1. //
  2. // Amical
  3. // France/Suède

Valbuena et Didier Bueno

La hâche de guerre semble définitivement enterrée. Le sentimental Petit Vélo a déclaré sa flamme au pragmatique Didier. On ne peut plus en douter : entre eux deux, tout est bueno.

Modififié
18 1
« L'OM n'avait plus gagné de titres depuis dix-sept ans. Didier Deschamps est venu et le club a gagné. J'espère qu'à Marseille, personne n'a oublié ce qu'il a apporté. Je pense qu'il sera bien accueilli. Parce que si lui n'a pas un bon accueil, personne n'aura un bon accueil. Si on regarde les trophées, et c'est cela que l'on retient, on peut dire que l'on a vibré avec le doublé de 2010. C'est l'un des meilleurs moments de ma carrière. » Mathieu Valbuena n'est vraiment pas vachard dans les colonnes de La Provence, prompt à désamorcer un éventuel manque de chaleur du Vélodrome pour celui qui est parti de l'OM sur une 10e place et une crise larvée avec ses dirigeants, et notamment José Anigo.

Affectif contre pragmatisme


5 ans plus tôt, pourtant, assis sur le bord de sa Lambo, sur le parking de la Commanderie, Mathieu Valbuena était bien loin de l'ovation. « Si tu savais ce qu'il me fait vivre, si tu savais tout ce qu'il se passe » , dit-il sans en dire plus, hors interview, à un journaliste de L'Équipe. « Mathieu n'entrait pas du tout, dans l'esprit de Deschamps, comme un joueur ayant suffisamment de coffre pour intégrer le 4-3-3 qu'il voulait mettre en place » , explique Christophe Hutteau, l'ancien agent de Valbuena. L'image du mec bling-bling, quelques sorties maladroites aussi et, à la marge, la relation étroite entretenue avec José Anigo - qui l'avait fait venir à Marseille et qui n'avait pas franchement les faveurs de DD - jouaient alors en la défaveur du petit mec de Langon. « On a essayé de me mettre au placard » , résume plus simplement le principal intéressé dans les colonnes de SO FOOT. Valbuena est « un affectif » , aux dires de son ancien conseiller. DD l'est un peu moins. Les discussions sont réduites à la portion congrue et Petit Vélo reste au garage, les pneus crevés. Puis une histoire de carte de vœux change la donne. Mathieu en envoie à tout l'effectif phocéen, via son site internet, en janvier 2010, sauf pour la Dèche. « Deschamps est un homme intelligent et il s'est aperçu au bout de quelques mois qu'il était nécessaire d'avoir une explication. Ils l'ont eu à la reprise hivernale, lors d'un stage en Espagne. Et les rapports se sont normalisés. Il est devenu un pion essentiel de l'OM » , explique Hutteau. Mais l'équilibre est fragile. En fin de saison 2010, en conférence de presse, Didier Deschamps ponctue sa saison d'une belle maladresse : « Si je m'étais fondé sur l'affectif, Valbuena aurait joué 0 match depuis décembre. » Clairement, humainement, les deux hommes ne semblent pas faits pour s'entendre. Alors, comme depuis le début de sa carrière, malgré ses grosses bagnoles, ses fringues qui claquent et une petite taille sujette aux moqueries, Mathieu fait le dos rond et bosse, la tête dans le guidon. « Tu peux partir à la guerre avec Mathieu. Il ne triche pas. Tu sais où tu vas avec lui. Et je pense qu'il a surtout su épurer son jeu. En fait, il faisait trop de gestes superflus parce que plus qu'un autre, il faisait face à énormément d'adversité. Donc il en faisait plus. Avec l'âge, il a trouvé un autre moyen de se montrer efficace. » Et Deschamps n'aime rien d'autre que l'efficacité. Et la chasse aussi (SO FOOT n°118 H).

« Une façon de lui dire merci »


Depuis son intronisation en équipe de France, après l'Euro 2012, DD a fait de Valbuena un maillon fort du onze français. Toujours irréprochable, capable même de marquer des buts de la tête, malgré une taille dépassant à peine le poteau de corner. Une donnée qu'il ne pourra malheureusement jamais changer pour tous ses détracteurs. Peut-être conscient du chemin parcouru depuis Langon et de l'apport de Deschamps dans sa progression, Valbuena s'est donc lâché, lui, « l'affectif » . De là à souhaiter l'ovation pour DD ? « Cela m'a surpris aussi, s'étonne Hutteau. Mais vous savez, comme je vous dis que c'est un affectif, c'est peut-être une façon de lui dire merci. Ce n'est pas un mec imbus de lui-même. Il a masqué beaucoup de choses pendant longtemps et il sait aussi ce qu'il doit à Deschamps, qui lui a fait connaître la Coupe du monde, où ça s'est très bien passé pour lui. » D'autres mauvaises langues pourraient avancer que la sortie médiatique soit téléguidée par le nouvel agent de Valbuena, qu'on dit être Jean-Pierre Bernès, également celui de Deschamps. « Je n'y crois pas une seconde. Mathieu, on ne lui dit pas ce qu'il faut faire et ce qu'il faut dire. Il n'a jamais fonctionné comme ça. D'ailleurs, ça lui a parfois joué des tours à l'OM » , ponctue Hutteau, lui non plus pas vachard envers son ancien poulain pendant 9 ans, parti finalement cet été dealer son transfert et son bon contrat au Dinamo Moscou, avec un nouvel agent.


Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Marek Hamsik Niveau : National
L'un des moments ou j'ai le plus vibré ces dernières années avec l'OM, c'est le but de Valbu à Dortmund pour le 3-2. Et, ce que j'avais complètement oublié, bah c'est qu'il était remplaçant. Sur le terrain depuis 5 min. Ca illustre pas mal le rapport qu'ils ont pu avoir à Marseille au final.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
18 1