Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Gueugnon

Vairelles gagne son procès

Modififié
1000 euros dans l'escarcelle de Tony Vairelles. En ces temps de crise, c'est toujours ça de pris. L'ancien joueur du RC Lens a obtenu gain de cause dans l'affaire qui l'opposait à Safia Okotore, la vice-présidente du Conseil régional de Bourgogne.

En 2011, un article paru dans le journal L’Équipe, intitulé Des méthodes de voyous, puis un second dans le quotidien Le Monde, expliquaient que l’argent du club de football de Gueugnon avait surtout permis à Tony et ses frères de gagner de l’argent de manière illégale. L'élue locale accusait en effet Vairelles d'avoir interféré dans la gestion et l'animation du club dont il était entraîneur-joueur. Gueugnon avait par la suite déposé le bilan pour se retrouver placé en liquidation judiciaire.

À la suite de ces déclarations, la famille Vairelles a saisi la justice pour obtenir réparation, reprochant à l’élue de s’être rendue coupable du délit de complicité de diffamation publique. Dans un jugement du 16 avril 2013, le Tribunal correctionnel de Lyon a donné raison à l'ancien international français, considérant que ces propos portaient manifestement atteinte à son honneur et à sa considération.


Une bonne nouvelle qui vaut bien un petit slam. CG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible