1. // Coupe d'Allemagne – Bayern/Schalke

Une chance à saisir

Le Bayern Munich et Schalke s'affrontent ce soir en demi-finale de Coupe d'Allemagne dans ce que l'on pourrait qualifier de « Endspiel » outre-Rhin. Certes, ce match a tout d'une finale avant l'heure, mais il s'agit sans doute du match le plus important de l'année pour les deux clubs, celui qui pourrait sauver leur saison.

Modififié
0 4
Au printemps dernier, Schalke avait reçu le Bayern deux fois en deux semaines: la première fois en demi-finale de Coupe d'Allemagne, la seconde en Bundesliga. En Coupe, le club de Gelsenkirchen s'était incliné 1-0 en prolongations, à cause d'un superbe but de Robben. Mais à l'époque, ce n'était pas grave, parce qu'il restait le championnat, et que ce serait un beau cadeau que de gagner la Bundesliga pour les fans, qui ne savent plus ce que c'est depuis 58 ans... Au final, Schalke n'a rien gagné, mais Magath avait compris: il tenait là une équipe avec laquelle il serait capable de faire des miracles, comme avec le VfL Wolfsburg, et jura qu'on ne l'y reprendrait plus. La prochaine fois, il raflera tout.

Tout fout le camp

Cette saison, dire que l'année de Schalke est tristounette comme un jour de pluie sur la Ruhr est un euphémisme. En vérité, il s'agit d'un foutoir complet. Un classique, en somme: Magath chamboule tout son effectif, organise une opération Benetton en faisant venir des joueurs roumains, espagnols, ghanéens, néerlandais, etc. Mais la mayonnaise ne prend pas. Enfin, si, par moment. Car cette année, Schalke, c'est une vraie boîte à surprises: en novembre dernier, Raul et consorts ont certes frappé Lyon 3-0 en Champions, ils se sont fait humilier 5-0 trois jours après sur la pelouse de Kaiserslautern, un promu. Plus récemment, les joueurs de Gelsenkirchen sont allés chercher le nul à Valence en huitièmes de finale de la LDC, ils ont quand même trouvé le moyen d'aller s'incliner 2-1 sur la pelouse du Borussia Mönchengladbach, lanterne rouge de son état, et ce après avoir ouvert le score.

En gros, Schalke, cette année, c'est une vaste blague. Même Manuel Neuer n'y croit plus: « Nous ne sommes pas un groupe, et nous n'avons même pas de plan » , a déclaré le portier de l'équipe d'Allemagne dans Bild, après la défaite contre Gladbach. Aujourd'hui, Schalke est peut-être en passe de se qualifier pour les quarts de la Champions League, mais Schalke ne va pas la gagner. Plus grave, Schalke est 10ème de Bundesliga, et a quasiment dit Tchüss! A l'Europe, l'an prochain. D'où l'importance capitale pour les Königsblauen de gagner ce soir. Car si Schalke venait à perdre, et que le cirque venait à continuer comme ça jusqu'à la fin de la saison, Neuer pourrait finir du côté de la Bavière...

Une saison à oublier

Car du côté de Munich, on ne veut plus vivre de saison comme celle-ci. On veut du lourd. On veut s'armer pour tout gagner. Robbéry blessé la moitié de l'année, ça pose un sérieux problème. Cela s'est bien vu: depuis le retour des deux trublions, la Bavière Munich, c'est un véritable ogre qui bouffe tout sur son passage. Seul Dortmund a fait respecter sa loi, en humiliant les Bavarois chez eux 3-1. Robbéry a été neutralisé par des prises à deux, à trois, même, des fois. Cela pourrait bien donner des idées aux Intéristes, adversaires des Bavarois en Ligue des Champions. En parlant de cela, de même qu'il semble impossible que le Bayern fasse son retard sur le Borussia en Bundesliga (10 journées encore à jouer, 16 points de retard), il semble également improbable que les hommes de Van Gaal remporte la Champions cette saison. Certes, devant, c'est très impressionnant, avec un trident Gomez-Ribéry-Robben qui peut être dangereux à n'importe quel moment, mais derrière, à part Lahm, c'est très tendre, par rapport à l'an dernier. Et puis bon, même s'il plante à tout va depuis son retour, Arjen Robben n'a plus la même réussite que la saison passée: rien n'indique qu'il plantera des buts comme en huitièmes face à la Fio ou en quarts face à United. Pour sauver sa saison (quelque part), le Bayern a donc besoin de gagner ce match. Pour aller retrouver le MSV Duisbourg, club de deuxième division, sur la pelouse de l'Olympiastadion de Berlin. Mais bon, il faut bien l'avouer: les gens du Bayern évoluent dans une autre matrice, et même remporter la Coupe d'Allemagne ne constitue pas une consolation.


Bayern / Schalke : 19h30, Canal+Sport


Ali Farhat

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bon article ! Dommage qu'il n'ait pas été relu, ya toujours des fautes qui fond tache. Mais ça n'empêche pas d'apprécier le fond, c'est juste dommage.
un peu comme ton commentaire en fait ! la moindre des choses c'est de ne pas faire de fautes quand on critique l'orthographe!
C'est clair ! tootof tu post pendant l'apéro ou bien ? Sinon plus je m'intérèsse a la Bundesliga, plus j'ai mal à mon championnat. On est vraiment la 5ème roue du carrosse !! Et encore on la ramène pas tant que ça face aux clubs portuguais...
C'est qu'on ne comprend pas en quoi le championnat de France peut être considéré comme une des grands d'Europe... nous ne sommes pas une nation de football et n'avons aucun grand club...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Merci Bernard !
0 4