1. //
  2. // Racisme

Une banane qui indigne le Japon

Modififié
6 32
S'il y a bien un endroit que l'on pensait épargné par les scandales de racisme, c'était bien le Japon. Une idée reçue qui vole en éclats.

Suite à la rencontre entre les Yokohama Marinos et Kawasaki Frontale samedi (2-0), un supporter de Yokohama a été banni à vie par son club favori. La raison ? Devant l'attaquant brésilien de Kawasaki Renato, ce fan a agité une banane.

Le président du club, Akira Kaetsu, s'est confondu en excuses : « Je tiens à m'excuser auprès des membres et du personnel de Kawasaki Frontale et de leurs familles. Je suis vraiment désolé de cet incident. C'est impardonnable. Nous ne tolérerons pas des actes de discrimination. » Pour se défendre, le supporter fautif a expliqué qu'il s'agissait d' « un geste de provocation qui ne visait personne en particulier  » .

Ce n'est pas la première affaire de racisme dans un stade de football japonais cette année. La Ligue avait déjà sévi en mars dernier : un supporter des Urawa Reds avait en effet brandi une banderole « Japonais uniquement » et le club avait écopé d'un match à huis clos.

AB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

le redempteur Niveau : Loisir
Le soir meme il s'est fait seppuku dans la plusc pure tradition japonaise.
Ehrmantraut Niveau : Loisir
Et oui, au Japon, y'a un match à huis clos pour une banderole "Japonais uniquement", en Algérie, on tue à la mi-temps son avant-centre buteur à coup de pierres...
Une autre notion du mot "impardonnable".
Donnie_Brasco Niveau : CFA2
les yakuza l'avaient mis au defi a ce qu'il parait
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 32