CAN 2013 - Groupe A - Afrique du Sud/Cap-Vert (0-0)

Par Thomas Porlon

Une triste entrée pour l'Afrique du Sud

La 29e Coupe d'Afrique des nations commence très tranquillement. En match d'ouverture, l'Afrique du Sud et le Cap-Vert se sont quittés sur un match nul (0-0) très loin d'être passionnant. Intéressants en première mi-temps, les Requins Bleus ont bousculés des Bafana Bafana fantomatiques et décrochent un premier point historique.

Note
1 votes
1 vote pour une note moyenne de 5/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

L'Afrique du Sud n'est pas parvenue à dominer le Cap Vert
L'Afrique du Sud n'est pas parvenue à dominer le Cap Vert
Afrique du Sud - Cap-Vert : 0-0

« Si mes gars ont le soutien de tous les Sud-Africains et continuent à montrer une attitude positive, nous pouvons aller jusqu'au bout et conquérir l'Afrique. » Il n'y a pas à dire, Gordon Igesund, le sélectionneur de l'Afrique du Sud, est du genre très optimiste. Car, avant de penser à soulever le trophée le 10 février prochain dans le Soccer Stadium de Johannesburg, les Bafana Bafana ne devaient surtout pas se manquer face au Cap-Vert pour le match d'ouverture de leur Coupe d'Afrique des nations. D'autant que 17 ans après le seul et unique sacre continental, on ne sait pas vraiment quoi attendre de ces Sud-Africains. On a justement attendu, encore et encore, mais finalement rien n'est venu. Orphelins de Steven Pienaar (jeune retraité) et Benni McCarthy (forfait), les Bafana Bafana ont offert un match d'ouverture très triste, voire inquiétant pour le reste de la compétition. Rarement dangereux, les hommes de Gordon Igesund se sont fait bousculer par des Cap-Verdiens joueurs en première période, beaucoup moins en deuxième. Les Requins Bleus grattent un premier point historique.

L'autre Platini

Match d'ouverture oblige, le protocole d'avant-match est long, très long. Discours présidentiels, poignées de mains, hymnes, échanges de fanions, appels au respect et à la tolérance, tout y passe. Ça y est, la CAN 2013 peut enfin commencer dans un Soccer Stadium de Johannesburg loin d'être rempli. Deux ans et demi après le Mondial, les vuvuzelas, et le bourdonnement incessant qui va avec, sont eux aussi bien au rendez-vous. Tout comme la tension, logique pour ce match historique, le premier du Cap-Vert à la CAN. Après un quart d'heure difficile, les Requins Bleus se reprennent et sont même tout près d'entrer un peu plus dans l'histoire en inscrivant le premier but de la compétition, mais le dénommé Platini, Luis Suárez de son vrai nom, croise trop sa frappe (15e). La rencontre manque cruellement de rythme, d'intensité et donc forcément d'occasions. En bref, on s'ennuie ferme dans les travées du Soccer Stadium. Les Bafana Bafana, fantomatiques, se prennent pour des quaterbacks et abusent des longs ballons dans la profondeur, ce qui a le don d'irriter très fortement le sélectionneur. Côté Cap-Vert, le trident offensif Heldon-Mendes-Platini s'amuse de la lenteur des défenseurs sud-africains, mais ne parvient pas à se montrer vraiment dangereux, mis à part cette reprise non cadrée du Lillois sur corner (45e).

Mais où es-tu, Afrique du Sud ?

Probablement secoués à la pause par leur sélectionneur, les Bafana Bafana reviennent sur le pré avec l'intention de mettre le ballon au sol et de jouer. Malheureusement pour le spectacle, les choses semblent plus faciles à faire qu'à dire, et la donne ne change pas vraiment. Du coup, les supporters décident de provoquer la chance et lancent une « ola ». C'est à ce moment-là que les joueurs de Gordon Igesund sortent de leur sieste. Tshabalala, l'un des seuls rescapés du Mondial 2010, bute sur Vorzinha, le gardien des Requins Bleus, après une belle action collective (56e). Intéressants en première période, les Cap-Verdiens n'existent désormais presque plus. Les deux sélectionneurs enchaînent les changements et les réorganisations tactiques, sans succès. Heldon réveille finalement le stade sur une tête plongeante sortie du bout des gants par Khune (73e). La suite n'est qu'une série de mauvais choix, de passes mal ajustées et de frappes de désespérés. L'arbitre du match met finalement un terme à cette rencontre. Ça rigole côté Cap-Vert, beaucoup moins côté Sud-af'.

Par Thomas Porlon


 





Votre compte sur SOFOOT.com

2 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par FifaMaster le 19/01/2013 à 19:26
      

    Niveau proche du néant malgré la présence de Platini ;)

  • Message posté par Jack Facial le 19/01/2013 à 23:02
      

    L'Afrique du Sud est vraiment loin de son niveau d'il y a une quinzaine d'annees...

    Jack Facial depuis le Brasil


2 réactions :
Poster un commentaire