Vadala, le nouvel ovni

Guido Vadala est devenu en l'espace de 24h la coqueluche des médias argentins, qui en ont déjà fait le nouveau « Messi » , alors qu'il y a peu ces derniers n'hésitaient pas à clouer au pilori celui que nombre d'Argentins considèrent comme l'un des responsables de la calamiteuse campagne de qualification de la Seleccion.

Modififié
5 0
Toute ressemblance avec une personne ayant existé ou des faits réels n'est pas tout à fait fortuite. Le protagoniste, âgé de 12 ans, vient de Rosario et pourrait rejoindre la Masia, le centre de formation du Barça. A peine plus âgé (d'un an), un autre petit prodige, devenu depuis le meilleur joueur de la planète, emprunta le même chemin. Il y a près d'une décennie, Lionel Messi et son père se laissent séduire par la proposition du Barça, devant l'insistance de Carlos Rexach, qui, selon la légende, fait signer à l'actuel Ballon d'or son premier contrat avec le club blaugrana sur...une serviette en papier !

Le jeu des différences

Depuis 24h, le nom de Guido Vadala a fait plusieurs fois le tour de la Terre, via les écrans d'ordinateur de milliers de rédactions sportives. Le « scoop » s'est propagé mardi, lorsque le quotidien de Rosario La Capital a annoncé que l'enfant du pays avait passé un essai au Barça en mai dernier, après s'être entretenu avec Fernando, le paternel de la nouvelle star. « Nous avons passé quinze jours dans les installations du FC Barcelone. Guido a participé à quelques entrainements et a ébloui les Catalans. Tous veulent qu'ils reviennent » , déclare sans détour Fernando au journal rosarino. Il dévoile ce à quoi pourrait ressembler l'avenir de son fils dans les prochains mois : «  Barcelone a été le premier à se montrer intéressé et nous a déjà proposé un logement pour toute la famille. Au départ, j'avais peur de laisser mon travail, mais les choses ont changé car j'ai reçu une bonne offre d'emploi en Europe. Pourvu que cela se fasse, car cela permettrait que Guido suivent mes pas. La Juventus, l'Inter et l'Atalanta se sont aussi montrés très intéressés et aimeraient que Guido rejoigne l'Italie » .

Suivi de très près par une entreprise italienne

«  Ces clubs ont même envoyé une entreprise afin de le suivre durant les derniers mois de 2009 et ils sont devenus fous ! Pour l'instant, l'idée est de se rendre en Italie le 30 janvier pour que cette entreprise fasse une proposition quant au futur de mon fils. Là-bas, il participera vraisemblablement à des entraînements. S'ils donnent leur feu vert, il continuera à jouer à Provincial jusqu'à ses 15 ans. Il existe aussi la possibilité qu'il continue sa formation footballistique à Central. Guido est hincha canalla, il a déjà joué plusieurs tournois pour le club et il adorerait porter ce maillot » , raconte en toute honnêteté Fernando. Guido a fait ses premiers dribbles sur la pelouse du Provincial, à deux pas du club de Newell's Old Boys, dont Messi est issu. D'après les observateurs, son coup de patte et son coup de rein rappelle étrangement celui de la Pulga. Alors, Vadala, nouveau Messi ? En France, on connaît la chanson. Mourad Meghni, Camel Meriem, Samir Nasri, Madin Mohamed (un gamin de 6 ans qui fait des roulettes sur Youtube) et Yohann Gourcuff ont été tour à tour présentés sous l'étiquette « nouveau Zidane » . Pour des fortunes diverses...

Par Alejandro Carbone, à Buenos Aires

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Enfin, le Barça perd
5 0