1. //
  2. // Ce qu’il faut retenir de la 29e journée

Une journée sans gagnant

Drôle de 29e journée de Ligue 1. Là où toutes les équipes de haut de tableau ont stagné, les lutteurs aguerris du maintien ont fait le plein de points. S'il n'y a donc aucun bouleversement au classement, on a été gâtés en images, entre le drôle Zlatan, l’énervé Rémi Garde, et le malheureux Sidney Govou.

Modififié
3 15
Les Merlus, seuls gros poissons

C’est une première. Mis à part Lorient, aucune équipe du top 10 - et on peut même élargir au top 13 - ne s’est imposée en ce weekend de Ligue 1. Quand même dingue quand on sait que certains de ces gros avaient sur le papier de belles opportunités à saisir. Au choix, on a donc Marseille et Montpellier, tous deux tenus en échec à domicile par des équipes luttant pour le maintien, Ajaccio et Troyes. Lille a fait pire en perdant à domicile face à une équipe de la même trempe, Évian. Nice et l’OL pourront au moins fournir l’excuse du voyage : les Aiglons ont perdu sur la pelouse de la lanterne rouge Nancy quand Lyon était étrillé chez le promu Bastia. En gros, les gros ont déjoué. Dans ce contexte, le match nul entre le PSG et Sainté, seul choc entre deux équipes de tout haut de tableau, est le seul à respecter une certaine logique. Du reste, il n’y a qu’une exception donc, Lorient. Les Merlus se sont amusés, samedi, dans le derby breton face à Brest. Pas de quoi évoquer non plus une superbe opération, les Lorientais restant à distance de la zone Europe.

Salomon et l’émotion

Parmi les équipes qui ont déjoué, il y a donc Lille. Équipe en forme du moment qui restait sur cinq succès de rang avant de mordre la poussière samedi soir dans son Grand Stade face à plus faible, Évian. Sur cette rencontre, on ne pourra que souligner la prestation de Salomon Kalou. Un type qui a expérimenté toutes les émotions : la joie, d’abord, avec un premier but en tout début de match, qui place les siens sur la bonne voie. La tristesse ensuite, en plantant le contre son camp qui permet à Évian de prendre l’avantage. La satisfaction lorsqu’il se procure dans la foulée un péno. L’excitation, en sachant pertinemment qu’en cas de but sur ce pénalty, non seulement il se rachèterait de sa bévue, mais il permettrait aux siens de sauver la face. La culpabilité finalement lorsqu’il catapulte son tir au-dessus de la barre. Un sentiment qu’il doit encore éprouver en ce moment, alors que son club a manqué l’occasion de se rapprocher du podium.

Zlatan calme l’arbitre

À la fin de la rencontre Saint-Étienne-PSG qui a vu les Stéphanois refaire un retard de deux buts, Zlatan Ibrahimović est allé dire deux mots à l’arbitre de la rencontre, M. Gautier. Un type qui, entre parenthèses, a accordé gracieusement un péno aux Parisiens en première période avant d’oublier une faute de Brandão sur l’action du but de Clerc. C’est au sujet de cette dernière non-décision que Zlatan voulait converser avec l’homme en noir. Discussion semble-t-il agitée sur laquelle il reviendra au sortir du terrain après avoir balancé son maillot à Yohan Mollo : « On fait tous des erreurs, l’arbitre en fait aussi, nous sommes tous des humains. À la fin, c’était juste un simple dialogue. On n’a pas le droit de parler ? L’arbitre m’a demandé d’être calme, et je lui ai dit d’être calme lui aussi. » Normal.

Montpellier et Sochaux, même destin

À ne pas concrétiser ses occasions, on le regrette souvent aux trois coups de sifflets finaux. Montpellier et Sochaux l’ont appris ce weekend lors de leurs rencontres face à Troyes et Valenciennes. Le plus curieux, c’est que les deux clubs ont connu un destin tout à fait semblable : largement dominateurs, ils ont rapidement scoré – Charbonnier à la 7e, Boudebouz à la 8e minute – mais n’ont pas su aggraver le score par la suite, en dépit de nombreuses occasions. Un peu con, car ils ont tous deux encaissé des buts en seconde période, tous deux sur des situations de contre suite à des balles perdues bêtement au milieu de terrain. Pailladins comme Sochaliens garderont donc forcément un sentiment d’inachevé de cette 29e journée de Ligue 1. Et la sensation évidente d’avoir laissé filer bêtement deux points.

