Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1re journée
  3. // Ce qu'il faut retenir

Une belle première

La Ligue des champions, c'est le Graal du football mondial. On n'a encore rien trouvé de mieux pour exciter l'Europe. Alors quand le millésime 2012 prend son départ, on est tout chose. Surtout que la première journée a donné le ton. Ça va envoyer du lourd.

Modififié
Les Français :
Trois grilles de lecture pour les clubs français. Une très positive pour le PSG, facile vainqueur du Dynamo Kiev au Parc des Princes (4-1) avec un Marco Verratti en forme All Star. Sous l'impulsion de son petit gros et d'un Jérémy Ménez très spontané, les Parisiens ont facilement disposé de faiblards Ukrainiens. Mieux, l'affaire était pliée en 30 minutes avec trois buts (le Z, Alex et Thiago Silva pour sa première). En bons gestionnaires, les hommes de Carlo Ancelotti se sont facilement imposés à la maison après huit ans sans Ligue des champions. La deuxième grille de lecture, un poil moins bandante, concerne les Montpelliérains. Opposés à Arsenal à la Mosson, les champions de France se sont inclinés avec les honneurs (1-2) alors qu'ils avaient ouvert la marque par Belhanda. Avec une meilleure maîtrise des moments forts, Montpellier aurait pu au moins arracher le nul. On va mettre ça sur le compte de l'apprentissage. Enfin, la grille lilloise. La plus triste. La plus moche. Complètement dépassés en première période, les Dogues ont pris l'eau face au modeste Bate Borisov au Grand Stade (1-3). C'est une véritable faillite collective. D'autant que derrière, il faut se coltiner le Bayern et Valence. Dur. Moralité, seul l'argent du Qatar permet à la France d'être en vie après cette première soirée.

Le joueur :
Isco. Le Zénith Saint-Pétersbourg peut se la raconter avec ses deux mecs à près de 100 plaques (Hulk et Witsel), mais mardi, c'est Málaga qui s'est fendu la gueule en fissurant les Russes à domicile (3-0). À la baguette, un milieu de terrain de 20 piges formé à Valence. Alors que son club cherche du pognon depuis la banqueroute de son cheikh, l'Espagnol a tenu les siens à bout de crampons contre les Russes. Un doublé, des gestes de génie, une activité permanente et une copie presque parfaite. D'ailleurs, toute la presse espagnole s'est paluchée sur le gamin : «  Tremble Europe, c’est ça Málaga » , titre d’ailleurs Marca. « Isco atteint son Zénith et fait rêver Málaga » (As), «  Isco leader d’une soirée magique » (Diario de Sevilla), « Le tsar Isco met en pièce le Zénith » (El Mundo), «  L’Europe connaît Isco maintenant  » (Marca). Vous l'aurez compris, Málaga tient son nouveau calife.

Vidéo

La perf' :
100. C'est le nombre de victoires que compte Sir Alex Ferguson en Ligue des champions suite à son petit succès sur Galatasaray à Old Trafford (1-0). C'est simple, personne n'a fait mieux. Okay, l'Écossais a des défauts, mais il a raison de s'accrocher à son fauteuil.

La déclaration :
« Nous n'avons pas bien défendu aux abords de la surface de réparation et nous avons commis des erreurs. Nous ne pouvons pas continuer à défendre de cette façon, il faut résoudre ce problème. (...) Quand vous menez 2-1 à cinq minutes de la fin sur la pelouse du Real, il faut faire plus attention. On ne peut plus continuer à parler de notre manque d'expérience. Nous avons de bons joueurs habitués à disputer des grands matchs. » Vous avez aimé ? Ce n'est pas fini. « Joe Hart devrait rester dans les buts et faire des parades. Si quelqu’un doit critiquer l’équipe, c’est moi, pas Joe Hart. Je suis le juge, pas lui. » Voilà, Roberto Mancini, le coach des Citizens, a la mèche un peu mauvaise après la terrible défaite des siens à Bernabéu dans les dernières minutes (2-3). Surtout, Joe Hart s'est un peu foiré sur la frappe de CR7 dans les arrêts de jeu. On comprend mieux la colère de son entraîneur. Du côté du Real par contre, Cristiano ne fait plus la gueule et José Mourinho a ruiné son costard à 5000 boules en s'offrant une glissade façon « publicité Canal Plus » sur le dernier but.

