1. //
  2. // 23e journée
  3. // PSG/Rennes (1-0)

Une fois suffit à Paris

Il n'aura fallu qu'une seule action, par ailleurs splendide, à Paris pour s'imposer face à des Rennais trop timorés (1-0). Si le PSG a souffert en fin de match et a parfois manqué de maîtrise, il y a du mieux dans l'envie et l'animation.

Modififié
6 70

PSG - Rennes
(1-0)

E. Lavezzi (28') pour PSG


On approche de la demi-heure de jeu quand Zlatan Ibrahimović prend possession du ballon. En position reculée, dictée par une volonté de participer à la construction, le Suédois se lance dans un rush équestre, droit vers le but. Il déchire la défense rennaise avec facilité, comme une biture rue de la soif, avant de transmettre à Rabiot. Louis Garrel, du gauche, donne alors subtilement par-dessus à Pastore, qui remet lui-même d'instinct à Lavezzi. Pocho n'a plus qu'à conclure de volée dans le but vide. Une superbe action en une touche qui prouve que le salut peut venir du jeu, et du talent. Ce sera la seule, Paris manquant de justesse le reste du temps dans la zone de vérité. Mais ce sera suffisant pour empocher les trois points et mettre la pression sur Lyon. Surtout, le PSG s'est rassuré dans certains secteurs, avec un Sirigu décisif, un Pastore toujours aussi rayonnant dans un milieu de terrain new look, un Thiago Silva de retour à son niveau et un Marquinhos toujours convaincant à droite.

Plus de folie, toujours un peu de relâchement


Pourtant, avec son nouveau trio de terrain Cabaye-Rabiot-Pastore, le Paris Saint-Germain n'a pas eu sa maîtrise habituelle, au point d'abandonner par moment la possession à des Rennais disciplinés. Un début de match piano, piano, couronné de quelques sifflets descendus des travées du Parc. En tout cas, la timidité régnait, au point de ressembler à une boum d'adolescents sans alcool. Seul Lucas Digne apportait un peu de mouvement dans son couloir, mais ses centres ne parvenaient jamais à destination. De fait, Zlatan, comme lors du match précédent, a dû redescendre très bas pour tenter de construire un tant soit peu. S'il a commencé à ne récolter que des fautes, il a fini par provoquer l'ouverture du score. Derrière, mis en confiance, les Parisiens ont évolué plus haut, trouvé plus d'espace. Mais se sont aussi relâchés : Pastore rate sa passe en retrait, offrant à Doucouré un duel avec Sirigu, que l'Italien remporte avec brio. L'Argentin s'est rattrapé devant, en gagnant ses duels, tout comme Rabiot, récupérateur à l'envie. Comme quoi, nul besoin de courir partout comme un poulet sans tête pour jouer 8. Quoi qu'il en soit, l'occasion de Doucouré n'était qu'un épiphénomène, et la domination parisienne bien réelle. Ibra est ainsi passé tout près d'alourdir le score sur un énième centre de Digne avant la pause, alors que le duel gagné par Thiago Silva face à Ntep faisait rugir de plaisir le Parc.

Toujours de la maladresse, mais une défense retrouvée


Même topo en deuxième période : il manque quelques centimètres à Cavani pour reprendre un centre au cordeau de Marquinhos, avant que le Matador, parfaitement servi par le Pocho, ne rate son duel face à Costil. Entre les deux occasions, Salma Hayek est arrivée en tribunes, coiffée d'un chapeau rouge éclatant du plus bel effet. S'il y a de quoi emballer la rencontre (on a tous vu Bandidas), tout cela ne se concrétise pas vraiment. Laurent Blanc, friand de la gent féminine et fidèle à lui-même, a donc lancer Verratti à l'heure de jeu, à la place d'un Adrien Rabiot sifflé malgré une implication non négligeable sur le but. Montanier répliqua en envoyant lui aussi des yeux bleus, en la personne d'Ola Toivonen. Du menu frétin pour Thiago Silva, impérial dans tous ses duels. Alors Paris a remis le pied au plancher, enchaînant les occasions plutôt floues que nettes, sans parvenir à trouver la faille. Comme un symbole, Cavani, après être passé tout près de dévier au fond une frappe de Pastore, est ensuite sorti pour Lucas sous la bronca, glissant au passage à Blanc que ce n'était peut-être pas une super idée. Alors, comme en première période, Rennes a eu une nouvelle possibilité en contre, avec cette fois Lavezzi à la perte de balle, mais Sirigu était toujours aussi sûr. Parce que Paris souffre terriblement, Thiago Silva doit se sacrifier, dégageant de la tête sur corner avant de s'empaler contre le poteau. Un temps à voir Pastore être remplacé par Matuidi. Un temps à voir Armand passer devant Zlatan et débouler plein axe, et voir Aminou rater son contrôle. Une fin de match marquée par les approximations de part et d'autre, à l'image d'une rencontre mi-figue mi-raisin. Mais à la fin, Paris engrange.

