Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Autres championnats – Amérique du Nord – Major League Soccer

United colors of Major League Soccer

L'actu mensuelle du championnat nord-américain compilée en un article. On prend des nouvelles de Benoît Cheyrou, d'Obafemi Martins, de l'inquiétant David Villa et on analyse les chiffres rassurants concernant l'implantation progressive du football dans le pays qui l'appelle soccer.

Comme chaque saison ou presque, la MLS s'illustre par son homogénéité et il est difficile de désigner la franchise qui réalise la meilleure entame, après quasi deux mois d'exercice. D'autant plus qu'il y a un gros décalage entre le nombre de matchs disputés par chaque équipe : 9 pour celles qui ont le plus joué, 8 pour d'autres, 7 matchs, 6 matchs et même seulement 4 matchs dans le cas particulier de l'Impact de Montréal, qui a obtenu le report de plusieurs rencontres pour mettre toutes les chances de son côté dans son objectif de remporter la Ligue des champions. Résultat des courses, le classement ne signifie pas grand-chose pour l'instant…

Vidéo

Il faut tout de même signaler qu'une seule formation reste toujours invaincue : les Red Bulls de New York qui, après 6 journées, comptent 3 victoires et 3 nuls, dont le dernier concédé ce week-end dans le « Clásico » face à Los Angeles Galaxy (1-1, avec la belle ouverture du score pour LA signée du jeune et prometteur Bradford Jamieson IV). Une partie à laquelle a pris part comme d'habitude depuis le début de saison le Français Damien Perrinelle, qui s'est imposé dans ce groupe et poursuit l'héritage de la « french touch » à la suite d'Henry et Luyindula. Ronald Zubar, de retour de blessure, pourrait bientôt le rejoindre.

Kaká SC 0-2 Giovinco FC


Chez les nouveaux voisins de New York City FC en revanche, c'est beaucoup moins la fête puisqu'après d'encourageants débuts (1 victoire et 2 nuls), l'actuelle série est de 4 défaites et 1 nul sur les cinq derniers matchs ! Cette saison inaugurale devait commencer avec deux stars dans l'équipe, mais elle n'en compte actuellement qu'un seul à peine valide : Frank Lampard joue la prolongation en Angleterre, tandis que David Villa n'est là que par intermittence, entre deux pépins physiques. À la limite, il y a quelque chose de rassurant à voir qu'on ne fabrique pas comme ça de toutes pièces une équipe tout de suite performante, c'est plutôt bon signe pour le niveau de la MLS…

Vidéo

Du côté des nouvelles franchises, ce n'est d'ailleurs pas tellement mieux non plus pour les Floridiens d'Orlando (2 victoires, 2 nuls, 4 défaites), malgré les 3 buts inscrits par sa star Kaká. Le Brésilien et ses coéquipiers affrontaient Toronto dimanche pour le choc du week-end en MLS. Résultat : victoire 2-0 des Canadiens en déplacement devant un peu plus de 30 000 spectateurs, grâce à un doublé du revenant Jozy Altidore, qui avait pour partenaire Sebastian Giovinco, Benoît Cheyrou et Damien Perquis, tous titulaires. C'est un succès important pour Toronto, son deuxième seulement depuis le début de saison, qui vise grand minimum les premières play-offs de son histoire après avoir beaucoup investi cet hiver.

Affluences encore à la hausse


Du côté des autres franchises en lice, il faut signaler que c'est actuellement Vancouver qui compte le plus grand nombre de points (mais en ayant joué le plus de matchs, 9, à égalité avec Philadelphie). La meilleure attaque est celle de Columbus Crew, la meilleure défense Seattle, à égalité avec les Red Bulls. Les Sounders de Seattle où évolue un certain Obafemi Martins, auteur du plus beau but de ce début de saison face aux Rapids du Colorado. Le match le plus prolifique a été disputé ce week-end avec le match nul 4-4 entre Houston et Kansas City (deux défenses aux fraises et un dernier but magnifique pour SKC dans les arrêts de jeu). Pour terminer, deux statistiques intéressantes montrent que la MLS poursuit sa tranquille évolution au sein des sports collectifs américains. La première concerne les affluences : elles sont toujours en hausse et dépassent pour l'instant le cap symbolique des 20 000 spectateurs de moyenne par match, pour atteindre les 20 933 depuis le début de l'exercice 2015, contre 19 148 l'année passée.


Vidéo

La seconde ressort d'une étude signée du cabinet Elias Sports Bureau, qui a enquêté sur les effectifs des vingt franchises de MLS. Résultat : la Ligue nord-américaine n'a jamais autant attiré les étrangers. Ils constituent 42,8% de l'élite des joueurs pros de soccer. Un pourcentage à mettre en perspective avec les 19,6% d'étrangers en NBA et des 2,8% en NFL… Les deux pays les plus représentés sont l'Angleterre et l'Argentine, avec 22 représentants au total. La France pointe au cinquième rang avec 15 représentants. Pour que la MLS poursuive sa progression et gagne en niveau de jeu, la prochaine étape pourrait être l'arrivée d'entraîneurs étrangers. Seules quatre équipes ont actuellement à leur tête un technicien non américain ou canadien : le Colombien Óscar Pareja à Dallas, l'Irlandais Owen Coyle à Houston, l'Anglais Adrian Heath à Orlando et le Gallois Carl Robinson à Vancouver.

Vidéo


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi