinsèquement plus forte et un élément collectivement plus sûr. C’est bien sûr un questionnement technico-tactique lié à cette échéance précise. Mais au fond, ce duel à distance révèlera peut-être une vraie vision de l’équipe de France version Deschamps.

par Dave Appadoo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Si seulement la Dèche pouvait entendre et prendre en compte l'analyse de Guy Roux ...
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Ce serait pas plutôt Pogba qui fera sa loi au milieu ?

Car, ce sera surtout lui (et Matuidi) qui permettra soit à Nasri et Valbuena d'avoir un maximum de ballons à animer.

Plus qu'un Valbuena à la place d'un Nasri ou inversement, j'espère un Pogba de haute voltige.
Orso94210 Niveau : CFA
Bah, j'allais poster un truc, mais Guy Roux a mis dans le mille...

Quand il joue simple et qu'il est impliqué, Nasri a un Valbuena dans chaque orteil.
Le débat peut être le même pour Varane (Nasri) ou Abidal(Valbuena) à la difference que Varane joue bien aussi en EDF.

Pour moi il faut mettre les 2 demain soir en laissant Valbuena en 10. Je pense que leur association peut créer quelque chose s'ils arrivent à s'entendre et au vu de ce que Valbuena fait depuis 2 ans avec l'EDF, il serait cruel pour lui de ne pas jouer même si le principal est d'aller au mondial.

Pour l'aller je pense que Valbuena serait mieux car il faudra etre solide face à l'Ukraine et, comme expliqué dans l'article, Valbuena apporte une caution collective.

Le débat est légitime dans tous les cas et seul le terrain apportera une vraie réponse
Note : 9
L'argumentaire est un peu faussé dés le départ :
Déjà Kopa n'était pas du tout un milieu type Platoche, Zidane, Nasri ou Valbiche. C'était plutôt un Ribéry justement, un mec qui percutait qui allait vite, qui donnait des bons ballons d'ailiers, et qui savait prendre sa chance avec sa frappe de forain. Au Real, il jouait d'ailleurs ailier ou inter droit.

Valbuena, c'est de l'huile dans le moteur. Un type qui n'a pas de combo dévastateur, mais qui te lubrifie un milieu, type Cabaye ou Giresse à l'époque. Ce qui est rassurant lorsque l'équipe doute ou est trop statique. Nasri est beaucoup plus intéressant dés qu'il y a des espaces, lorsqu'il faut se projeter en avant rapidement.

Ensuite, de là à dire l'autre est plus fort, gnagnagna, c'est vraiment une analyse à l'emporte-pièce, surtout lorsqu'on prend pour exemple le match contre l'Australie. Ouah, Nasri a déboité les aussies, quelle performance…

arrêtons de toujours hiérarchiser (uniformiser?) les footballeurs, c'est vraiment n'importe quoi. Chaque footballeur a ses caractéristiques et ses atouts. Même Capoue, c'est pour dire.
moi Je mets un billet sur l'Ukraine. Comme ca dans les 2 cas je suis gagnant.
Ca m'avait bien servit en 2010 quand j avais mis 20 eu sur le Mexique

Allez les bleus, on est tous ensemble...
Message posté par PARISSG
Si seulement la Dèche pouvait entendre et prendre en compte l'analyse de Guy Roux ...


OK mais dans ce cas, Menez, Ben Arfa, Benzema et Nasri ont largement leur place sauf que malheureusement ils ne jouent pas comme il faut et gâchent leur talent immense avec leur comportement sur et en dehors du terrain...
moi Je mets un billet sur l'Ukraine. Comme ca dans les 2 cas je suis gagnant.
Ca m'avait bien servit en 2010 quand j avais mis 20 eu sur le Mexique

Allez les bleus, on est tous ensemble...
Tigris Mystic Niveau : District
Message posté par Orso94210
Bah, j'allais poster un truc, mais Guy Roux a mis dans le mille...

Quand il joue simple et qu'il est impliqué, Nasri a un Valbuena dans chaque orteil.


J'ai beau lire et relire, je vois pas d'analyse de Guy Roux dans cet article. T'as du boire trop de Cristalline ;)
Orso94210 Niveau : CFA
Message posté par Orso94210
Bah, j'allais poster un truc, mais Guy Roux a mis dans le mille...

Quand il joue simple et qu'il est impliqué, Nasri a un Valbuena dans chaque orteil.



Au temps pour moi, c'était pas Guy Roux, mais "un champion du monde 1998 passé sous les ordres de Guy Roux".

