1. //
  2. //
  3. // VA/OGCN (2-1)

VA-Nice, à la santé de l'ASM

Malheur au vaincu, disait-on. Et bien finalement non. Valenciennes l'emporte logiquement 2-1, mais n'envoie pas Nice en L2, qui termine premier non relégable. Valenciennes prend lui une honorable 12ème place.

Modififié
0 1
Valenciennes 2-1 Nice

Buts: Pujol (48e, 70e) pour VAFC. Mouloungui (87è) pour Nice.


Nice devait faire sans Ben Saada, blessé, et sans Ljuboja, suspendu. Eric Roy n'avait que treize joueurs professionnels à sa disposition pour ce match finalement pas décisif. La première mi-temps est dominée par les Valenciennois. Un nul suffisait aux Niçois pour assurer leur maintien. Ils décident de s'en contenter. Le plan de jeu est simple, on défend à 10 et on laisse Mouloungui, l'homme en forme, seul devant. Les nordistes ont le contrôle du ballon, Kadir et Danic, les deux ailiers, provoquent, centrent, mais sans danger. Le bloc niçois est bien en place, et à la moindre récupération ça balance devant pour Mouloungui. Résultat, pas d'occasions franches, ni d'un côté ni de l'autre. Bisevac, à la réception d'un corner, frappe à côté. Kadir met Clerc dans le vent et centre pour Pujol, sans problème pour Ospina. Rien de mieux. C'est la mi-temps, 0-0. Caen mène 2-0, Nancy 3-0, Monaco accroche Lyon. Rien n'est joué.

On repart avec les mêmes, mais en deux minutes, Pujol change la donne. Un cafouillage, un premier contre favorable, puis un deuxième, et ça fait but (47e). 16ème goal de la saison pour l'attaquant valenciennois. Quand même. La tension monte, et la pression change de camp. C'est Nice désormais qui est en danger. Les Azuréens se décident alors à jouer. Clerc, seul aux six mètres, nous offre toute l'étendue de sa technique et rate sa volée. Dans la foulée, Mounier oblige Penneteau à la parade. 70ème minute, Danic récupère le ballon, centre sur la tête plongeante de Pujol, qui lobe Penneteau. 2-0. Et de 17 pour l'ancien nantais. Nice n'est plus maitre de son destin. Si Monaco l'emporte, ils seront relégués. Le match se débride, les espaces se libèrent. Mounier, bien placé, tente sa chance. C'est dans les tribunes. Mouloungui harcèle la défense, et finira par être récompensé. Lancé en profondeur, il enrhume Bisevac et d'un plat du pied réduit le score (87e). En fait, plus de vrai suspense, puisque Monaco est mené 2-0, et sera le troisième relégué.

On en restera là, les joueurs valenciennois dansent avec leur public. Ils joueront dans leur nouveau stade, Nungesser II, à la reprise. Les deux équipes pourront boire le champagne ensemble, ils évolueront tous les deux en Ligue 1 la saison prochaine. A la santé des Monégasques.

Par Léo Ruiz

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

A la santé de Pujol qu'a lobé Penneteau. Et à la santé de Letizi. Et à ta santé Léo Ruiz. Et à la santé de l'affluence au stade Louis II l'année prochaine.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Triple Sow
0 1