Une entraîneuse virée sans motif

0 6
Dans la famille « droits de la femme » , on voudrait le Nigeria.



L'avancée de l'Islam radical n'y épargne pas le football. En effet, le nouveau président de la fédération nigérienne de football, Aminu Maigari, a pris une première décision lors de sa prise de fonction. Il a immédiatement licencié l'entraîneuse de l'équipe de foot féminine, Eucharia Uche.



Pourquoi donc ? Parce qu'elle a fait du mauvais boulot à la tête de l'équipe ? Non. Parce que c'est une femme, tout bêtement.



Pourtant, Uche, femme expérimentée dans le football, a remporté huit fois d'affilée la Coupe d'Afrique des Nations à la tête du Nigeria. Peu importe, c'est une femme. Elle dégage.



A sa place, c'est l'Allemand Thomas Oblias qui a été nommé. Question : les joueuses, elles, ont quand même le droit de jouer ?



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
N'importe quoi : ce n'est parce que c'est une femme qu'elle a été virée par Maigari, mais parce qu'elle refusait de coucher avec lui
ouf, ça n'a rien à voir avec l'islam alors.
Oui, strictement rien à voir avec l'Islam. Malheureusement, ce que le lecteur lambda va retenir de cette info, c'est "Islam: interdit à la femme de travailler".
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Ajax: Van der Sar coach ?
0 6