Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Lyon-Rennes

Valbuena écœure Rennes

Lyon s'impose au Parc OL après une rencontre totalement dominée par Rennes, qui aura passé son temps à buter sur un Lopes en grande forme. En face : pragmatisme et efficacité. Et oui, ça suffit...

Modififié

Lyon 1-0 Rennes

Buts : Valbuena (28e) pour Lyon

Dominé, Lyon. Maltraité, Lyon. Martyrisé, Lyon. Mais vainqueur, Lyon. Au lendemain de l'élimination de Karine Ferri dans Danse avec les Stars, Yoann Gourcuff et les Rennais en avaient trop gros sur la patate pour espérer ramener un résultat positif du Rhône. C'était pourtant beau, fluide, habilement mené et sensiblement bien préparé. Mais parfois ça ne rentre pas. Question de réussite ou question de gardien, question de tactique ou question de rien. Lyon devait gagner, c'est tout. Comme quoi une bonne vieille Macarena vaut parfois mieux qu’un fox-trot endiablé.

Jive d'occasions manquées


Premières minutes, premiers enseignements. Tout d’abord, Christian Gourcuff a bien bossé son match. Si la possession est lyonnaise (65% - 35% dans le premier quart d’heure), l’entrejeu est clairement rennais. Yanga-Mbiwa et Diakhaby ne parviennent pas à toucher le milieu rhodanien et sont obligés d’allonger le jeu, provoquant des pertes de balle en bataille. Deuxième enseignement : Yanga-Mbiwa, souhaitant probablement rendre hommage au parcours de Karine Ferri sur TF1, multiplie les valses avec Yoann Gourcuff. Car sans pouvoir dire que les approximations défensives de Lyon soient entièrement de sa faute, le bonhomme a tout de même une fâcheuse tendance à se faire remarquer. Ici trop court sur ce centre de Danzé, il manque de laisser Hunou ouvrir le score d’une tête plongeante pour les Bretons (7e). Là il foire totalement son contrôle, avant de se faire dribbler par ce même Hunou qui loupe encore le cadre d’un petit piqué (24e)...

En bref, Rennes danse un jive des occasions, un fox-trot de la frappe non cadrée, une contempo de la possession de balle censée destiner Tolisso et consorts à une bonne remontrance de Bruno « Chris Marques » Génésio. Seule ombre au tableau ? L’artistique, c’est bien, mais la finition, c’est mieux. Dominés, surpassés, étouffés, les Lyonnais marquent en premier sur une très jolie inspiration de Ghezzal côté droit, qui dribble Ludovic Baal et centre à l’opposé pour le plat du pied de Valbuena (28e). Cocus, les Gourcuff. Les Gones ouvrent le score sur leur unique tir cadré, et c’est reparti comme en 40 ! Rennes reprend le contrôle du jeu et des occasions par l’intermédiaire de Sio (29e, 43e), mais repart au vestiaire avec un but de retard. Il va falloir donner du lourd sur la seconde danse pour éviter l’élimination.

Petit rat face à gros ratés


Mais que faire face à un surdoué de l’impro ? Sur le parquet du Parc OL, Anthony Lopes se révèle Marie-Claude Pietragalla. Loin d’être un petit raté de l’opéra, le bonhomme enfile sa jupe de danseuse étoile et contre toutes les offensives bretonnes. Un plongeon par-ci, un entrechat par-là... et Sio l’a dans l'baba. Même Hunou, décidément bien en vue cet après-midi, voit sa tête repoussée sur la ligne par l’artiste (64e). D’un point de vue tactique, la clé se situe en réalité côté gauche, c’est perceptible. Morel et Valbuena sont trop souvent débordés, tandis que Gourcuff et Danzé trouvent beaucoup d’espace pour centrer, pour l’instant sans réussite. Pire, Bensebaini se fait très logiquement expulser pour avoir retenu Lacazette en position de dernier défenseur, et voilà Rennes à dix (74e).


La partie est finie. Christian Gourcuff ne pourra pas enfermer ses gars dans les vestiaires, ce n'est pas mérité. Ce genre de rencontres incompréhensibles sur Football Manager, de celles qui donnent envie de recommencer parce que, avouons-le, « c'est pas mérité » . Maxwel Cornet se paie même le luxe de louper un un-contre-un en fin de match, il ne leur arrivera de toute manière pas grand-chose. L'apanage des équipes expérimentées, peut-être. Rennes enquille sa sixième défaite à l'extérieur et voit Lyon lui piquer la quatrième place, en attendant de savoir à qui iront les points du match arrêté face à Metz. En clair, il va peut-être falloir changer la choré.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Théo Denmat
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier
    Partenaires
    Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
    Podcast Football Recall Épisode 31: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses jeudi 21 juin Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 jeudi 21 juin Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8