Les colères lyonnaises

Claqué ce weekend à Bastia (4-1), l’OL n’a pas bien joué. Du tout. À tel point que le coach Rémi Garde en a taillé ses joueurs en conf’ de presse : « On a attaqué la première mi-temps en dormant. Et puis, juste avant qu’on prenne ce premier but inadmissible, on avait eu 10-15 bonnes minutes, je pense que ce sont les seules du match. Et puis ce but qu’on encaisse… d’une naïveté digne d’une équipe de minimes. (…) J’ai envie de dire qu’on a pris l’eau de toute part, qu’on a pris une bonne claque, et qu’on n'a pas été au niveau, que ce soit individuellement, collectivement, offensivement, défensivement. Y a quand même pas grand-chose à retirer de positif. (…) L’équipe a donné le sentiment de s’être arrêtée de jouer à 3-1. Du moins, si équipe il y avait sur le terrain ce soir. » Pas plus tendre, le président du club Jean-Michel Aulas : « J’en veux personnellement à mes joueurs qui ont montré plus d’assurance dans les discussions individuelles, dans leur envie de négocier leurs contrats, que dans la solidarité sur le terrain. » Si après de telles punchlines, il n’y a pas remise en question…

Govou, la fin ?

C’est l’image crade de la journée. Et inquiétante, aussi. Entré en jeu à la 75e minute de la rencontre face à Lille, Sidney Govou s’est fait mal, en toute fin de rencontre suite à un duel avec Lucas Digne. L’ancien international est sorti sur civière, victime, comme on l’apprendra plus tard, d’une fracture de la rotule. Une grosse blessure nécessitant une opération, prévue ce mardi. S’ensuivront six longs mois de rééducation. Une absence qui pour un joueur de 33 ans pourrait peut-être signifier une fin de carrière anticipée. D’autant que Govou arrive en fin de contrat avec l’ETG...

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Est ce que finalement tout ça a un sens ?
Posez vous la question.
Au contraire, psg est le gagnant de la journée, il a pas perdu et a repris un point à lyon et personne a profité derrière. C'est quand même mieux de faire nul à Sainté cette année que face à Ajaccio. C'est pas mauvais non plus pour l'om en fait avec un point de repris à Lyon, Nice et Lille.
Et au passage, on est obligé d'enlever adblock pour poster un com et on se prend une pub lamentable pour un jeu vidéo d'attardé qu'on est obligé de regarder jusqu'au bout. C'est le site qui m'a fait acheter la revue à la base. Vous avez perdu un lecteur et je remets adblock.
jeanpaulburne Niveau : District
Comme dit avant, le PSG est le grand gagnant de cette journée, un nul a St étienne est un super résultat.

J'adore Zlatan qui dit a l'arbitre de se calmer, il a raison d’être allé lui parlé; un type qui fait mal son boulot doit être sanctionné et cet arbitre a été lamentable.
Je serais pas forcément d'accord avec une telle décision, mais il risque pas de se prendre une sanction l'ami Z pour avoir été aussi virulent avec l'arbitre à la fin du match ?
FCB Stern des Südens Niveau : Ligue 2
@moustafa: Si il ne l'a pas insulté, l'arbitre n'a aucune raison de le sanctionner. Et vu que ce n'est pas une "contestation" pendant le match (ce qui vaut un jaune) ca devrait aller pour le Z.
Guardinho Niveau : CFA2
Journée sans gagnant ?
Paradoxalement, je pense au contraire que Lille et Sainté peuvent se frotter les mains après le nouveau plantage de Lyon et Marseille ce WE.
Franchement, vu les dynamiques dans lesquelles s'inscrivent chacun de ces 4 clubs, je serais pas surpris de voir les Olympiques finir au pied du podium.

Quant à Nice, même s'ils restent devant les Lillois au classement, je les sens pas trop sur cette fin de saison. Déjà, à cause de leur coach :-)
Ensuite, parce que Lille a l'expérience des fins de saison à enjeu ainsi qu'un effectif mieux armé, et que Sainté bénéficie de ce mojo indéfinissable qui était l'apanage des Montpelliérains la saison passée.
je retiens que Brandao est vraiment un gros vilain.
Davethesith Niveau : Loisir
Paris sort finalement gagnant en reprenant un point sur Lyon et Marseille. Certes, cela aurait pu être trois, mais il y a des soirées où rien ne veut rentrer et où les arbitres donnent un petit coup de pouce à l'adversaire.

Nancy sort aussi gagnant car, même s'ils restent 20e, ils ne sont plus qu'à 5 points du 17e. L'espoir fait vivre.
P'tit Filet Niveau : CFA
C'est beau un supporter qui s'enflamme...

Lille qui se fait taper par Evian, à domicile, mais qui fait la bonne opé du week-end... Mais ouais. Prochaine étape : "Lille a un calendrier ultra favorable et a de bonnes chances de finir sur le podium". Déjà, si ils finissent européens, ce sera bien.

Quand à saint etienne (ndla : j'aime cette équipe) leur saison se jouera la semaine du 14 avril. 2 défaites, et ça sent le dévissage. 2 victoires en revanche...

Bref. Le tiercé du we, c'est bien Paris, Sainté, Marseille (parce que bon, 1 nul, c'est pas si grave, mais un match aussi nul, quand même...).

Sinon(ceci n'est pas un taunt anti PSG, je vis dans le 12°), juste comme ça : dans tous les championnats EU le leader a seulement perdu 2/3 fois, voire 4 en Italie. Quand au podium, c'est pas plus de 7 défaites pour y être.

