1. // Les restes du monde – Major League Soccer

Une MLS en mode collé-serré

Intouchables il y a encore quelques semaines, les Sounders de Seattle sont actuellement dans le dur, laissant la concurrence fondre sur eux : Dallas et le Real Salt Lake à l'Ouest, Kansas City et DC United à l'Est. Plombés par leur inconstance, les Red Bull de New York interpellent. Dans le bas de classement, l'Impact de Montréal prépare déjà la prochaine saison. Le résumé du dernier mois en Amérique du Nord, right here, right now.

5 5

Conférence Est : putain de vieillesse…


Le 17 août dernier, Thierry Henry a fêté ses 37 ans. Oui, ça fait mal. L'ancien Gunner arrive au crépuscule de sa carrière, mais ce n'est pas dit qu'il dispute actuellement sa dernière saison en tant que joueur. C'est en tout cas ce qu'il a laissé entendre, lorsqu'on l'a interrogé concernant l'annonce de la retraite prochaine de Landon Donovan, une des autres stars de la Ligue. « Tant que je peux courir, je vais continuer à jouer » , a-t-il assuré. Peut-être sent-il aussi que ce n'est pas encore le bon moment pour arrêter, lui qui aimerait certainement quitter les terrains sur un dernier trophée, que les Red Bulls ne devraient pas encore être en mesure de conquérir cette saison… La franchise new-yorkaise fait en effet toujours preuve d'autant d'inconstance – un mal récurrent depuis plusieurs années – et n'est actuellement classée qu'au cinquième rang de la Conférence Est, loin, très loin des premières places. Il va déjà falloir se battre pour assurer la qualification pour les play-offs, alors que l'équipe n'est pas parvenue à enchaîner deux victoires de suite en MLS depuis avril dernier.

Le fauteuil de leader est actuellement logiquement occupé par Kansas City, le champion sortant, encore remarquable d'abnégation pour venir à bout de Toronto le week-end dernier, lors du choc de cette Conférence Est (4-1, grâce à deux pénaltys et deux corners). Troisième, Toronto réalise pour l'instant une saison plutôt correcte, mais l'actuelle indisponibilité de Jermain Defoe, en raison d'une blessure aux adducteurs, pèse forcément sur les performances de l'équipe. Intercalé au deuxième rang, DC United continue de bien tourner. En milieu de tableau, Philadelphie bénéficie de la bonne forme actuelle de l'un de ses Français, Sébastien Le Toux, qui réalise l'une des meilleures saisons de sa longue carrière en MLS. Enfin en queue de peloton, l'Impact de Montréal a enfin gagné le week-end dernier contre Chicago (1-0), ce qui a mis fin à une série catastrophique de sept défaites de rang ! La franchise québécoise prépare déjà la saison prochaine, avec quelques bouleversements dans l'organigramme, le plus important étant la mise à l'écart de l'ancien directeur sportif Nick De Santis, pour offrir les pleins pouvoirs sportifs à l'entraîneur Frank Klopas.

Youtube

Conférence Ouest : Seattle cherche son second souffle


Qu'arrive-t-il aux Sounders ? Impériaux durant la première moitié de saison, ils sont sur un bilan de trois défaites, un nul et une seule victoire en MLS depuis fin juillet. Pour une équipe qui n'avait pas concédé plus de deux défaites lors des trois mois précédents, il y a de quoi se poser des questions… L'association entre Martins et Dempsey fonctionne moins bien qu'avant, les deux n'ayant plus marqué depuis quelques matchs. Heureusement pour eux, leur avance au classement était telle qu'ils n'ont a priori aucun souci à se faire concernant leur qualification pour les play-offs. Et d'ici là, ils ont encore le temps de se refaire la cerise. Toujours est-il que le Real Salt Lake en a profité pour prendre la tête du classement provisoire, grâce à deux hommes forts en particulier : l'excellent gardien Nick Rimando et le petit attaquant équatorien João Plata, moins d'1m60 sous la toise, révélation de cette saison. Derrière en troisième position, Dallas déboule en force, avec une série d'invincibilité en championnat qui dure depuis début juin. Une révélation aussi chez les Texans : le Canadien Tesho Akindele, auteur d'un triplé le week-end dernier face aux Earthquakes (pour une victoire 5-0). Le Galaxy de Los Angeles, vainqueur 4-3 d'un match complètement fou face aux Colorado Rapids cette semaine, effectue un rapproché au classement en quatrième position. Vancouver, Portland et Colorado sont actuellement à la bagarre pour la cinquième place qualificative pour les play-offs, à deux mois de la fin de la saison régulière.

