Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 3e tour
  3. // Manchester U.-Sheffield U. (1-0)

United brise difficilement les lames de Sheffield

Les Mancuniens, insipides mais victorieux face à Sheffield United, évitent un nouveau drame en coupe et passent le 3e tour de FA Cup. Dans un ennui profond, sans convaincre ni séduire, car il ne faut pas trop en demander aux Red Devils en ce moment.

Modififié

Manchester United 1-0 Sheffield United

But : Rooney (93e) pour United

Au lieu de délaver le rouge des maillots de Manchester United, samedi dernier, la pluie battante sur Old Trafford avait aidé les Red Devils à retrouver un peu de couleurs. Mais une semaine après leur succès mouillé face à Swansea au Théâtre des Rêves, c'est à nouveau sur leur pelouse détrempée que les gars du Pélican ont obtenu une victoire très pauvre face aux Blades de Sheffield United. Et si les limites de leur adversaire du jour - évoluant en 3e division - ont un peu aidé, une impression de tristesse et de néant se dégage du jeu de Manchester. Les boys de Sheffield, demi-finalistes de la compétition en 2014, débarquaient pourtant avec 10 000 supporters bruyants et prêts à planter leur drapeau aux lames peu avenantes sur la pelouse de Man U. Mais Van Gaal avait décidé d'aligner un 11 peu renouvelé, avec presque tous ses titulaires habituels. Avec toutefois cette excentricité à noter : la titularisation de l'arrière gauche Cameron Borthwick-Jackson, 18 ans, né/élevé/formé/nourri au grain/vieilli en fût à Manchester.

La malédiction des 45 premières minutes


Un Van Gaal qui a annoncé à de nombreuses reprises que la FA Cup faisait partie des objectifs de sa saison. Un cache-misère diront certains, qui ajouteront que le Hollandais n'aura sans doute même pas la chance d'être encore là au printemps pour voir son équipe soulever le trophée. Le souvenir de la League Cup, où Man U s'était fait sortir dès les 8es de finale par Middlesbrough en octobre dernier, est encore vif. Mais United est désormais sur ses gardes, et on ne l'y reprendra plus. Appliqués, concentrés et combatifs dès l'entame de match, les coéquipiers de Wayne Rooney jouent cartes sur table de suite : ce soir, la maîtrise du ballon est pour eux. Martial, toujours l'air de rien, enfile son déguisement de poil à gratter rapidement et tente quelques appels et percées, histoire de prendre la température.


Mais Sheffield n'avait pas fait le déplacement pour jouer avec la garde baissée, et c'est Conor Sammon qui force De Gea à sortir une première claquette peu avant la 20e minute. Comme souvent, l'appel à la vengeance est lancé par Rooney, qui enchaîne dans la foulée une frappe lointaine et un face-à-face avec le gardien en deux minutes. Mais quelques bons ballons et appels plus tard, as usual, United passe à côté de l'essentiel, marquer. Comme si les matchs face à Chelsea et Swansea n'avaient pas servi de leçon, les Mancuniens tournent autour du pot, tâtonnent, cherchent des solutions et laissent les minutes défiler jusqu'à la mi-temps. Avec en cadeau, deux bulles sur le tableau d'affichage à la pause. Une fois de plus.

Lames émoussées


Les Red & White Wizards de Sheffield, organisés et efficaces, continuent, eux, de montrer qu'ils ne sont pas là pour être menés à la baguette. Certains joueurs disputent sans doute le match de leur vie, et les hommes de Nigel Atkins comptent en profiter. Sans créer d'étincelles pour autant, et la rencontre nous embarque dans une léthargie profonde, à peine secouée par quelques coups de pied arrêtés mal frappés. Preuve de cette apathie, il suffit d'une frappe même pas cadrée d'un Memphis Depay entré sur le terrain à l'heure de jeu pour qu'Old Trafford ne pousse ses premières acclamations de la seconde période.


Nous sommes alors à la 65e minute de ce match à l'encéphalogramme tout plat, et il faudra attendre la 83e pour avoir droit à une autre animation, plus inquiétante celle-là, la sortie de Schweinsteiger sur blessure. Depay, seul GO du match, renvoie une bourre non cadrée à la toute fin du match, puis décide qu'il sera plus facile de marquer sur penalty. Une course un peu folle et un tacle un peu sale plus tard, le voilà à terre dans la surface. Rooney trompe George Long d'un contre-pied et envoie sans panache son équipe au tour suivant, à la 93e minute. C'était la troisième fois en 20 ans que les Mancuniens battaient Sheffield United à ce stade de la compétition. Les deux dernières fois, ils avaient poussé jusqu'à la finale. De bon augure, diront les fans des Red Devils pour se rassurer.


Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 7 heures GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
il y a 4 heures Une nouvelle statue pour Iniesta 2 il y a 4 heures Un but égalisateur dans le temps additionnel fait polémique en Argentine 7 il y a 7 heures Infantino veut faire valoir ses projets de nouvelles compétitions 37 il y a 9 heures Éric Besson : « Pour 50 millions d'euros, on peut s'offrir un bon club de L1 » 71
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom