Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // FIFA
  2. //
  3. // Brésil 2014

Une « Coupe du monde de la terreur »

Modififié
Le Premier Commando de la capitale (PCC), une organisation mafieuse brésilienne, menace le Mondial 2014.

C’est le quotidien O Estado de São Paulo qui a révélé cette information. Selon eux, le PCC a promis une « Coupe du monde de la terreur » s’il n’obtient pas ce qu’il veut. À savoir que ses patrons emprisonnés à São Paulo, dans la prison de Presidente Venceslau, soient transférés vers d’autres établissements.

Car le PCC a une énorme influence dans le milieu carcéral brésilien. Ils sont autant capables de vendre de la drogue que de faire sortir leurs membres de prison. En 2006, ils avaient déjà entraîné des émeutes en prison et une vraie guérilla urbaine à São Paulo. Au total, une centaine de policiers avaient trouvé la mort. Le PCC compte aujourd'hui 6000 membres emprisonnés, 1500 libres, dans 22 des 27 États fédérés.

Mais le commandant général de la police, Benedito Meira, se veut rassurant : « J'ai donné des instructions à mes hommes pour qu'ils augmentent leur vigilance. »


Ouf.
UB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 10
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall