1. //
  2. // 16es
  3. // Manchester United–St-Étienne

United-Sainté 1977, ou la peur du vide...

Tôt dans la saison 77-78, les Verts ont porté sur leurs épaules le sort d’un foot français qui flippait de ne pas aller au Mundial argentin. « Il suffira d’un signe » , anticipait-on... Or, c’est un désastre précoce face aux Red Devils qui plongea l’Hexagone dans l’angoisse du lendemain.

Modififié

La malédiction rémoise ?


En 1977, la Régie Renault est le maître-étalon de l’industrie française. « Quand Renault s’enrhume, c’est toute la France qui éternue » , dit-on dans les cabinets ministériels pompido-giscardiens. Saint-Étienne est le baromètre du foot français : c’est à ses perfs nationales et européennes qu’on évalue vraiment si le foot hexagonal est vraiment sorti de sa lose mortelle qui l’accable depuis la Coupe du monde 1966. Or, en septembre 77, l’ASSE est clairement enrhumée... Habitués à la C1 et aux exploits retentissants depuis 1974, les Verts disputent bien l’Europe en 77-78, mais en Coupe des vainqueurs de coupes. On sent bien là le déclassement social. D’autant plus qu’il se double d’une décrue globale assez nette : finaliste de C1 en 1976, puis quart-de-finaliste en 1977, Saint-Étienne a fini à une déshonorante cinquième place du championnat la même année. Ce n’est que grâce à une victoire en Coupe de France que les Verts ont pu se qualifier en C2. Et encore ! La victoire en finale contre Reims (2-1) était imméritée et acquise sur un péno égalisateur très généreux. Comme s’il avait fallu sauver le soldat Sainté ! Lui permettre à tout prix de jouer l’Europe... Et pas de bol, c’est un gros morceau qui leur tombe dessus dès le premier tour, en seizièmes : Manchester United.


Vainqueur de la Cup, rouge comme Liverpool et coriace comme tout le foot british de l’époque. On sent déjà que ça va être hard. D’autant plus que le match retour aura lieu à Old Trafford. Un coup dur pour des Verts mieux habitués à disputer la revanche dans le Chaudron mythique. Et puis à l’intersaison estivale, l’ASSE a perdu sa boussole, Jean-Michel Larqué. Bien sûr, il était en déclin et à Anfield Road, il avait sombré. En désaccord avec le coach Herbin, il avait subi l’humiliation de finir la saison 77 avec la réserve, en D3. À l’été, il avait rejoint le PSG. Voilà pourquoi, le milieu stéphanois se composera contre Man-U à l’aller de Bathenay, Santini, Synaeghel. Tous très bons, mais pas vraiment meneurs de jeu... Voilà. Tous ces mauvais signes qui s’accumulent laissent entrevoir une sortie de route prématurée face aux Red Devils en cet automne 77. Or, de Saint-Étienne dépend la bonne santé du foot français, seule valeur indiciaire fiable de notre niveau à l’international. Car le 16 novembre, au Parc, les Bleus jouent leur qualif pour le Mundial 78 sur leur dernier match de poule, contre les terribles Bulgares. Bête noire du foot français, la Bulgarie n’aura besoin que d’un point pour aller en Argentine, alors que l’équipe de France devra vaincre impérativement. Or, en mars 77, l’élimination des Verts par Liverpool et la défaite des Bleus contre l’Éire en qualif (0-1) ont clairement douché l’optimisme d’un foot français qui se croyait sorti du Tiers-Monde du ballon rond. En 77, Michel Platini n’est qu’un « prospect » talentueux et plein d’avenir, mais pas encore le joker capable à lui tout seul de mener la France vers les sommets. Côté clubs, hormis Sainté, c’est le désert. Nantes champion de France 77 giclera comme prévu au deuxième tour, en seizièmes, l’année suivante en C1...

André Barthélémy ?