⇒ Résultats et classement de L1

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Lamine Turgut Niveau : CFA
Tri pôgneuz ... What else ?
Stankonia Niveau : DHR
Petit message perso: si tu étais au Parc, et que tu t'es éclaté à huer Rabiot, puis Cavani à leurs sorties (tu es sûrement le genre de mec qui huait Pastore l'an dernier ou qui s'apprête à huer Matuidi dans les prochains matches), sache que je t'emmerde de toute mon âme.
Prospère Mulenga Niveau : CFA
Note : 11
certains personnes méritent des baffes au parc des princes .
Dommage qu'on arrive toujours pas à tuer les matches, c'est le seul hic ce soir (avec Cavani)
SaintBlaiseDePyongyang Niveau : Loisir
Exceptionnelle ambiance encore ce soir au Parc des Lynx. A un moment j'ai fais le thug j'ai agité mon petit drapeau c'était trop chouette, j'avais l'impression d'avoir un fumigène dans les mains


Merci monsieur Leproux et sa succession qatarienne et à son ami Jean Claude Blanc d'avoir virer la mauvaise herbe.


Il n'y a plus de crétins aujourd'hui dans le stade et ça s'en ressent !


Merci à Pastore de donner à manger à ce peuple si bien élevé, au contraire de ce gueux de Cavani qui souille notre belle pelouse


Après ce beau spectacle, direction l'Opera pour conclure cette soirée en beauté.
On aura eu droit à de bien jolis gestes de la part de Pastore, et des décisions un peu foireuses par moments des arbitres..

Ibra qu'on annonce bien revenir au niveau physique ne m'est pas apparu très affuté, sa manière de jouer et d'être peut vite apparaître énervante surtout quand il n'est pas efficace.

Encore des supers centre de la part de Digne, combien arrivent voir passe le premier poteau ? Bref, un match sympa en 2nd période avec un peu plus de rythme qu'en première.
Pas vu le match, vu que le Bayern jouait. Je pensais pas dire ça un jour, mais le PSG a "sauvé" ma soirée ! Quel but !!!
georgesleserpent Niveau : Loisir
Ouais... Comme quoi, on remarque que dès que Matuidi est plus là, techniquement le jeu de l'équipe en prend un sacré coup

Sinon pour parler sérieusement, on voit que l'équipe est très clairement dépendante de Zlatan, il accélère une seule fois dans le match, et c'est sur cette action que Paris marque...
LucaBrazzi Niveau : CFA
Note : 2
Bon 2 ou 3 choses a vraiment retenir de ce match :
TS revient petit a petit a son niveau qui a fait de lui un des meilleur a son poste
Paris marque quand Zlatan s'énerve balle au pied
et clairement le public du Parc fait pitié c'est abusé on dirait des sales gosses de riches qui pleurent quand maman est pas contente. allez supporter un autre club personne ne vous regrettera et surtout pas les joueurs .
A force cela va porter préjudice au club ce public bidon comment tu veux attirer des grands joueurs avec ça.
Pastore, à ce niveau là, est indispensable. Et Silva.. impérial. Il a mis la misère à Ntep et Toivonen pendant tout le match.
Jacky75Zoo Niveau : CFA2
Plutôt encourageant quand même, c'est pas encore du grand jeu mais quand les joueurs se donnent un peu c'est mieux. Sinon Pastore doit être titulaire, Cabaye est crédible, David Luiz n'est pas défenseur central, et Habibou c'est très faible. Voila ce que je retiens de ce match (je refuse de parler des supporters si on peut les appeler comme ça)
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
Quel match, mais quel match de Thiago Silva ! Ca faisait 4 rencontres qu'il était très bon mais là il nous a sorti une prestation de ballon d'or. Une anticipation de jeu digne de Neo dans Matrix, impérial dans les airs, et comment il a calmé Ntep, le pauvre méritait pas ça.

