En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options

United ne s’arrête plus, QPR goûte enfin à la victoire

Encore une fois intraitable à domicile, Manchester United reprend six points d’avance sur City et conforte tranquillement sa place de leader. À quelques kilomètres de là, à Liverpool, les Reds ont, eux, pris l’eau à Anfield, face à Aston Villa. Enfin, la sensation de cette journée, c’est assurément la première victoire de QPR, comme un petit cadeau de Noël avant l’heure pour Djibril Cissé et ses potes.

Modififié
Manchester passe sans s’arrêter

Avant de recevoir Sunderland, ce samedi après-midi, les Red Devils affichaient des statistiques impressionnantes à Old Trafford : six victoires pour une seule défaite en sept matchs disputés dans le Théâtre des rêves, cette saison. Un bilan encore amélioré aujourd’hui, puisque les hommes de Sir Alex ont, une fois de plus, fait le taf devant leurs supporters. L’inévitable Van Persie montre la voie à suivre à ses coéquipiers dès la 16e minute de jeu. Déjà le 12e but de la saison pour le Néerlandais, qui rejoint donc Michu en tête du classement des buteurs. Clerveley, d’un amour d’enroulé sans contrôle, double la mise trois minutes plus tard. Le break est fait, déjà. En deuxième période, Rooney viendra ajouter un troisième pion, grâce à une offrande de RVP. Les visiteurs réduiront la marque à un quart d’heure du terme de la rencontre, par l’intermédiaire de Campbell. Pour l’honneur, seulement. À défaut d’être impressionnants dans le jeu, les Mancuniens sont terrifiants de maîtrise et d’efficacité. Cinquième succès consécutif pour United, en Premier League, aujourd’hui, et six points d’avance sur son dauphin, City. Rooney et ses potes seront difficiles à aller chercher.

QPR… Enfin !!!

17. Il aura fallu attendra la 17e journée pour qu’enfin, les Queen’s Park Rangers goûtent à la douceur d’une victoire, cette saison. Aujourd’hui, c’était donc un peu Noël avant l’heure pour les supporters des Hoops, qui ont vu leur équipe dominer Fulham, 2 buts à 1. Et à Loftus Road, ce samedi, le père Noël n’avait ni barbe, ni traîneau, mais bien des crampons et un maillot de foot. Au dos de celui-ci, un numéro, le 10, et un nom, Taarabt. Les fans de QPR le savent bien, c’est au Franco-Marocain qu’ils doivent ce premier succès. L’ancien Lensois frappe une première fois à la 52e, avant de récidiver à la 68e. Deux buts d’écarts, ça sent bon la victoire pour les hommes d’Harry Redknapp. Très bon, même. Mladen Petrić aura beau réduire le score à la 88e, ça ne change rien, cette victoire ne peut pas échapper aux locaux. Au coup de sifflet final, c’est tout un stade qui explose ! Un succès libérateur pour Cissé et ses coéquipiers, qui quittent par la même occasion la dernière place du classement, en attendant le match de Reading, lundi, contre Arsenal.

Triste Liverpool

Depuis quelques saisons, le grand Liverpool FC n’est plus que l’ombre de lui-même. Les années ont beau passer, cela ne change rien. Les Reds sont devenus un de ces nombreux clubs qui végètent dans le ventre mou du classement, tout en sachant que les places européennes sont loin. Trop loin. D’ailleurs, ce n’est pas le match d’aujourd’hui qui fera espérer des jours meilleurs aux Scousers. À domicile, dans son antre d’Anfield Road, Liverpool a été incapable prendre le meilleur sur une équipe d’Aston Villa pas vraiment au mieux depuis le début de la saison. Pire que ça, Gerrard et ses coéquipiers ont totalement pris l’eau. Benteke, par deux fois, et Weimann ont été les principaux acteurs du désastre des Rouges. Le capitaine, Steven Gerrard, aura beau marquer en fin de match, cela n’y changera rien, il est déjà trop tard. Avec cette défaite, Liverpool se retrouve 12e, un classement indigne de son standing.


Norwich tranquille, Everton rate le coche

Norwich, c’est un peu l’équipe qui ne fait pas de bruit, mais qui fait son petit bonhomme de chemin, tranquille. Chez eux, à Carrow Road, les Canaries ont disposé de Wigan, ce samedi après-midi. Une victoire 2-1, acquise grâce à des buts de Pilkington et de Hoolahan, contre un pion de Maloney pour les visiteurs. Un sixième succès, cette saison, qui permet aux hommes de Chris Hughton de prendre la septième place du classement. Sans faire de bruit, tranquille.

Enfin, dans le dernier match de la journée, Stoke City et Everton n’ont pas su se départager. Les Toffees ouvrent pourtant la marque grâce à un petit csc de Shawcross, mais Kenwyne Jones viendra rattraper la boulette de son coéquipier et remettre les deux équipes à égalité. Une contre-performance pour les hommes de David Moyes qui avaient l’occasion de s’emparer de la troisième place aux dépens de Chelsea. Dommage.

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 11 heures 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 il y a 12 heures Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4 Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88