Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Wolfsburg-La Gantoise

Une histoire sans Kums ni tête

De buteur à loser volé, Sven Kums a passé un huitième de finale aller de Ligue des champions sans véritable cohérence. Retour sur ce moment digne d’un dimanche en district.

Modififié
Il n'en a pas la technique ni l’aura. Mais il en a bien l'apparence. Sven Kums, maillot manches longues un peu larges, bouc bien taillé, ressemble parfois à un joueur amateur. Mais quand son équipe est menée 3-0 face à Draxler et ses copains verts, à dix minutes du terme, le meilleur joueur du championnat belge 2015 refait surface et délivre les siens. Un débordement côté gauche, un crochet intérieur et une frappe enroulée à rebonds que Casteels aurait certainement pu sortir. Et une dynamique de dernière minute que seul le capitaine belge pouvait insuffler. Score final : 3-2. Bref, grâce à leur « Iniesta local » , selon ceux qui ont croisé sa route, La Gantoise a encore le droit d’y rêver.

Le vol du Gent-Express


Sven pensait donc rentrer aux vestiaires sur un tapis rouge. Mais non. En regagnant les entrailles de la Ghelamco Arena, il s’aperçoit que son sac de sport n’est plus là. L’alerte est lancée en interne. Et du côté du personnel du stade, c’est la panique. Tous les gens ayant accès à l’intérieur de l’enceinte sont censés avoir une autorisation. Première conclusion : il s’agit donc soit d’un vol de la part de l’une d’entre elles, soit d’une intrusion. Autant dire que l'intendant du stade est complètement paumé. Et après avoir remué ciel et terre pour trouver ce fameux sac de partout, il jette finalement l’éponge. Le sac n’est plus là. Sven Kums se décide finalement à rentrer chez lui.


Mais comment peut-on encore se faire voler son sac de sport en professionnel ? Lors d’un huitième de finale de Ligue des champions qui plus est ? C'est tout bonnement impossible. Du coup, après une nuit de sommeil et de conseil, Sven utilise finalement le dernier recours possible : Twitter. Quitte à mettre en danger la réputation du club : « Double déception hier. Après la défaite, je me suis aperçu que mon sac de foot avec toutes mes affaires avait été volé. »


Sur le réseau social, il use d’une stratégie de professeur de techno vieille comme le monde. Il fermera les yeux quant à l'identité du coupable si le sac et son contenu sont ramenés dans leur intégralité au réceptionniste du stade : « Si vous en savez plus, contactez-moi en MP ou déposez le sac à la réception de la Ghelamco Arena chez Wouter s'il vous plaît. »


Ses followers s’emparent de l’affaire. Tout comme les médias. Et en quelques heures, ça a le temps de faire le tour d’internet : « Une petite histoire, mais tout de même gênante pour le stade et le club » , nuance-t-on à la Ghelamco Arena.

« Un coéquipier s'est trompé de sac »


Finalement, à l’heure du déjeuner, Sven rassure son monde : « Bonne nouvelle ! Le sac est de retour. Merci à tous pour l'aide. »


Pour le personnel du stade et du club, c’est un soulagement : « En fait, c’est quelqu’un de l’équipe qui a embarqué son sac à la fin du match. Quelqu’un - dont on taira le nom, ça n’a aucune importance - qui s’est trompé, qui a confondu son sac avec celui de Sven et qui lui a téléphoné et rendu le sac dès qu'il a vu l'alerte lancée Sur Twitter.  » Mouais, on a vu mieux, comme excuse bidon. Au final, beaucoup de bruit pour pas grand-chose. Si ce n'est qu'on n'a pas trop parlé de la défaite de La Gantoise. Ni du scénario le plus improbable des huitièmes de finale. Bref, Sven n'a peut-être pas réellement le niveau d'un Iniesta, mais c'est un capitaine qui sait aussi gérer la communication de son club. Un Kums Kums royal, quoi.

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Premier League : le nombre d'étrangers bientôt être limité ? 24
il y a 3 heures Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 18 il y a 6 heures Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 20

Le Kiosque SO PRESS

il y a 6 heures René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14 il y a 7 heures Venez regarder un match chez So Foot ! 11 il y a 7 heures Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 18
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
il y a 11 heures Karembeu dans Joséphine, Ange Gardien 43
À lire ensuite
Terry, Blue Velvet