En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

United domine Watford, Gabbiadini porte Southampton

Après avoir gâché un nombre assez hallucinant d'occasions, Manchester United s'en est remis à Juan Mata et Anthony Martial pour dominer sans trop forcer Watford. Sinon le coup de foudre entre Gabbiadini et Southampton semble parti pour durer, tandis que West Ham a du concéder le nul dans les derniers instants du match face à West Bromwich.

Modififié

Manchester United 2-0 Watford

Buts : Mata (32e), Martial (60e)pour Manchester United

La foire aux vendanges. Après avoir gâché un nombre copieux d'occasions pendant la majeure partie d'une première période dominée de la tête et des épaules, les Red Devils ont su faire le job pour disposer de Watford cet après-midi. C'est pourtant José Holebas qui allume la première mèche, son tir croisé donnant des frissons aux supporters mancuniens. Mais United prend le dessus et étouffe progressivement les offensives des Hornets. Acculé, Watford doit s'en remettre à son portier, Heurelho Gomes, qui sort successivement les tentatives de Pogba, Mkhitaryan et Ibrahimović. Alors Juan Mata enfile son costume de matador et prend les choses en main. Martial, sur le côté gauche de la surface, centre à ras de terre pour l'Espagnol, qui marque de près. De quoi calmer un peu José Mourinho, qui commençait légèrement à péter un plomb, à force de voir ses attaquants vendanger allègrement face aux buts. Watford ne voit plus le jour, complètement impuissant face aux déviations en une touche de Mata ou aux accélérations de dragster de Valencia. Mais c'est Anthony Martial, servi sur un plateau par Ibrahimović, qui s'en va enfoncer les hommes de Walter Mazzari, d'une frappe précise à bout portant. Suffisant pour assurer un deuxième succès de rang à United en championnat, tandis que les Red Devils remontent provisoirement à la cinquième place du classement.


Sunderland 0-4 Southampton

Buts : Gabbiadini (30, 45e+1), Denayer (88e) Long (90e+2) pour Southampton

Ti Amo Inghilterra. Manolo Gabbiadini est en Angleterre depuis moins d'un mois, mais le voilà déjà avec trois buts inscrits en deux petits matchs de Premier League. L'Italien marque d'abord après avoir dévié sans trop le faire exprès un centre de Ryan Bertrand. C'est moche, mais efficace. Et comme Manolo est un esthète, il fait amende honorable en plantant un second pion beaucoup plus flatteur pour les mirettes. Dans les seize mètres, l'ancien Napolitain mystifie les défenseurs des Black Cats d'une feinte de frappe avant d'enchaîner d'une frappe du droit précise. Long n'aura plus qu'à ajouter un ultime pion en fin de match, tandis que Denayer avait déjà marqué contre son camp quelques instants auparavant. Emballez, c'est pesé. Succès facile pour Southampton, qui remonte au onzième rang.



Stoke City 1-0 Crystal Palace

But : Allen (67e) pour Stoke

Un Palace bien terne. Sans doute sonnés par la baffe monumentale que leur a infligée Sunderland lors de la dernière journée de Premier League (0-4), les hommes de Sam Allardyce sont plutôt frileux et laissent Stoke prendre le match en main. Mais ni la patte gauche d'Arnautović ni les coups de boule de Peter Crouch ne parviennent à venir à bout de la défense de Palace. Jusqu'à ce que Joe Allen, bien servi par Sobhi dans la surface, ajuste Wayne Hennessey, le portier de Palace, d'un plat du pied subtil. Succès précieux pour Stoke, toujours solidement installé dans la première partie du classement.


West Ham 2-2 West Bromwich Albion

Buts : Feghouli (63e), Lanzini (87e) // Chadli (6e), McAuley (90e+4) pour West Bromwich

Aucun respect. Cheikhou Kouyaté, qui ne s'est apparemment toujours pas remis de l'échec du Sénégal à la CAN, se fait humilier dès le début du match par Nacer Chadli, qui l'élimine d'un petit pont, avant de conclure du gauche. Rude. Sonné, West Ham accuse le coup, et Salomón Rondón est tout près d'aggraver le score quand sa frappe du droit à l'extérieur de la surface s'écrase sur la barre. Mais West Ham a la dalle. À force de pousser et de multiplier les alertes, les Hammers vont logiquement revenir au score. Sofiane Feghouli marque ainsi un but de rapace, en reprenant de près une frappe de Lanzini qui vient de heurter la barre. Les hommes de Slaven Bilić continuent de mettre la pression sur les buts de WBA, et Lanzini plante une merveille du gauche aux abords de la surface. Sauf que West Bromwich se sort les tripes en fin de match, et Gareth McAuley s'en va planter un coup de casque dans les tout derniers instants de la rencontre.


Middlesbrough 0-0 Everton



Où es-tu Romelu ? Auteur d'un quadruplé la semaine dernière face à Bornemouth, le bulldozer Lukaku a un peu de mal à passer la seconde en première période. Le Belge, plutôt discret, doit laisser son coéquipier Ademola Lookman allumer quelques mèches dans la défense de Middlesbrough. Boro, dominé, tient cependant le coup, et les Toffees doivent se contenter d'un score vierge à la pause. Pas de pot pour le club de Liverpool, Lukaku n'est pas beaucoup plus inspiré en seconde période, tandis que, du côté de Middlesbrough, on ne voit guère plus Álvaro Negredo. Et les deux formations doivent se quitter sur un vilain zéro-zéro.



  • Classement et résultats de la Premier League

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 11:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 4
    Hier à 11:24 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur le Classico 1
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    samedi 24 février Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 31 samedi 24 février Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 22 samedi 24 février Les lumières s'éteignent en Argentine 16