Voilà pourquoi la confrontation Saint-Étienne vs Manchester revêt à l’époque une importance capitale. Le match aller du 14 septembre à Geoffroy-Guichard est marqué par une affluence nettement moindre que lors des grandes soirées européennes. Et puis des incidents très violents provoqués par des hooligans mancuniens disséminés dans les deux kops émaillent l’avant-match à 45 minutes du coup d’envoi. Après Leeds 1975 au Parc des Princes, c’est au tour de Saint-Étienne de subir ces débordements inquiétants. Le match en lui-même se dispute comme un vrai match à l’anglaise, intense, entre deux clubs « anglais » , engagés et francs du collier. Et à ce jeu, Manchester est meilleur même si les Verts donnent la réplique. Signe des temps, le nouvel attaquant qui est titularisé à la place de Rocheteau, blessé, s’appelle André Barthélémy... Pas mauvais, Dédé. Sauf qu’il vient du SCO d’Angers et qu’il ne répond pas vraiment aux standards élevés du club stéphanois. Autre signe des temps, c’est le gardien Yvan Ćurković le capitaine. Why not : il a l’autorité requise. Mais à trente-trois ans, il commence à faire son âge, n’est plus aussi décisif, et surtout, comme Larqué, il a plongé à Anfield Road face aux Reds (1-3). Sans Jean-Michel, Sainté ne sait que pousser fort et encaisse un but après deux autres annulés pour hors-jeu : à la 77e, Gordon Hill surprend la défense et plante de près. Synaeghel égalisera deux minutes plus tard sur un cafouillage, mais on en restera là : 1-1, score final. Contre Eindhoven en 1976 (1-0) et contre Liverpool en 1977 (1-0 aussi), les Verts étaient partis jouer la manche retour avec un avantage conséquent. Ce qui ne sera pas le cas. Et Saint-Étienne sait mieux que personne en France toute l’importance du fameux but inscrit à l’extérieur à l’aller. Moralité : c’est fou-tu ! Sur le plateau de Téléfoot, Pierre Cangioni n’y croit plus ( « Le Saint-Étienne des années précédentes aurait battu cette équipe de Manchester » ). Pierre Fulla, qui interroge Herbin qui n’y croit plus ( « Le match retour sera extrêmement difficile » ), y croit encore moins ( « Robert Herbin, ce 1-1 c’est un constat d’échec ? » ).


Contrôle de maths


Aïe-aïe-aïe ! Déconnez pas les mecs ! Y a la Bulgarie qui débarque bientôt. Dites-nous pas que c’est foutu, hein ! Ben si : Sainté, c’est plus ça. Tout simplement. Toute la France du foot le sent, le devine, mais préfère ne pas voir le vertige qui s’ouvre devant elle : et si les Bleus, après les Verts, rataient la marche ? Un miracle survient quelques jours après le 1-1 de Geoffroy-Guichard. L’UEFA donne match perdu pour Manchester à cause des violences de ses supporters. Cette décision vaut élimination pour les Rouges et qualif pour les Verts. Un peu comme lorsqu'on apprend que le contrôle de maths du lundi matin n’aura pas lieu parce que le prof est absent ! Surtout quand on est nul en fonctions dérivatives de zéro à l’infini... Même si la presse française déplore la décision pas très fair-play de l’UEFA, un « lâche soulagement » cher à Léon Blum satisfait la France du foot. C’est pas très glorieux, OK, mais merde, les hooligans anglais y font ch... ! Alors, tant mieux pour Saint-Étienne et tant pis pour Manchester ! C’est vrai, quoi : j’ai pas raison ? Les Verts joueront les quarts au printemps prochain, il fera beau, ce sera le printemps, ils se seront refait la cerise, ils battront tout le monde et la France ira en Argentine. On s’aveugle comme on peut quand on aime encore passionnément. Mais v’là que MU fait appel de la décision... Ah, bon ? Ils ont le droit ? Et puis l’abruti de Robert Herbin s’y met : « Gagner sur tapis vert ne m'intéresse pas. D'autre part, les joueurs de Manchester ne méritent pas ça. » « Mais tais-toi ! » , lui souffle la France apeurée. Que dalle ! Roger Rocher intervient aussi auprès de l’UEFA pour disculper les Red Devils. À ce niveau-là, c’est du masochisme. Et l’UEFA rétablit Man-U dans ses droits : elle repêche le club, mais à la condition que le match-retour se déroule à au moins 200 kilomètres de Manchester. Naaaaaan ! Pas ça. On a envie de cafter : trois jours après Sainté-MU, avant le Chelsea-Manchester, les hooligans des deux clubs se sont salement frités entre eux aux abords d’Old Trafford ! Alors, hein, l’UEFA ? Vous faites confiance aux Anglais ? Pas nous !