Les autres satisfactions :

Cabaye fait un deuxième bon match de suite en tant que titulaire, alors certes il fait toujours de grosses fautes, mais il récupère beaucoup et est bon dans les longs ballons. Il faut plus verticalement que Motta.

Marquihnos est vraiment très prometteur, propre défensivement, et une bonne qualité de centre. Il s'est quand même fait prendre 2-3 fois par Ntep, mais dans l'ensemble il fait un très bon match.

Pastore est magique, quelle progression pour lui, même s'il a failli nous couter un but. Il a tout, le volume de jeu, le pressing, la vision de jeu, la qualité de passe chirurgicale et surtout l'inspiration. Il doit forcément être titulaire au milieu contre Chelsea, pas le choix

En revanches quelques déceptions :

Cavani qui fait vraiment un match laborieux, il a gâché un paquet d'occasions en contre car à chaque fois qu'il a la balle il freine et revient en arrière. Il défend beaucoup mais il a un apport offensif proche de 0

David Luiz a été un peu moins bien sur ce match, il s'est fait prendre comme un jeunot par le portugais/brésilien ? blond qui a du coup obtenu un 1v1 contre Sirigu. Ou cette faute vers la 52“ juste à l'entrée de la surface où il est complètement en retard
Jacky75Zoo Niveau : CFA2
Message posté par Jacky75Zoo
Plutôt encourageant quand même, c'est pas encore du grand jeu mais quand les joueurs se donnent un peu c'est mieux. Sinon Pastore doit être titulaire, Cabaye est crédible, David Luiz n'est pas défenseur central, et Habibou c'est très faible. Voila ce que je retiens de ce match (je refuse de parler des supporters si on peut les appeler comme ça)



(Et aussi, Thiago Silva qui retrouve son niveau ça fait plaisir, et Zlatan est énervant)
Cavani me fait de la peine, on voit qu'il est en manque de confiance, mais il donne le maximum à chaque match et au compte final, il se fait huer à sa sortie.
Qu'on leur donne un joueur médiocre et là les supporteurs seraient contents d'avoir Cavani, même maladroit
LucaBrazzi Niveau : CFA
Note : 2
Quand un "grand joueur" refusera Paris a cause de son "public" bidon peut-être que Nasser prendra conscience de certaines choses .
Allez buvez pas trop les gars on a gagné c'est déjà ça
Et on ne SIFFLE PAS nos joueurs, bordel*. Sauf quand il jette son maillot (jurisprudence Kezman).
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Un match comme celui ci ce serait terminé à 1-1 en première partie de saison.
La trêve et les éventuelles coups de gueules ont eu quelques effets apparemment.

Mais ça reste insuffisant, des matchs comme ça on doit les tuer à l'heure de jeu.
Je ne lis pas, l'article ni les commentaires,


après tout ce que j'ai entendu à la télévision, 1-0 avec la ligue des champions,

Tant mieux ! il gère avant Chelsea et ils ont bien raison

Merci Bonsoir

Et c'est le Football qui me fait parler, je n'ai aucun amour aucune passion pour ce club qui ne m'a jamais fais vibré

Hormis Magic Ronnie, Coridon et... c'est tout
El Loco Bielsa ( anigolemagicien)
Le parc des princes c'est une bibliothèque municipale.

Sifflez Cavani alors que toute l'équipe marche en première mi-temps. Dégueulasse .
Jurisprudence Bescherelle
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 70