Le match :
Juventus-Chelsea. L'entrée en lice du champion d'Europe était attendue. Et force est de constater que les 90 minutes contre la Juventus valaient le détour (2-2). Chacun a eu sa mi-temps. Les Blues, bien emmenés par le génial Oscar (un doublé magnifique), ont outrageusement dominé la première période en proposant un jeu rapide, fait de mouvements, dans la lignée des dernières prestations. Malheureusement pour Chelsea, le jeu des Londoniens est beaucoup trop dépendant de la créativité d'Eden Hazard ou d'un Mata - quand il joue, ce qui n'était pas le cas ce soir. Et comme Oscar était cramé à l'heure de jeu, les ouailles de Roberto Di Matteo ont de nouveau connu un énorme trou d'air. Et conséquent. Une mauvaise passe qui a coïncidé avec la bonne période de la Juve. Une Vieille Dame qui alignait sans doute son équipe type via un 3-5-2 sexy chocolat (Vidal-Pirlo-Marchisio au milieu, Vučinić-Giovinco devant). Les Turinois auront eu le mérite de ne pas baisser les bras et de compter sur une perte de balle de Mikel pour égaliser par le joker Quagliarella. Un match où Buffon aura une nouvelle fois assuré le service après-vente. Un vrai régal.

En vrac :

- Gerard Piqué s'est blessé. Dans le même temps, Shakira confirme qu'elle est enceinte. Aucun rapport.
- Bate Borisov a gagné son premier match de Ligue des champions en s'imposant à Lille.
- Manchester United a raté son troisième penalty en autant de match (Van Persie et Hernandez en Premier League, Nani contre Galatasaray).
- Zlatan Ibrahimović a marqué en C1 avec son sixième club (Ajax, Milan, Inter, Juventus, Barcelone et Paris). Personne n'a fait mieux.
- Le joueur du Spartak Moscou Romulo est le premier joueur à marquer un but au Nou Camp le jour de son anniversaire.
- Gianluigi Buffon a joué son 400e match pour la Juventus sur la pelouse de Chelsea.
- Le FC Barcelone est le seul club d'Europe a avoir joué une Coupe d'Europe chaque saison depuis 1955.
- Iker Casillas a gagné son 70e match de C1. Seuls Raúl (79) et Xavi (72) ont fait mieux.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 31 minutes Le bijou de Kolarov face au Costa Rica 3 il y a 7 heures Bonus Coupe du Monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 2
il y a 1 heure La liesse des supporters mexicains à Moscou 1 il y a 2 heures Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 3
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
il y a 4 heures Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 12 il y a 5 heures Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 8 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes Hier à 21:36 Le CSC malheureux d'Etebo 1 Hier à 19:20 Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 Hier à 18:47 Le penalty de Cueva qui s'envole 9 Hier à 16:24 Messi rate son penalty ! 18 Hier à 15:34 Finnbogason relance l'Islande ! 3 Hier à 15:22 Le premier but en Coupe du monde d'Agüero Hier à 15:15 Van Marwijk : « On méritait le nul » 17 Hier à 13:38 Pogba délivre les Bleus 8 Hier à 13:28 La main de Samuel Umtiti et le penalty de Jedinak 4 Hier à 13:12 L'ouverture du score de Griezmann grâce à la VAR 1 Hier à 11:46 Le rap de Benjamin Pavard (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 25 : Les Bleus vus d'Australie, Espagne-Portugal et le Danois daltonien vendredi 15 juin Le but libérateur de Giménez 2