1. //
  2. //
  3. // Bologne-Juventus (0-0)

Une Juve sans couleurs bute sur Bologne

Petite fin pour l'impressionnante série de victoires de la Juve en Serie A. Face à des Bolonais besogneux à défaut d'être brillants, les champions en titre ont oscillé entre domination stérile et pinceaux qui s'emmêlent au moment d'être décisifs (0-0). Le calme avant la tempête de la semaine prochaine et les matchs face au Bayern et à l'Inter.

Modififié
0 24

Bologne FC 0-0 Juventus FC



Une équipe de football devrait toujours jouer sans se poser de questions. Après son début de saison délicat, le Juve a finalement compris que si elle voulait conserver son titre de champion d'Italie, il faudrait gagner tous les matchs. Quinze victoires consécutives plus tard, voilà donc les Turinois qui arrivent à Bologne dans leurs toges d'Imperatore de Serie A, avec pour mission d'expédier les affaires courantes sans risquer le diable à quatre jours de l'affrontement face au Bayern Munich et à une semaine de celui face à l'Inter. Mais les déplacements face au promu bolonais, étonnant 10e, ne sont pas à prendre à la légère, les Napolitains sont venus y perdre 3-2 au Stadio Dall'Ara par exemple. Adversaire compliqué à gérer ou non, Turin semblait avoir débarqué dans la plaine du Pô avec la ferme intention de jouer sa spéciale : une galère de 75 minutes, puis une victoire arrachée par un but dans le dernier quart d'heure. Mais pas ce vendredi soir.

Un siège stérile


Dans les vestiaires, Massimiliano Allegri n'a sans doute prononcé que deux mots : pression, et impact. Et le secret d'une bonne sauce bolognaise étant dans le choix du bœuf, les Bianconeri ont donné dans le saignant d'entrée de jeu. De la possession, beaucoup de passes, des courses, des percées, et une surface de réparation constamment prise d'assaut par Morata, Zaza, ou encore le galopant Pogba, Dybala ayant démarré sur le banc. Et si Antonio Mirante - ancienne doublure de Buffon à la Juve - parvient à ne pas salir ses gants lors des vingt premières minutes, il le doit uniquement à l'imprécision des Turinois et au beau travail de sa défense, qui maintient le château sain et sauf malgré les coups de boutoir ennemis. Car c'est bien connu : la garde meurt, mais ne se rend pas. Et la garde a même le droit de se faire des petits kifs, et de montrer qu'elle n'est pas seulement là pour jouer au grand jeu du « combien de temps je vais résister avant de prendre le bouillon ? » Alors c'est Mattia Destro, sans complexe, qui fonce dans la moitié de terrain turinoise peu après la 20e minute pour forcer Gigi Buffon à plonger et s'offrir la première frappe cadrée du match. La réaction turinoise ? Des hors-jeu et des centres dans le vide, dans un premier temps. Des coups de pied arrêtés timidement frappés, en second lieu. Mais malgré la montée en pression progressive et organisée des gars de Max Allegri en deuxième partie de première période, la défense des Bolonais reste aux aguets et répond impeccablement aux déplacements des attaquants de la Juve. Quelques nouvelles imprécisions plus tard, c'en est trop pour l'arbitre qui renvoie tout le monde au chaud, alors que le chrono indique encore 44min55.

Toutes petites étincelles


C'est avec Cuadrado en renfort que les collègues de Buffon reviennent sur la pelouse, et le premier job de ce dernier est de se glisser dans le mur turinois à la suite d'un coup franc immédiatement provoqué par Marchisio, déjà averti en première mi-temps. Le très jeune milieu à 3 de Bologne, 20 ans de moyenne d'âge, se met en avant par sa complicité et sa vivacité au début de ce second acte. Mais la Vieille Dame ne tarde pas à ramener le danger devant la surface des Rossoblù, à l'image de cette reprise surpuissante de Pogba qui vient siffler très très près du poteau gauche de Mirante. Le souci, c'est qu'aucune des deux équipes ne parvient à gérer ses temps forts, et le match se poursuit sur un faux rythme qui ne semble satisfaire ni les hommes sur le terrain, ni ceux venus les applaudir à en croire certaines réactions du public. Le frenchy Anthony Mounier, buteur pour Bologne lors du match aller, est invité à ambiancer ce petit monde à la 65e minute, mais c'est Allegri qui possède le plus beau bâton de dynamite dans sa valise. Juste avant la 70e, il jette la carte « Dybala » sur la table en rappelant Zaza au bercail. Qu'on nous explique alors pourquoi c'est Cuadrado qui s'est empressé de tirer - très mal - ce coup franc aux 20 mètres parfait pour le pied gauche de Dybala à 10 minutes de la fin du match. La Juve tente bien de frotter quelques silex pour faire des étincelles en fin de match, mais les tentatives de Pogba, puis de Morata réussissent à peine à obtenir le qualificatif de « dangereuses » . À la fin du bal pas de flonflons, et tout le monde est bon pour rentrer chez soi avec la queue entre les jambes. Opération très moyenne du côté des Turinois qui loupent la passe de 16, avant la semaine dantesque qui leur tend les bras.

Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

  • Résultats et classement de Serie A

    Par Alexandre Doskov
  • Modifié

    Dans cet article

    Alain Proviste Niveau : Ligue 2
    Une fois n'est pas coutume, je ne vais pas parler de la Juve mais de Bologne.
    Pas vu le match mais on dirait que la sauce bolognaise commence à prendre ! Dommage pour eux qu'ils aient fait un début de saison aussi merdique, sinon ils seraient vraiment pas loin des places européennes...
    D'ailleurs, je sais pas si y a un tifoso (ou au moins un connaisseur) de ce club ici : je serais curieux de savoir comment les repreneurs américains comptent investir, quelle est leur stratégie sur le long terme. Car c'est quand même un club historique de la Serie A, dans une ville assez grande, avec une belle base de supporters... Y a un beau potentiel pour faire quelque chose d'intéressant !
    Note : -1
    Donadoni c'est pas vraiment le même entraîneur qu'en 2008, demanderait à être réévalué lui.
    Naples va gagner, encore 12 matches intéressant s après. Je sens qu'on va regretter les points perdus bêtement en début de saison style Udinese ou Frosinone.
    Doug Wilson Niveau : DHR
    Mais quel match immonde... Pour une des rares fois où je regarde la Série A ou simplement des équipes italiennes. C'est simple j'ai maté Juve-Napoli (très très moyen), Roma-Real (une Roma atroce) et enfin ce match. J'ai hésité moult fois à basculer vers le Bordeaux-Nice c'est dire.

    Bologne c'est très costaud à domicile, même si dans le jeu c'est très faible. Dommage qu'ils n'aient pas plus tenté offensivement.
    Côté juve, j'ai senti un gros coup de pompe. Tout est à jeter, hormis la défense as usual.
    Mention spéciale à Morata, jean-michel à contre temps.

    Puisqu'à chaque article sur la juve il faut parler de Pogba, et bah globalement il a été mauvais, même si les rares actions dangereuses viennent de lui. Son placement sur le terrain ne lui convient absolument pas. Du moins offensivement (trop de déchet). En revanche je trouve qu'il a énormément progressé défensivement et tactiquement.
    la juventus avait clairement la tete au bayern on est pas sur fifa tu peux pas gagner tous les matchs
    Comment dire ?

    Je pensais que la leçon était retenue :

    1) le 3-5-2 systématique en serie A
    2) Dybala titulaire.

    Deux erreurs d'Allegri qui coûteront peut-être le titre à cette Juve.

    En même temps, ça fait beaucoup de blessés, (la blessure de Sandro est vraiment celle de trop) et il fallait faire souffler un peu Dybala avant le Bayern.
    declaubianco Niveau : CFA2
    En espérant un Khedira en jambes contre le bayern, Sandro va beaucoup manquer de par son impact offensif.
    Ils sont presque impossible à jouer Bologne à domicile, c'est frustrant leur facultés à bloquer les offensives adverses.
    Le match a été horrible. Une Juve sans idées, sans rythme, avec vraiment peu d'envie, ils auraient pu jouer 3 jours comme ça ils n'auraient jamais marqué.

    Toute l'équipe a été mauvaise a part Barzagli. Morata n'est que l'ombre de lui meme, Pogba trop occupé à râler pour être bon, les latéraux absents, bref un non match. La tête était déjà à Munich et ça se voyait, trop.

