En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // AS Monaco

Vágner Love, pour quoi faire ?

El Shaarawy bazardé, Falcao laissé en déprime à Chelsea, Lacina Traoré et Guido Carrillo maladroits, Monaco va finalement confier les clés de son attaque à Vágner Love, 31 ans, qui vient de résilier son contrat aux Corinthians.

Modififié
  • Pour mettre des buts

    C’est peut-être un détail pour vous, mais pour Monaco, ça veut dire beaucoup. Depuis le départ d’Anthony Martial pour Manchester United début septembre, Monaco tente de trouver les ficelles avec la triplette Guido Carrillo, Lacina Traoré et Stephan El Shaarawy. Et c’est triste. Les trois garçons n’ont marqué que trois buts depuis la première journée. Pis, à Monaco le meilleur buteur du club en championnat est un défenseur, Fabinho, avec quatre réalisations. Quatre penaltys. Il y a donc urgence. Toujours menacé par le fair-play financier, Monaco ne pouvait pas se permettre de folies financières. Il fallait un joueur apte, efficace et expérimenté. Un temps envisagé, le retour de prêt de Falcao ne se fera pas. Blessé depuis novembre, le Colombien ne devrait pas rejouer avant le mois de mars. Dossier trop galère, d’où la piste Vágner Love. Le Brésilien a 31 ans et plante encore des pions (15 buts en 2015 avec les Corinthians). Mieux, il vient de résilier son contrat avec l’ancien club de Ronaldo et ne coûte pas très cher (on parle d’une opération à 3 millions d’euros pour un contrat jusqu’en 2018). Auteur de plus de 120 buts sous le maillot du CSKA Moscou, le meilleur buteur du championnat russe 2008 a passé sa vie à planter des caramels. À Monaco, on a besoin d’un mec capable, sur un pas, de trouver les ficelles. Malgré une réputation sulfureuse et un goût prononcé pour la fête, gner Love est un buteur confirmé. Un élément indispensable pour une équipe qui veut absolument terminer deuxième de Ligue 1, l'unique objectif du club cette saison.


  • Pour apporter son expérience

    Le CV de Vágner Love est loin d’être dégueulasse : deux Copa América avec le Brésil, trois titres de champion de Russie avec le CSKA Moscou, 5 Coupes de Russie, une Coupe de l’UEFA et un titre de champion du Brésil avec Corinthians. Bref, gner Love sait ce que le mot « gagner » veut dire. Et dans une équipe monégasque très jeune, un mec qui a passé la dernière décennie à garnir sa cheminée de médailles ne peut faire que du bien. D’une certaine mesure, l’arrivée du Brésilien s’inscrit dans la même ligne directrice que celle de Dimitar Berbatov en janvier 2014. Un type que l’on dit sur le déclin, cramé, mais au kilométrage rappelant un certain vécu. Le Bulgare avait ramené un certain respect dans le vestiaire et cette mentalité de gagneur. Love n’a pas l’aura ni le CV de Berba, mais il a partagé une attaque en triangle au Flamengo avec Adriano et Ronaldinho. Il a enfilé des matchs de Ligue des champions et des buts pendant un long quinquennat. Autant dire que Carrillo, Traoré ou le jeune Mbappé vont apprendre sur le terrain. En dehors, c’est autre chose.

  • Pour faire vibrer la nuit monégasque

    Le Sass café, le Moods, le Jimmy’z, le Buddha Bar, La Rascasse. Quand on veut s’enjailler, Monaco offre des possibilités incroyables pour un territoire de moins de deux kilomètres carrés. Alors quand on est un footballeur étranger, exonéré d’impôts, on est vraiment au bon endroit. Habitué des soirées endiablées, celui qui est surnommé « O artilheiro do Amor » (artilleur de l’Amour), devrait faire honneur à sa réputation. On parle d’un mec qui a fait graver à côté de son barbecue au Brésil une plaque sur laquelle on peut lire « Évitez la gueule de bois, restez bourrés ! » Vágner Love, c’est une réputation. Il ne doit pas décevoir. Un surnom hérité d’une partie de jambes en l’air avec une MILF du temps de sa formation à Palmeiras, une sex tape avec une actrice porno brésilienne, Pamela Butt, des enfants nés de plusieurs conquêtes, des soirées avec des potes narco-trafiquants armés jusqu’aux dents, quand il s’agit de chiller, Vágner Love est dans son élément. Pas certain que la Principauté soit prête à ce phénomène.

  • Pour renforcer le portugais LV1

    Six Portugais (Ricardo Carvalho, João Moutinho, Fábio Coentrão, Ivan Cavaleiro, Bernardo Silva, Hélder Costa), deux Brésiliens (Fabinho, Wallace), un staff portugais, un responsable du recrutement également portugais (Luis Campos), l’AS Monaco va renforcer sa langue officielle avec l’arrivée de Vágner Love. Plus besoin de se faire chier à faire des causeries en français ou faire appel à des traducteurs, le portugais et puis c’est tout. Pour l’adaptation express du Brésilien, c’est parfait. En revanche, cela risque de renforcer les « clans » qui peuvent régner au sein du club quand les résultats ne suivent pas.

  • Pour gonfler les recettes

    La billetterie tousse, les droits TV sont ridicules, le sponsor maillot est un copain. À Monaco, pour faire rentrer de l'argent dans les caisses, il faut innover. Et bien vendre. Sur ce dernier point, les dirigeants de l'ASM sont au niveau. Pour le reste, il faut un miracle. Et si celui-ci était Vágner Love ? Un maillot floqué « Love » pour la Saint-Valentin ? Une heure d'amour avec le joueur après chaque but ? Une GoPro pour les massages d'après-match ? Une rencontre avec Courtney Love pour un featuring ? Il faut utiliser la renommée du joueur pour dégager des bénéfices. Et donc se creuser la tête pour trouver une idée géniale. Une belle histoire d'amour, quoi.

    Par Mathieu Faure
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18