1. //
  2. // Bilan

Une Ligue 2 tout en suspense

Voilà déjà huit journées que Cfoot diffuse de la Ligue 2. Le quart du championnat est quasiment atteint et quelques tendances commencent à se dessiner. Certaines équipes sont dans le dur (Le Mans, Monaco) alors que d'autres clubs surprennent leur monde (Reims, Clermont). Bilan provisoire de la division des Wiltord, Giuly and Co.

Modififié
0 1
L'improbable leader : Reims (1er avec 19 points)

Dixième la saison passée, Reims squatte aujourd'hui la tête de la Ligue 2. Impensable il y a encore un an. A cette époque, les Rémois luttaient alors pour ne pas descendre en National. Les hommes d'Hubert Fournier jouent depuis un football champagne. Pour preuve, Reims possède la meilleure attaque de la Ligue 2 (13 buts marqués) avec seulement une seule défaite au compteur. On se prend même à croire à une montée dans les travées du Stade Auguste Delaune. L'époque de Luis Fernandez est bien révolue.

Les surprises : Clermont (2ème avec 16 points) / Bastia (7ème avec 11 points)

Michel Der Zakarian a du pif : Clermont confirme ses belles promesses entrevues depuis deux saisons. Malgré la récente défaite concédée contre Tours (0-1), les coéquipiers de Romain Alessandrini effectuent un super début de championnat. La star des Clermontois enchaîne les bonnes perf en se montrant souvent décisif. Tout comme David Suarez à Bastia. L'attaquant corse profite de la bonne tenue de son club pour se mettre en valeur (4 buts marqués). Avec une équipe quasiment identique à l'année passée en National, la bande à Rothen commence pourtant à caler (deux points en cinq matches). Frédéric Hantz risque de programmer quelques entraînements nocturnes pour réveiller ses troupes.

Les anciens qui redeviennent ambitieux : Sedan (5ème avec 12 points) / Metz (6ème avec 12 points) / Le Havre (3ème avec 14 points)

Ces ex-pensionnaires de la Ligue 1 galèrent depuis pas mal d'années en Ligue 2. Sedan y a usé plusieurs entraîneurs (Pasqualetti, Chauvin et maintenant Guyot), Metz y a abandonné ses meilleurs éléments (Barbosa, Cardy, Cissé, Vivian) alors que Le Havre s'y entête avec son centre de formation (Placide, Nestor, Mendy). Ces trois clubs peuvent aujourd'hui penser à la remontée même si au moins l'un des trois restera sur le carreau. On se risque à miser sur Le Havre.

Le gadin : Monaco (16ème avec 8 points)

La belle histoire d'amour entre Laurent Banide et Monaco n'aura pas duré bien longtemps. Pointé du doigt par les supporters et même par quelques joueurs, le coach a été banni au profit de Marco Simone. L'ASM ne digère pas sa descente à l'image d'une attaque lente et pataude (Helstad-Nimani-Vahirua). La route est encore longue pour retrouver la Ligue 1. D'ici là, les Monégasques doivent retrouver des valeurs propres à la deuxième division : du combat et de la solidarité. Pas facile pour un club princier.

L'équipe dont on ne sait pas si elle redécollera un jour : Nantes (13ème avec 9 points)

Nantes entame sa troisième saison en Ligue 2 et Waldemar Kita est toujours aux commandes. Le président omnipotent du FCNA a usé une longue liste de techniciens et broyé une ribambelle de joueurs. Bref, tout le monde se casse les dents à la Jonelière. L'arrivée de Landry Chauvin a, semble-t-il, insufflé un nouveau souffle aux Canaris. Mal barré en début de saison, Nantes semble redresser la barre. Jusqu'à la fin du mois ?

Le joueur : Mathieu Duhamel

L'attaquant du FC Metz est co-meilleur buteur du championnat avec cinq réalisations. Débarqué au mercato d'hiver l'an passé, l'ancien joueur de Créteil avait déjà planté neuf banderilles en dix-huit rencontres la saison dernière. Les Grenats se sont sauvé en grande partie grâce à lui. Doté d'un physique classique, le joueur formé au Petit-Quevilly est un vrai bon buteur de Ligue 2. Qui pourrait bien ramener son équipe au sein de l'élite du football français.

Par Romain Poujaud

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le Havre a une équipe très talentueuse, avec de jeunes joueurs rapides et techniques. Si la fougue et l'envie sont là, il lui manque l'expérience pour tuer les matchs, pour s'imposer réellement.

L'équipe va peut-être pouvoir monter cette année, mais cela va dépendre de l'état de forme des joueurs et surtout de celui des équipes adverses, qui pour l'instant ne semblent pas être à la hauteur.

S'ils montent en L1, il va manquer un réel buteur, mais aussi d'un patron au milieu de terrain comme pouvaient l'être Hoarau, Lesage, Aït Ben Idir ou encore Fofana.

Sinon, qui d'autre que moi a l'impression que le centre de formation connaît une période de creux ? (A part Mendes, Mendy et à la rigueur Mahrez)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Dans l'ULM de Sloan Privat
0 1