La lose est-elle une spécialité française ou le championnat de France est-il le plus relevé d'Europe ? Autrement dit qu'est-ce qui fait qu'on a assisté cette année (encore) à tant de matchs où les gros (ou supposés tels) déjouent à ce point ?
*somagic* Niveau : CFA
@ ptit filet,

entièrement d'accord avec toi..
Alors oui notre championnat est serré mais il y a véritablement un nivellement vers le bas.
- Où sont nos locomotives du championnat ? on a connu par le passé un Lyon qui écrasait le championnat,et qui une fois que le printemps arrivait, pouvait gérer pleinement son 8eme de ligue des champions tranquillement et penser aux quarts (cf un OL Milan qi ne se joue pas à grand chose).
- Comment expliquer que le futur champion connaisse autant de défaites? et encore en présumant que ce soit Paris.. sinon...
- et les hypes du début de saison comme Toulouse, Rennes, Va, Lorient ? c'est moi où le championnat de France a le ventre mou le plus gros d'Europe !!!
- et enfin, en tant que supp' de Lille, notre parcours en championnat aurait du être sanctionné par une saison blanche depuis longtemps.. et pourtant on peut encore espérer la ligue des champions...

Ils sont pas prés de changer nos résultats en Europe si déjà dans son propre championnat nos équipes galèrent...
Bob le Flambeur Niveau : DHR
Le PSG sort clairement vainqueur car il avait le match le plus piégeux et il prend un point d'avance supplémentaire... Et surtout, le match de l'OL était très inquiétant à tous les niveaux. Il ne reste plus guère aux Lyonnais qu'à espérer que Paris perde à Rennes dans 2 journées et que ça se joue au Lyon-PSG de l'avant-dernière journée...

@P'tit filet
Plus que le nombre de défaites du leader (5 pour le PSG contre 4 pour la Juventus), c'est le nombre de matches nuls qui m'étonne. Le Barça ou MU n'en ont concédé que 2 contre 7 pour Paris. Alors bien sûr les défenses de Ligue 1 sont les plus fortes du monde (#LOL), mais il y a aussi une vraie difficulté de Paris à faire craquer une équipe solide et bien repliée.
Le seule des grands championnats où y a plus ou moins encore du suspens pour le titre de champion et où les gros n'ont pas gagné.

La Ligue 1 is magic, putain!
Guardinho Niveau : CFA2
Message posté par P'tit Filet
C'est beau un supporter qui s'enflamme...

Lille qui se fait taper par Evian, à domicile, mais qui fait la bonne opé du week-end... Mais ouais. Prochaine étape : "Lille a un calendrier ultra favorable et a de bonnes chances de finir sur le podium". Déjà, si ils finissent européens, ce sera bien.

Quand à saint etienne (ndla : j'aime cette équipe) leur saison se jouera la semaine du 14 avril. 2 défaites, et ça sent le dévissage. 2 victoires en revanche...

Bref. Le tiercé du we, c'est bien Paris, Sainté, Marseille (parce que bon, 1 nul, c'est pas si grave, mais un match aussi nul, quand même...).

Sinon(ceci n'est pas un taunt anti PSG, je vis dans le 12°), juste comme ça : dans tous les championnats EU le leader a seulement perdu 2/3 fois, voire 4 en Italie. Quand au podium, c'est pas plus de 7 défaites pour y être.

La lose est-elle une spécialité française ou le championnat de France est-il le plus relevé d'Europe ? Autrement dit qu'est-ce qui fait qu'on a assisté cette année (encore) à tant de matchs où les gros (ou supposés tels) déjouent à ce point ?


Bon, j'imagine que la remarque sur Lille, c'est pour moi ... :-)
Pour info, je supporte Paris.

Après, t'es pas obligé d'adhérer, mais je maintiens que Lille est davantage en mesure de réussir sa fin de saison avec une présence en C1 à la clé. Que Lyon et Marseille se plantent, c'est tout à leur avantage.
Ok, ils perdent, mais avec un csc et en loupant un penalty. Rien de scandaleux : s'ils avaient ramassé 3 points sur cette journée, personne n'aurait rien trouvé à redire.
P'tit Filet Niveau : CFA
Je te dirais même : si ils avaient ramassé 3 points contre Evian, j'aurais juste trouvé ça normal.

Leur match est pas aussi scandaleux que celui de Marseille, très nettement au dessus de celui de Lyon... Mais... C'est (encore) une contre-perf. Kalou vendange (comme souvent depuis son arrivée), la défense se fait vite bouger, et devant, y'a pas 10 000 occaz non plus... Parce que Payet ?

Payet au top, c'est Lille en forme, ça on avait compris.

En fait, ce match valide mon théorème : Pour que Payet soit en forme, il lui faut zéro pression... Comme en février, quand Lille se traînait en milieu de tableau. Une cape et des places grattées plus tard... Bon, j'enterre pas le garçon, hein, mais je constate : le mec est (parfois) un bon joueur de L1. Il lui manque (peut être) le mental pour aller plus haut, aller plus haut, se rapprocher de l'avenir...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 15