Une victoire en ciel et blanc

Le titre décroché par l'Olympique de Marseille revient en partie à ses Argentins débarqués l'été dernier. La presse locale n'a pas manqué de fanfaronner sur la belle fin de saison de ses compatriotes, les deux premiers albicelestes à conquérir un titre de champion de France avec l'OM.

0 0
“Un tango à Marseille”. Voici comment Olé, le quotidien sportif argentin résume la soirée de rêve vécue par l'OM mercredi, marquée par les buts de Gaby Heinze et de Lucho Gonzalez, « pièces maitresses de l'équipe » , qui ont respectivement « ouvert et fermé le 3-1 contre Rennes, qui a consacré Marseille champion de France » . La plupart des journaux du pays, quotidiens nationaux et publications de la presse régionale, reviennent sur « le premier titre de champion du club depuis 1992 » remporté par les deux compères albicelestes. Olé met en avant la performance de l'arrière gauche argentin, auteur d'un but « sur coup franc ! » , un exercice qui est loin d'être sa spécialité.

« Heinze osera-t-il piquer la balle à Messi ? »

Frappé par l'audace et le joli coup de patte distillé par le joueur formé à Newell's Old Boys, Olé va même jusqu'à se demander si « Heinze osera piquer la balle à Messi avec la Seleccion sur les coups de pied arrêtés ? » , pendant le Mondial en Afrique du Sud. « Si Heinze a converti trois buts cette saison, on est plus habitué à voir le Gringo chercher à placer sa tête dans la surface » que prendre sa chance sur un coup franc, rappelle l'article consacré au triomphe des Ciel et Blanc, les couleurs des Olympiens mais aussi de l'Albiceleste. Il n'est d'ailleurs pas rare de voir des Argentins arborer le maillot de l'OM le week-end dans les stades de Primera, de Rosario à Buenos Aires, de Mendoza à Tucuman. Si le but de Briand « a retardé la fête » promise par « la petite perle » de Heinze, le cinquième but de la saison de Lucho, « d'une exquise frappe du gauche » , a permis de « liquider le match » , souligne Olé.

Lucho, la surprise de Diego ?

« Si l'ancien joueur de River et d'Huracan a manqué une bonne partie du championnat à cause d'une blessure à l'épaule, alors que l'équipe avait du mal à trouver son équilibre, il a été fondamental quand il est revenu sur le terrain » , n'hésite pas à affirmer le quotidien, rappelant au passage que « dès leur première saison avec le club, Lucho Gonzalez et Gabriel Heinze trinquent au champagne ! » . Si Gaby s'envolera bientôt avec la Seleccion pour l'Afrique du Sud, Lucho n'a plus qu'à espérer que la conquête de son cinquième titre de champion en cinq ans soit arrivé jusqu'aux oreilles de Diego. Pourquoi pas ? Car entre Mascherano, Veron, Di Maria, Messi et Higuain, il manque à l'Argentine un joueur de son profil, capable de conserver la balle et de marquer le rythme de l'équipe. Et comme Riquelme n'est plus là...


Alejandro Carbone, à Buenos Aires

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
La MLS à Montréal en 2012
0 0