Youtube

Youtube

Mais aussi…

  • En Ligue des champions de la Concacaf, l'Impact de Montréal égaye son quotidien, avec deux victoires face aux Salvadoriens du CD Fas, en attendant de se frotter aux Red Bulls. Une seule place qualificative pour les quarts de finale est en jeu. Les autres formations de MLS engagées sont Kansas City, qui a débuté par un nul 1-1 face au Real Estelí (Nicaragua), DC United, vainqueur 1-0 de Waterhouse (Jamaïque) et Portland, vainqueur 4-1 d'Alpha United (Guyana).

  • On connaît désormais les finalistes de la prochaine Coupe des États-Unis. Il s'agit de Seattle, qui a explosé Chicago 6-0 en demie, et de Philadelphie, qui a sorti dans le même temps Dallas à la séance des tirs au but. L'Union jouera la finale à domicile dans son PPL Park le 16 septembre.

  • Rappelons enfin que le All Star Game 2014 a été remporté 2-1 par la sélection MLS face au Bayern de Munich – un Bayern bis, il faut le préciser – le 6 août à Portland. Un match auquel ont participé les Français Thierry Henry et Aurélien Collin, titulaires au coup d'envoi. Henry était le capitaine de la sélection. Les buts ont été inscrits par Wright-Philips et Donovan, contre une ouverture du score de Lewandowski.

    Youtube

    Youtube


    Par Régis Delanoë
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Note : 5
    Je suis fan de foot et fan de sport US, mais j'ai vraiment du mal a me faire une opinion sur cette MLS:

    - Pas assez foot: un niveau technique et tactique moyen faible, des defenses en papier mache

    - Pas assez sport US: pas assez de show-time, de trash-talk

    Bref, un peu le cul entre deux chaises, et comme dirait l'autre "c'est pratique pour chier, mais en terme de repere identitaire, c'est une catastrophe"
    Jed mosly Niveau : CFA2
    C'est surtout tactiquement qu'il y a des lacunes. Je suis fan de MLS, le jeu est assez instinctif et ça a son charme je trouve.

    Pour en revenir aux équipes je pense que la défaite de Seattle 3-0 contre LA les a bien plombé ce qui fait chier parce qu'on va se retrouver avec en première place Kansas city à l'est et Real Salt Lake City à l'ouest qui ne sont pas les villes qui ont le plus de charme à mon goût.

    Concernant New York j'ai vraiment hâte d'être à la saison prochaine qu'il y ait un vrai club parce que la c'est juste pitoyable. J'ai beau adorer Titi Henry s'il veut jouer milieu def il a qu'à le dire. Le mec en branle pas une sur le terrain c'est affligeant. Et puis ces maillots red bull c'est insupportable, ces clubs ne sont que de pâles effigies commerciales. Bref j'espère une victoire finale de Seattle ou de LA cette saison.
    Cocodingo Niveau : DHR
    Tiens George je rebondis sur ce que tu dis en matière de sport US, en MLS il doit y avoir un système de draft, il en sort quoi ? Y'a des mecs qui valent le détour ?
    P'tit Filet Niveau : CFA

    @Coco:

    Il en sort que le meilleur espoir de la sélection US s'appelle Julian Green.

    Qu'il a grandi à Munich et a été formé au Bayern.
    Sounders United Niveau : CFA2
    Julian Green est un des nombreux bi-nationaux de la sélection US qui ont grandi et ont été formés en Europe. Sur les 23 de la dernière CdM, 11 sont issus de la MLS Superdraft, 2 ou 3 autres ont suivi le système de formation américain sans passer par la draft et les autres sont "européens". Mais la tendance actuelle est pour les clubs de MLS de développer leur propre "academy" à la façon des centres de formation d'Europe.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    5 5