1. //
  2. // Match amical

Une panenka arrêtée de la poitrine

Modififié
4 9
Le retour du bâton.

Joe Hart pourrait en témoigner, les gardiens de but du monde entier peuvent difficilement connaître pire humiliation que celle de la panenka. Sauf que parfois, quand le portier anticipe le geste, c'est le tireur qui se retrouve à la rue mentalement.

C'est exactement ce qui est arrivé à l'attaquant espagnol Fernando Tissone. Lors du match amical entre San Lorenzo et Málaga ce jeudi, le joueur de 29 piges a tenté de berner José Devecchi, le portier du club argentin, et risque de mettre un certain temps avant de se remettre de ça. Pourquoi ? Parce que Devecchi avait non seulement prévu le petit piqué, mais l'a en plus stoppé de la poitrine. Si si. Et, pour couronner le tout, l'arrêt en question a été décisif puisqu'il a permis à San Lorenzo de s'imposer 4-3 au bout de la séance des tirs au but.


Dur. MN
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est pas en foot féminin qu'on verrait ca!
Note : 3
René Huigita aurait su quoi faire contre une telle panenka
Mais la panenka, c'est pas juste un piqué foireux bordel ! IL faut casser sa course au dernier moment, faire passer le corps devant le ballon etc.
Nul !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Guingamp aussi sur Gourcuff
4 9