En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 4e journée

United et Arsenal cartonnent

Arsenal a atomisé une faible équipe de Southampton (6-1) tandis qu'United battait facilement Wigan (4-0). En revanche, Manchester City n'a pu obtenir mieux qu'un nul sur la pelouse de Stoke (1-1).

Modififié
Une mi-temps, c'est le temps qu'il aura fallu à Manchester United pour prendre la mesure du voisin Wigan. Pourtant, en début de match, United se voit offrir un penalty cadeau pour une faute inexistante d'Al Habsi sur Welbeck, mais le gardien omanais sort bien le pénalty de Chicharito. La justice divine, sans doute. Ceci dit, Dieu ne pourra rien en seconde période pour les banlieusards qui rentreront en RER avec 4 pions dans les valises. Scholes marque pour la 19e année consécutive en Premier League, puis Chicharito bien servi par Buttner double la mise. Le bizuth néerlandais qui remplaçait Patrick Évra cet après-midi se met ensuite en valeur en scorant après un beau slalom, avant que le jeune Nick Powell ne clôture le score d'une frappe puissante. 4-0, net et sans bavure, les hommes de Sir Alex Ferguson se rassurent en n'encaissant aucun but et s'emparent de la seconde place du tableau. Dans le même temps, Manchester City n'a pu obtenir mieux qu'un nul à Stoke. Le fait marquant du match restera le pion de basketteur de Peter Crouch. Celui qui avait mis un but extraordinaire l'an passé face aux Citizens a récidivé de manière moins élégante. À la suite d'un corner, la grande gigue contrôle acrobatiquement avant de s'emmener le ballon de la main et de bénéficier d'un contre favorable pour se retrouver seul face à Joe Hart. 1-0. Pour sa première titularisation, Javi García égalisera d'un beau coup de casque. Plus rien ne sera marqué ensuite. Qu'on se le dise, en ce début de saison et malgré leur troisième place au classement, les Skyblues ne sont pas fringants.

Un set zéro

Arsenal, en revanche, est en forme. Les Gunners ont collé une danse à Southampton (6-1), la preuve que, malgré le départ de Robin van Persie, ils peuvent être le poil à gratter de ce championnat. D'autant que Santi Cazorla semble être la très bonne pioche du mercato et que Gervinho, auteur d'un doublé, est en forme. En revanche, on est toujours sans nouvelle d'Olivier Giroud. Inquiétant quand son équipe marque 6 fois, le faux compte d'Emmanuel Eboué se permettait même de s'interroger railleur sur twitter « Giroud le nouveau Chamakh ? » . Southampton aussi peut s'inquiéter. Pour leur retour en Premier League, les Saints ont déjà mangé 14 buts en 4 match. Welcome back lads.

Sunderland et Liverpool n'ont toujours pas gagné en championnat cette saison. Autant dire que le match qui opposait les deux formations sentait la trouille. Le début de match n'est pas très excitant, mais les Reds et leur vilain maillot dominent les débats. Les coups de boutoir de Luis Suárez ou Stearling font mal, mais les Black Cats résistent. D'autant que l'arbitre omet de siffler un peno pour une faute sur Glen Johnson. Cette saison, les Scousers ont la scoumoune, alors qu'ils jouaient leur meilleur football depuis le début du match, le rodeur écossais Steven Fletcher vient concrétiser la seule occasion de Sunderland. Une malchance chronique qui constitue un comble à l'heure d'affronter les Black Cats. Malgré tout, les hommes de Brendan Rodgers parviennent à égaliser grâce à l'abnégation de Luis Suárez. Ensuite, les Reds insistent, mais Mignolet fait bien son job. Liverpool n'obtiendra pas de première victoire.


Le doublé de Berbatov !

Dans les autres rencontres, West Ham et Norwich, qui ne disputaient de toute façon pas le match le plus foufou de la saison, ont offert un boring 0-0 aux spectateurs présents à Carrow Road. Fulham s'est imposé face à West Bromwich Albion (3-0), grâce à son killer bulgare Dimitar Berbatov. À peine arrivé et déjà auteur d'un doublé, Berba is back. West Brom marque le pas, tout comme Swansea défait à Aston Villa (2-0). Il fallait bien que ça s'arrête, décemment on ne peut pas avoir un buteur nommé Michu et martyriser les défenses de Premier League chaque semaine. Du coup, c'est presque naturellement que le Big Four se constitue à la tête du championnat, éjectant les invités impolis. Chelsea, United, Arsenal et City mènent la danse et les autres vont devoir s'accrocher.

Par Arthur Jeanne
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9