1. // Amical
  2. // France-Allemagne (2-0)

Une victoire anecdotique

La France l'emporte face à l'Allemagne (2-0) vendredi. Au même moment, des attaques ont eu lieu à Paris, et des explosions se sont produites près du Stade de France.

Modififié
2k 4

France 2-0 Allemagne

Buts : Giroud (45+1e), Gignac (86e) pour la France

Le football paraît dérisoire dans ces instants-là. Pourtant, un match avait bien lieu ce vendredi soir, entre deux adversaires historiques qui ont appris à régler leurs différends sur un terrain de football, et pas ailleurs. Il y a cent ans, Français et Allemands se battaient dans les tranchées de la bataille de Champagne. Un siècle plus tard, c'est sur le bourbier du Stade de France que les deux pays s'affrontent. Les Bleus ont pris leur revanche sur la Nationalmannschaft qui les avait éliminés du Mondial 2014. Il faut dire que les Allemands se présentaient sans leurs meilleurs éléments : Özil, Kroos ou encore Reus manquaient à l'appel de Joachim Löw. À leur place, des seconds couteaux (Gómez, Ginter, Rüdiger), et le capitaine Schweinsteiger au milieu d'un 3-5-2 quelque peu bancal. La France, elle, est évidemment privée de Mathieu Valbuena et Karim Benzema, mais il semble qu'il faille s'y habituer. Didier Deschamps aligne donc un milieu Diarra – Matuidi – Pogba, et titularise Giroud en pointe, avec Griezmann et Martial à ses côtés.

Tout cela est peut-être prometteur, mais la première demi-heure est des plus calmes... Quand deux détonations retentissent dans la nuit de Saint-Denis. À ce moment-là, personne ne se doute qu'un drame est en train de se produire. Côté football, Lassana Diarra commande le milieu de terrain, tandis que les rares attaques de la Nationalmannschaft sont initiées par un Julian Draxler inspiré. En fin de période, le match s'emballe et les occasions s'enchaînent. En l'espace de dix minutes, Müller place une demi-volée au-dessus (33e), avant que Mario Gómez ne trouve le petit filet (37e), puis frappe de peu au-dessus (43e). Pogba, Giroud et Griezmann combinent, avant que le dernier n'écrase sa frappe (40e), puis Giroud centre dans le dos de l'attaquant de l'Atlético Madrid (42e).

Il fallait un Martial pour débloquer la situation. Servi sur une passe longue de Pogba, l'ancien Monégasque efface Rüdiger en puissance, avant d'éliminer Ginter d'une sublime feinte de corps et d'adresser une passe en retrait à Oliver Giroud. L'attaquant d'Arsenal finit du pied gauche pour l'ouverture du score : les deux avants-centres, impliqués directement sur le but, font tout pour chasser le fantôme de Karim Benzema des esprits français... Le match se calme à nouveau après la pause. Alors que les changements allemands se multiplient, Didier Deschamps attend l'heure de jeu pour faire tourner. Un jeune de 19 ans originaire de la Guadeloupe en remplace un autre, puisque Kingsley Coman remplace Anthony Martial et fête sa première sélection. À la 61e, Paul Pogba place une lourde frappe à trente mètres, que Manuel Neuer détourne d'une claquette. Coman, lui, est tout de suite dans le bain, en plaçant des accélérations fructueuses sur le côté gauche. Hatem Ben Arfa fait son retour en équipe de France après trois ans d'absence, à dix minutes de la fin. Et quatre minutes plus tard, les Bleus portent l'estocade. Gignac, lui aussi entré il y a quelques minutes, place une tête puissante sur un centre de Matuidi et double la mise. La France l'emporte, mais ce n'est sans doute pas le plus important ce soir, la fin de match étant éclipsée par la rumeur des tragiques attaques ayant lieu à Paris.

Par Hadrien Mathoux
Modifié

Dans cet article

Entendre en direct les explosions ça fait froid dans le dos...
P*tain j'ai cru que c'était des pétards.
suaudeau fcn Niveau : DHR
pareil je pensais que c'était des bombes agricoles
Le match passe clairement au second plan ce soir... Quelle tristesse et quelle horreur.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
2 explosions et 2 buts qui violent la cage de Neuer... Y a pas à dire, soirée de merde.

Plus sérieusement, je crois vraiment que ce soir, on s'en branlent absolument tous du score du match. Malgré la richesse de la langue française, je n'ai aucun mot pour exprimer ce que je ressens. Je vais donc me contenter de cette pauvre vanne un paragraphe plus haut pour tenter de dédramatiser sans succès, et faire un gros bisou à tous les autres commentateurs du site.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 4