Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Unai, merci et bon vent

Unai Emery a dirigé le PSG pour la dernière fois au Parc des Princes samedi soir. Une fin amère sur le terrain avec la défaite contre Rennes (0-2), mais plus savoureuse durant la fête d'après-match, pendant laquelle le technicien a hurlé son amour du club. Un geste fort de la part d'une personnalité qui pourrait bientôt nous manquer.

Modififié
La scène a surpris tout le monde, tranchant avec le protocole feutré d'après PSG-Rennes. Invité à prendre le micro pour faire ses adieux au public parisien, Unai Emery a choisi d'exploser ses cordes vocales : « ALLEZ, ALLEZ, ALLEZ PSG !!! » Aux côtés de la présidente de la LFP, Nathalie Boy de la Tour, Nasser Al-Khelaïfi était presque gêné, avant de se sentir obligé de donner l'accolade à celui qu'il ne va pas conserver. Le cri du cœur n'est pas anodin. Arrivé à Paris il y a deux ans, auréolé du statut de triple vainqueur de la Ligue Europa avec le FC Séville, l'entraîneur ibérique devait permettre à Paris de franchir le cap européen des quarts de finale. Deux huitièmes et une remontada plus tard, il a perdu une partie significative de son crédit et va quitter la capitale. Sans le gros chèque perçu en 2016 par Laurent Blanc, mais avec toujours un CV sous le coude très apprécié en Espagne. Selon des tabloïds britanniques, Emery serait aussi dans la short list de West Ham et surtout d'Arsenal, pour succéder à Arsène Wenger.

Si proche de réussir, et pourtant si loin

Alors, Unai Emery aurait-il pu mieux faire au PSG ? Probablement. D'ailleurs, il le concède lui-même. Quand un journaliste lui a demandé de noter son passage au PSG après les célébrations du titre, le Basque s'est octroyé un 7/10. Mention bien, pas plus. Le technicien laissera à Paris et en Ligue 1 une marque spéciale : de la dignité, face aux échecs et à sa situation personnelle, et de la passion, tant dans ses propos en interviews, son attitude exaltée aux abords de son banc de touche, que dans son ultime performance vocale. Sur le plan sportif, il ne faudra pas oublier qu'il était proche de réussir dans la mission fixée : en mars 2017, le match retour contre le FC Barcelone avait quelque chose d'irrationnel et a anéanti l'œuvre d'art de l'aller, qui était le match du PSG le plus accompli depuis deux décennies ; un an plus tard, le PSG a regardé le Real Madrid dans les yeux pendant 80 minutes au Bernabéu. Entre les appels téléphoniques directs Thiago Silva à Nasser Al-Khelaïfi et les caprices de Neymar, ces parasitages lui ont savonné la planche.

Emery est plus fort que d'être aimé

Des problèmes « institutionnels » qui avaient fait le malheur de Laurent Blanc avant lui, ou poussé Carlo Ancelotti à claquer la porte encore plus tôt. Dans ce contexte compliqué cependant, Unai Emery a démontré une qualité que les supporters parisiens pourraient regretter prochainement : le respect, si ce n'est l'amour du PSG. Car ce cri rageur qui restera comme le dernier échange entre Unai Emery et ses supporters signifie qu'il souhaite le meilleur à un club qui ne lui a pas forcément rendu en retour. Unai Emery n'avait plus rien à gagner samedi, ni crédit ni nouveau contrat. Il aurait été compréhensible qu'il trace sa route discrètement avec son solde de tout compte. Mais à l'image d'Edinson Cavani, qui a été longtemps décrié avant de conquérir les cœurs, l'entraîneur espagnol n'a pas pensé aux critiques et aux échecs, il a choisi de se concentrer sur le meilleur de son expérience parisienne au moment de dire au revoir. Une sortie qui mérite d'être saluée car elle contribue - même légèrement - à faire du PSG plus qu'un simple club de nouveaux riches. Alors, à l'heure où le nom de son successeur ne devrait plus tarder à être officialisé, Unai, merci et bon vent.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 3 heures Le maillot du Maroc pour le Mondial enfin dévoilé 36
il y a 5 heures La finale de la C1 2020 à Istanbul 25 il y a 8 heures Roy Contout en garde à vue 32 il y a 8 heures Ronaldinho va se marier avec deux femmes 81
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
il y a 10 heures Falcao condamné à 9 M€ d'amende par la justice espagnole 55 Hier à 16:42 Will Smith interprétera l'hymne officiel du Mondial 68 Hier à 15:49 Un but chelou en D2 irlandaise (via Facebook SO FOOT) Hier à 14:05 Pas de sanction pour Rabiot 79 Podcast Football Recall Épisode 20 : Vieira l'opportuniste, Real-Liverpool et la lutte contre la drogue Hier à 12:48 Six ans de prison requis contre Vincenzo Iaquinta 35 Hier à 12:29 Un but inscrit en seulement quatre secondes en Écosse 10 Hier à 09:04 L'équipe type des absents du Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT)
À lire ensuite
L'équipe type du week-end