Une joueuse américaine donne son cerveau à la science

Modififié
1 7
Frapper le ballon de la tête serait dangereux pour la santé.

Après le football américain et le hockey sur glace, le soccer serait lui aussi responsable de nombreuses commotions cérébrales aux États-Unis. Au point, qu'il serait question d'interdire les têtes dans les sections jeunes. À sa mort, l'ancienne attaquante internationale américaine Brandi Chastain (192 sélections, 30 buts), championne du monde en 1999, a décidé de faire don de son cerveau pour aider à la recherche sur le sujet : «  J'ai joué au foot depuis que je suis enfant, je ne peux même pas imaginer le nombre de fois où j'ai frappé le ballon de la tête, c'est effrayant d'imaginer ce chiffre et les possibles commotions qui n'ont pas été diagnostiquées dans ma vie  » , a-t-elle déclaré dans un communiqué de la Fondation Concussion Legacy.

En attendant, grâce à ça, la France est championne du monde.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Serge Aurier voudrait aussi faire don de son cerveau à la science : refus de la science qui pense ne rien trouver
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
La Serie A dans le rouge
1 7