Une association de supporters relance le ministère

Modififié
202 1
Dans un communiqué transmis aux médias aujourd'hui, l'Association nationale des supporters (ANS), dont le président nous avait accordé une longue interview en septembre dernier, indique qu'elle a de nouveau contacté le ministre et le secrétaire d'État aux Sports, MM. Patrick Kanner et Thierry Braillard, afin d'ouvrir le dialogue sur « les questions d'accueil, de sécurité et de gestion des supporters » .

Selon les responsables de l'ANS, association qui rassemble des groupes ultras, « localement, les différents acteurs réussissent encore à cohabiter dans certaines villes (ce qui) permet de désamorcer certaines situations problématiques et de concilier les activités des groupes de supporters avec les impératifs de sécurité » . Ils estiment en revanche que « l'intervention des services de l'État (…) et des instances du football vient presque systématiquement entraver cette volonté partagée de dialogue et de bon fonctionnement » . Ils accusent même le ministère de l'Intérieur d'imposer « une surenchère de mesures peu efficaces et limitant de plus en plus les libertés publiques » . Par conséquent, en s'appuyant sur plusieurs rapports remis ces dernières années, l'ANS affirme souhaiter « une évolution » des politiques de gestion des supporters afin qu'elles « se fassent pour les supporters, et non contre eux » .

Alors que les autorités publiques et sportives ont commencé à dialoguer avec le Conseil national des supporters de football, constitué d'associations défendant le principe de l'actionnariat populaire et de l'implication des supporters dans la gouvernance des clubs, les ultras de l'ANS entendent se positionner eux aussi comme des « interlocuteurs crédibles » . Cette demande de dialogue de la part des ultras n'est pas nouvelle. Cette fois-ci, ils espèrent que leur constitution en association nationale leur ouvrira la porte du ministère des Sports. QB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 3
Cette fois-ci les anti ultras et groupes de supporters bruyants qui font du "tort au spectacle" pourront fermer leur mouille.
C'est franchement une super initiative que de vouloir "l'union sacrée" derrière le mouvement ultra et plus largement derrière les groupes de supporters, qu'ils se revendiquent ou non ultra afin de tenter de dialoguer avec les instances politico-juridiques.
Même, si, à mon humble avis de scribouillard non éclairé derrière ma machine a écrire numérique, je pense que c'est un peu voué à l'échec et que l'idée de faire place nette et table rase des groupes trop actifs est bien présente dans les hautes sphères de l'état en vue de l'Euro 2016...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
202 1