Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Inter-Juventus (2-3)

Une incroyable Juve renverse l'Inter

À deux doigts de tout perdre, la Juventus est revenue de nulle part à San Siro (2-3). Son succès, elle l'a arraché dans les dernières minutes d'un match qu'elle perdait encore à quelques secondes du temps additionnel, et qu'elle a failli laisser filer. Alors qu'elle évoluait pourtant en supériorité numérique depuis près de 80 minutes.

Modififié

FC Internazionale 2-3 Juventus

Buts : Icardi (52e), Barzagli CSC (65e) pour l'Inter // Douglas Costa (13e), Cuadrado (87e), Higuaín (89e) pour la Juventus


«  Jusqu’à la fin » , « N’abandonne jamais » ... De simples slogans, mais qui sont beaucoup plus que cela pour la Juventus. La Vieille Dame n’a pas besoin de « rêver plus grand » , ni qu’on lui indique le chemin du but pour rappeler à ses adversaires que flancher n'est pas dans son ADN. Sur la pelouse de San Siro, et après une défaite face au dauphin napolitain, elle était pourtant à deux doigts de tout perdre. À cinq minutes de la fin, elle laissait d’ailleurs le champs libre aux hommes de Maurizio Sarri pour récupérer la couronne. Du moins le croyait-on. Mais ce soir, elle en a décidé autrement. En apposant tout simplement son sceau sur une rencontre qui avait tout pour lui filer entre les doigts.

Vidéo Gag


Dans un Giuseppe Meazza plein comme un œuf, la Juve démarre tambour battant. Au bout d’à peine treize minutes, Cuadrado centre, Matuidi loupe sa déviation, Douglas Costa contrôle puis frappe. Le petit filet d'Handanovič tremble, la Vieille Dame passe devant. Quinze premières minutes folles en matière d’intensité qui visent aussi à rappeler qu’au classement, le leader reste bel et bien la Juventus. Sur l’engagement qui suit, Vecino s’essuie les crampons sur le tibia de Mandžukić. L’international croate reste au sol, la marque des crampons tatouée sur sa jambe, alors que l’Argentin s’en sort avec un simple jaune. Mais au bout de 180 secondes interminables, Daniele Orsato revient sur sa décision et décide d’exclure l’ancien milieu de terrain de la Fiorentina après observation vidéo.


San Siro gronde, la Vieille Dame savoure cette décision néanmoins pas scandaleuse. Contre toute attente, celle-ci rééquilibre les débats. Comme si l’injustice avait touché les joueurs de Spalletti. Candreva n’est d’ailleurs pas loin de remettre l’Inter dans la course d’une inspiration géniale à plus de trente mètres. À côté. L’intensité est au rendez-vous, et les Nerazzurri ne s’avouent pas vaincus, eux qui ne sont pourtant pas loin d’être punis une deuxième fois. On joue la 49e minute de jeu, et Matuidi, largement hors jeu, trompe Handanovič à bout portant. L’assistant ne bronche pas, Daniele Orsato accorde d’abord le but aux Turinois avant de revenir fort justement sur sa décision, après consultation de la VAR en régie. Il siffle finalement la pause au bout de 53 minutes de jeu. Sans aucun doute la plus longue mi-temps de sa carrière d’arbitre.

La Vieille Dame est éternelle... et immortelle


Pour que cette soirée devienne définitivement l’une des plus belles de cette saison, l'Inter se révolte. Icardi surgit et trompe Buffon. L’exploit est alors permis. Il va même prendre une autre dimension lorsque le pauvre Barzagli marque contre son camp à 25 minutes du terme. San Siro est en liesse, l’Inter est à nouveau dans la course pour la Ligue des champions, tandis que la Vieille Dame est au bord du précipice. À cinq minutes du terme, Spalletti remplace Icardi, fou de rage de sortir, par Santon, histoire de tenir ce résultat à l’ancienne.


Comme si le buteur argentin savait d’avance qu’en l’espace de deux minutes, la Juventus n’allait pas seulement égaliser, mais aussi passer devant. Sur un rush déséspéré de Cuadrado, suivi d'un coup de tête d’Higuaín laissé étrangement seul par Miranda, l’auto-proclamé « meilleur défenseur de Serie A  » . En l’espace de deux minutes, la Juventus a rappelé à toute la Botte qui était le patron. Et surtout qui était le véritable leader de la Serie A à trois journées de la fin.



Inter (4-2-3-1) : Handanovič - Cancelo, Škriniar, Miranda, D’Ambrosio - Brozović, Vecino - Candreva, Rafinha, Perišić - Icardi. Entraîneur : Luciano Spalletti.

Juventus (4-3-3) : Buffon - Cuadrado, Barzagli, Rugani, Alex Sandro - Khedira, Pjanić, Matuidi - Douglas Costa, Higuaín, Mandžukić. Entraîneur : Massimiliano Allegri.


  • Résultats et classement de Serie A

    Par Andrea Chazy
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 5 heures OFFRE SPÉCIALE LIMITÉE : 10€ offerts sans avoir à déposer le moindre centime
    il y a 4 heures Enzo Zidane rate un tir au but, son équipe éliminée 26
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom
    Hier à 16:00 Tuto Panini Adrenalyn XL : Préparer son équipe 4