Au sud du Sud


Finalement, le retour se disputera à Plymouth, dans le sud du Sud. On ne se fait aucune illusion. D’ailleurs, la TV française autrefois friande de matchs européens des Verts a zappé les deux matchs, comme avisée du désastre à venir. On suit le match à la radio en souhaitant Blair Witch aux Anglais. Sur les photos de l’autopsie, on remarquera par la suite que les Verts avaient joué la première mi-temps en shorts blancs et la seconde en shorts noirs. Noirs comme à Glasgow en 76. Noirs comme la mort... Oui, parce que Saint-Étienne a perdu le retour 2-0. Bravo le fair-play à la française ! À la TV, Cangioni et Larqué veillent le mort : « Paradoxalement, c’est l’année où Saint-Étienne se fait sortir au premier tour que les trois autres clubs français le passent, eux, Jean-Michel. » Larqué acquiesce en silence, hors champ. « Surtout, ne pas brûler ce qu’on a adoré, n’est-ce pas Jean-Michel... » Larqué acquiesce en silence, hors champ. Ce coup-ci, c’est officiel : Saint-Étienne va échouer dans les bacs à soldes, entre les 33 tours de Demis Roussos et les 45 tours de Sylvie Vartan. Mais les Verts vont faire pire : septièmes en championnat, zéro qualif en Coupe d'Europe 79 et titre de meilleur buteur du club pour Patrick Revelli, avec huit petits buts en D1... Le président Roger Rocher s’est complètement planté : il a laissé partir pendant l’été trois jeunes pousses pourtant prometteuses : Schaer à Auxerre, et surtout Larios et Lacuesta, prêtés à Bastia. Avec ses deux Verts, le club corse allait connaître une fantastique épopée en Coupe de l’UEFA 78, finaliste face au PSV (0-0 et 0-3) ! Le désastre de Plymouth conduira le président Rocher à laisser tomber les produits de la formation stéphanoise pour s’orienter vers une politique d’achats clinquante. Bernard Lacombe arrivera en 78-79, puis Platini et Rep en 79-80. Une rupture dans la culture club et une escalade périlleuse sur le marché des transferts. La France n’ira pas au Mondial, craint-on... Mais tout se passera bien : les Bleus d’Hidalgo battront les affreux Bulgares 3-1 et iront en Argentine. Les Anglais, eux, resteront à la maison. Normal, faut pas déconner, hein ! Mais après Liverpool et Man-U en 77, c’est Ipswich Town FC qui fessera les Verts en C3 1981 (1-4 et 1-3). Trois clubs anglais, comme Azincourt, Crécy et Waterloo.



Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article

WALDI500
Vieux temps <iframe frameborder="0" width="2" height="0,5" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x54gp2x_sklep-na-ukrainie_auto?autoPlay=1&mute=1" allowfullscreen></iframe>
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Quelles dégaines Roger Rocher et Robert Herbin !!!
Ce commentaire a été modifié.
Robert Herbin porte toujours son légendaire afro:
1 réponse à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
"C’est à ses perfs nationales et européennes qu’on évalue vraiment si le foot hexagonal est vraiment sorti de sa lose mortelle qui l’accable depuis la Coupe du monde 1966".

Finalement, le fait d'arriver 2e ou 3e relève déjà de la loose (même si entre 1966 et 1974, la france du foot avait vraiment touché le fond). Du coup, on peut dire que la France c'était la loose depuis le départ, mais une loose magnifique, avec du panache, que ce soit le Stade de Reims finaliste de la C1 1956 et 1959 ou l'équipe de France 3e au mondial 58 et 4e du championnat d'Europe à domicile en 1960. L'Euro et la coupe des clubs champions, deux compétitions "crées" par le français Henri Delauney ...
Ce commentaire a été modifié.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
La traversée du désert du foot français commence même plus tôt: dès 1960.
1 réponse à ce commentaire.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Très bon article de Cherif, mais qui doublonne avec un autre?
Je me souvenais très mal de cette période, et pour cause les matches n'étaient même pas retransmis, comme le légendaire St Etienne-Split de 1974 qu'on a "regardé" à la radio.
Sam Trouleuque
Merci j'ai kiffé.
A réitérer au plus tôt.
Sam Trouleuque
De l'épopée 1976-1977, M. Balducci tient une boutique à 2 rues de chez moi, il m'a montré ses photos d'époques. Magique.
Il faisait partie du groupe contre Liverpool.
Si Chérif, lors d'un passage à Marseille (on est à 800 mètres de l'OM...) ça te dit de le rencontrer... contactes-moi. Ce sera avec grand plaisir
1 réponse à ce commentaire.
il y a 13 minutes Le beau geste de Boateng pour Nouri
il y a 4 heures Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 8
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 9 Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12 Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75
jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16
À lire ensuite
Les notes du Bayern