    Maintenant, rendons à César ce qui est à César. Bologne est une équipe métamorphosée. Une solidité redoutable avec des bonnes pioches derrière, Masina fera une grande carrière, probablement à Naples. Diawara a une maturité hors norme pour son âge, il finira au Bayern. Donsah quelle activité, des rumeurs plus ou moins crédibles l'annoncent comme promis à la Juve, on verra. Et puis Destro qui va bien mieux, la Roma qui se traîne Dzeko doit être ravie de son choix. Giaccherini bon. Donadoni fait du grand travail et il faut lui rendre hommage. Il en fera tomber encore beaucoup d'ici la fin du championnat.
    fuoriclasse Niveau : DHR
    Donadoni, en 2008, lorsqu'il dut coacher la nazionale à l'euro, était un novice du rôle; depuis lors, il s'est fait les dents. L'an passé, avec un parma à la dérive, le capitaine ne voulut pas quitter son navire, malgré l'issue finale qui ne faisait plus aucun doute; un comportement exemplaire. Cette saison avec bologne, il a su redonner confiance à son effectif et enchaîné une série de bons résultats qui devraient garantir une fin de saison tranquille. Peut-être le verra-t-on l'an prochain aux commandes d'un club plus ambitieux encore qui viserait l'europa league; ce serait là un test probant sur ses réelles qualités d'entraîneur.
    Doug Wilson Niveau : DHR
    Message posté par declaubianco
    En espérant un Khedira en jambes contre le bayern, Sandro va beaucoup manquer de par son impact offensif.
    Ils sont presque impossible à jouer Bologne à domicile, c'est frustrant leur facultés à bloquer les offensives adverses.


    2 lignes de 4 bien resserées. Classique mais efficace.
    Doug Wilson Niveau : DHR
    Message posté par Domenico25
    Le match a été horrible. Une Juve sans idées, sans rythme, avec vraiment peu d'envie, ils auraient pu jouer 3 jours comme ça ils n'auraient jamais marqué.

    Toute l'équipe a été mauvaise a part Barzagli. Morata n'est que l'ombre de lui meme, Pogba trop occupé à râler pour être bon, les latéraux absents, bref un non match. La tête était déjà à Munich et ça se voyait, trop.

    Maintenant, rendons à César ce qui est à César. Bologne est une équipe métamorphosée. Une solidité redoutable avec des bonnes pioches derrière, Masina fera une grande carrière, probablement à Naples. Diawara a une maturité hors norme pour son âge, il finira au Bayern. Donsah quelle activité, des rumeurs plus ou moins crédibles l'annoncent comme promis à la Juve, on verra. Et puis Destro qui va bien mieux, la Roma qui se traîne Dzeko doit être ravie de son choix. Giaccherini bon. Donadoni fait du grand travail et il faut lui rendre hommage. Il en fera tomber encore beaucoup d'ici la fin du championnat.


    Ok pour féliciter Bologne, ils ont fait un match solide. Mais faut rester mesurer. Ils ont bétonner, pas étonnant, la Juve restait sur 16 victoires d'affilées. Mais une stratégie plus offensive m'aurait bien plu, surtout quand tu as des joueurs offensifs intéressants.
    Rester mesuré à quel niveau? Les joueurs que je cite, les trois jeunes, feront une belle carrière sois en sûr, les infos mercato que je donne ne sont pas tirées d'un simple footmercato. Giaccherini a eu une belle carrière et à de beaux restes. Donadoni a fait du très beau boulot, regarde où on est l'équipe depuis l'arrivée de son entraîneur, et où elle était avant avec exactement le même effectif, il a énormément de mérite. Je n'ai pas dit qu'ils font un football extraordinaire ni qu'ils étaient beaux à voir, ils se battent avec leurs armes et ils ont raison, jouer le football de Barcelone n'est pas à la portée de tout le monde. Des équipes qui bétonnent et perdent contre la Juve, c'est presque tous les week-ends, donc ils l'ont bien fait ça veut dire. Surtout en laissant presque 0 occasions à la Juve.

