1. //
  2. // Quarts
  3. // AZ Alkmaar/Valence (2-1)

Une victoire de Bataves

Valence ne méritait vraiment pas ça. Les Espagnols ont dominé mais se sont faits surprendre par l'AZ Alkmaar (2-1). Ce jeudi soir, le manque de réalisme de Soldado a coûté cher au troisième de la Liga.

Modififié
0 4
AZ Alkmaar – Valence : 2-1

But : Holman (45eme) et Martens (80eme) pour l'AZ Alkmaar - Topal (51eme) pour Valence

La Coupe d'Europe a le don de renverser certaines logiques. En Eredivisie, l'AZ Alkmaar a construit
sa position de leader en se reposant sur de solides bases défensives. Moins d'un but reçu par match. En Liga, Valence connaît un coup de mou, défait deux fois de rang par la première fois de la saison. Des données qui ne laissaient pas présager la configuration de la rencontre. Dominateur, Valence a éventré avec une facilité déconcertante la défense adverse, notamment sur le côté gauche, via Alba et Feghouli. Ce, dès les premiers instants de la rencontre. Avec un Soldado des grands soirs, les Espagnols auraient rapidement refroidi l'enthousiaste public batave.

Pour contrarier Valence, unique survivant des équipes issues de la Ligue des champions et reversées en Europa League, l'AZ avait misé sur un pressing haut, contre-productif devant son incapacité à tenir le ballon. Positionné en relayeur, Adam Maher, le prodige batavo-marocain, n'a pas pesé sur la rencontre comme cela était attendu. Seul le punch du milieu droit Gudmundsson permettait à l'AZ de faire respecter de manière disparate son statut de local. Au bout de la première période, un corner est accordé aux Hollandais. Le ballon s'élève, lobe le coeur de la surface, mais n'échappe pas à Holman, arrivé au galop pour placer un spectaculaire plat du pied en extension qui trouve la lucarne opposée. Un but qui pouvait décourager Soldado et consorts, auteurs d'une belle première période.

Au retour des vestiaires, le scénario de la rencontre ne bouge pas. Le 4-2-3-1 de Valence continue de l'emporter sur celui de son adversaire. Feghouli, Alba et Pablo Hernandez continuent d'approvisionner Soldado. En face, Josy Altidore se trouve bien esseulé en pointe, et finit par sortir à l'aube du dernier quart d'heure. Dès la 50e minute, Valence est parvenu à égaliser, quand son secteur inférieur du milieu de terrain se met en évidence : Costa trouve Topal dans la surface, qui s'élève pour placer une tête parfaite, puissante, destinée au petit filet opposé.

Comme en première période, Soldado met en danger Alvarado, le gardien costa-ricien des Hollandais, mais ne parvient pas à trouver le fond des filets. Toujours aussi perméable sur ses flancs, l'AZ semble au bord de la rupture, et peut considérer ce match nul comme un moindre mal. Sauf que l'inattendu s'invite encore sur le terrain. Holman, encore lui, accélère dans son couloir droit, et dose un parfait centre en retrait pour Martens, oublié par la défense espagnole. Le Belge place une frappe injouable pour Diego Alves (79e). Valence ne méritait pas ça, mais devra absolument retrouver son efficacité, l'on pense avant tout à Soldado, pour se qualifier lors du match retour. Derrière, le retour de Rami, suspendu, ne devrait pas non plus faire de mal.

Par Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est avec ce genre de match que l'on voit que Soldado ne sera pas le grand buteur de la Roja.
J'adore ce joueur mais il corque beaucoup trop dans les match à enjeux.
waynerooney Niveau : CFA
j'ai lu bâtards.
waynerooney Niveau : CFA
Bon résultat pour Valence tout de même, Soldado se rattrapera à Mestalla Duc t'inquiètes pas.
@Waynerooney

C'est bien ce qu'il fallait lire !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 4