Quelle manière habile de ne pas laisser passer Lolo Blanc pour la taupe.
C'est fait exprès pour monter un débat ou y a vraiment personne qui a remarqué que Nasri jouait plus dans l'axe depuis des années ?
Non parce que le délire "Nasri à droite j'aime pas" sans argumentation alors qu'on se base sur ses bonnes performances en club pour le réclamer titulaire en n°10 ça va 5 minutes...
DodoàChaban Niveau : District
Innovera-t-on un jour ? on se le tape depuis combien d'années ce foutu 4-2-3-1/4-3-3 ?
C'est inimaginable un 4-3-1-2 avec Benz et Giroud devant et Ribery libre derrière eux, 3 milieux polyvalents et une défense à 4 avec nos latéraux ailiers couverts par la présence en milieu ? faut arrêter de figer les positions... les mecs ont le droit de se déplacer sur le terrain le tout étant de garder une discipline défensive. ça demande un minimum d'intelligence tactique sur le terrain c'est sûr...

4-2-3-1 c'est juste parce qu'on a ribery inamovible à gauche et qu'on pense qu'il ne peut jouer que là... c'est le système le plus prévisible et soporifique qui soit, à part avoir ozil et zlatan devant...
ça sent la pisse !
Message posté par Orso94210



Au temps pour moi, c'était pas Guy Roux, mais "un champion du monde 1998 passé sous les ordres de Guy Roux".

Quelle manière habile de ne pas laisser passer Lolo Blanc pour la taupe.




Guivarch aussi est passé sous les ordres de Guy Roux... et ca me saoule de chercher, mais à l'époque, y en avait pas mal qui passer par lui à un moment de leur carriere : Desailly, Leboeuf etc. On doit bien en trouver un autre pour ne pas penser tout de suite à Laurent Blanc
Plasil Power Niveau : CFA
......Lloris
Debuchy Kos Abidal Evra
...Pogba Matuidi
Rémy Nasri Ribery
.....Giroud

c'est pas spécialement ce que je souhaite, mais c'est ce qu'on va avoir demain soir. On lance les paris?
Lamine Turgut Niveau : CFA
@ Uiui

Déjà que cette équipe penche à gauche comme des cochons (normal, le top player est de ce côté), si on rajoute un milieu droit qui dézone systématiquement => on va devenir plus que lisible dans nos attaques et les Zukrainiens vont se luger à bétonner l'axe et en prise à 2 sur Franky.

Et je ne te raconte pas les viols collectifs que Debuchy va subir car tu peux être sûr que les gars vont ressortir systématiquement sur lui ! Malgré tout le respect que j'ai pour Pogba (qui devrait jouer à droite au milieu), je trouve qu'il n'est pas encore monstrueux en pure récup : contre les Biélorusses, si Matuidi le fait pas du Matuidi en 1ère mi-temps, ba on se fait bien défoncer car le Popaul ne s'est pas trop sorti les pouces du cul* dans ce registre.
Pourquoi Valbuena n'a pas le maillot officiel (avec la bande style gaffeur noir) sur la photo mais seulement la version moins chère qu'on trouve dans le commerce ? pourquoi ?? oui pourquoi??
Notre milieu cest Pogba Matuidi Cabaye Nasry jourrait donc à gauche et Valbuena regarderait
je miserai sur celui qui, nous ramènes le maximum de cartons au milieu jaunes
pour préparer le match retour plus sereinement...(Ukraine 10 joueur avertis),
et puis en seconde période on lâche les fauves pour achever les restants physiquement...
sinon c'est qui l'arbitre
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
Message posté par Plasil Power
......Lloris
Debuchy Kos Abidal Evra
...Pogba Matuidi
Rémy Nasri Ribery
.....Giroud

c'est pas spécialement ce que je souhaite, mais c'est ce qu'on va avoir demain soir. On lance les paris?


Tu as très certainement raison. J'ai un petit doute sur Rémy en revanche. Pourquoi pas Valbuena à ce poste d'aillier droit? Comme ça tu as Nasri et Valbuena sur la terrain, ça équilibrerait peut-être avec le coté gauche de Francky.

Sinon je suis assez d'accord avec le post un peu plus haut qui évoque le manque de renouvellement tactique de l'EDF. on est de retour à ce bon vieux 4 2 3 1 de 2006.
Je sais bien que c'est risqué et trop tard pour tout chambouler, mais j'attend le jour où un selectionneur de l'EDF aura les couilles* de passer à 3 défenseurs, sans latéraux... Si encore on avait Roberto Carlos et Cafu, je dis pas. Mais Debuchy-Evra ou Sagna-Clichy ...

Mon fantasme:
....Lloris
Koscielny Varane Sakho (Abidal)
....Matuidi Pogba (cabaye)
Valbuena Nasri Ribéry
....Giroud Benzema

A mettre en place une première fois surtout face aux petites équipes style Bielorussie Finlande Géorgie. Sûr qu'il ne faut pas essayer avant de jouer l'Ukraine dont les points forts sont sur les ailes. Mais bon, certain que ça peux ché-mar je suis!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
9 59