    Pour les joueurs offensifs, malheureusement ils ne peuvent pas jouer tous les matchs, ils ont besoin de souffler un peu. Allegri pensait qu'avec Zaza ça passerait, il s'est trompé, ça arrive. On ne peut pas lui en vouloir après tout ça de vouloir jouer à fond la LDC. Mais on est bien d'accord sur le fait que Dybala et Cuadrado sont indispensables à cette équipe.
    Doug Wilson Niveau : DHR
    Message posté par Domenico25
    Rester mesuré à quel niveau? Les joueurs que je cite, les trois jeunes, feront une belle carrière sois en sûr, les infos mercato que je donne ne sont pas tirées d'un simple footmercato. Giaccherini a eu une belle carrière et à de beaux restes. Donadoni a fait du très beau boulot, regarde où on est l'équipe depuis l'arrivée de son entraîneur, et où elle était avant avec exactement le même effectif, il a énormément de mérite. Je n'ai pas dit qu'ils font un football extraordinaire ni qu'ils étaient beaux à voir, ils se battent avec leurs armes et ils ont raison, jouer le football de Barcelone n'est pas à la portée de tout le monde. Des équipes qui bétonnent et perdent contre la Juve, c'est presque tous les week-ends, donc ils l'ont bien fait ça veut dire. Surtout en laissant presque 0 occasions à la Juve.

    Pour les joueurs offensifs, malheureusement ils ne peuvent pas jouer tous les matchs, ils ont besoin de souffler un peu. Allegri pensait qu'avec Zaza ça passerait, il s'est trompé, ça arrive. On ne peut pas lui en vouloir après tout ça de vouloir jouer à fond la LDC. Mais on est bien d'accord sur le fait que Dybala et Cuadrado sont indispensables à cette équipe.


    Je n'ai pas assez de recul pour dire que Cuardado est indispensable, mais pour l'avoir vu jouer quelques fois ce n'est pas le sentiment que j'ai. Pour moi les indispensables cette saison c'est la colonne Barzagli, Marchisio et Dybala. Même si j'ai trouvé Marchisio très en dedans sur les derniers matchs.

    Concernant Bologne, je ne dis pas que ceux que tu cites sont des buses, mais à lire ton premier post, j'avais l'impression qu'ils avaient collé 3-0 à la Juve, d'où la mesure. J'ai peut être mal compris.

    Sinon faut avouer que tu as raison concernant Donadoni, il réalise une très belle saison. Après Parme, ça doit lui faire tout drôle.
    Message posté par Alain Proviste
    Une fois n'est pas coutume, je ne vais pas parler de la Juve mais de Bologne.
    Pas vu le match mais on dirait que la sauce bolognaise commence à prendre ! Dommage pour eux qu'ils aient fait un début de saison aussi merdique, sinon ils seraient vraiment pas loin des places européennes...
    D'ailleurs, je sais pas si y a un tifoso (ou au moins un connaisseur) de ce club ici : je serais curieux de savoir comment les repreneurs américains comptent investir, quelle est leur stratégie sur le long terme. Car c'est quand même un club historique de la Serie A, dans une ville assez grande, avec une belle base de supporters... Y a un beau potentiel pour faire quelque chose d'intéressant !


    *la sauce bolongnaise ne vient pas de Bologne*

    sinon difficile à dire, on verra dans quelques mois si c'est un projet Monaco ( Donsah et Diawara sont très courtisés et semblaient plus au moins sur le départ cet hiver ), ou PSG.

    d'ailleurs, leurs progressions simultanées en sont pour beaucoup en ce qui concerne la nouvelle image de l'équipe, ils sont enfin alignés tous les deux au milieu, et avec Destro qui se bat comme un pitbull devant, l'équipe est plutôt jolie. accrocher l'EL serait pas mal pour le retour du club en Serie A.
    Alain Proviste Niveau : Ligue 2
    Message posté par Pippojo
    *la sauce bolongnaise ne vient pas de Bologne*

    sinon difficile à dire, on verra dans quelques mois si c'est un projet Monaco ( Donsah et Diawara sont très courtisés et semblaient plus au moins sur le départ cet hiver ), ou PSG.

    d'ailleurs, leurs progressions simultanées en sont pour beaucoup en ce qui concerne la nouvelle image de l'équipe, ils sont enfin alignés tous les deux au milieu, et avec Destro qui se bat comme un pitbull devant, l'équipe est plutôt jolie. accrocher l'EL serait pas mal pour le retour du club en Serie A.


    Merci pour les explications !
    Et pour la sauce bolognaise, je t'avoue que je l'avais surtout citée pour le petit clin d'oeil humoristique mais tant mieux, je me coucherai moins con ce soir !
    Alain Proviste Niveau : Ligue 2
    du coup elle vient d'où alors la sauce bolognaise ?

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    0 24