1. //
  2. //
  3. // FC Bâle-PSG

Unai Emery, l’homme qui boit la concurrence

Fin août, l’entraîneur basque avait séduit son monde en expliquant la concurrence dans une équipe de football avec des bouteilles d’eau. L’assistance avait bu ses paroles, impressionnée et happée par le discours du coach. Deux mois plus tard, l’impression domine que ce sont toujours les mêmes bouteilles qui commencent les matchs. Même quand la flotte a mauvais goût...

Modififié
792 11
C’était fin août, le PSG n’avait pas encore perdu le moindre match officiel après trois sorties et s’apprêtait à débouler sur le Rocher pour y rencontrer Monaco. À cette époque, Unai Emery était adulé par la presse et starifié par les réseaux sociaux – il paraît que ça compte. En marge de la conférence de presse qui annonçait le déplacement à Monaco, Emery s’est donc expliqué à propos de la manière de gérer son effectif. Pour expliquer sa méthode, deux bouteilles d’eau posées face à lui vont servir d’exemples. Et là, l’ancien entraîneur de Séville imagine un dialogue virtuel. « Quand tu es énervé et que tu joues, tu as la responsabilité de me montrer que je me suis trompé » , lâche Emery dans son français chantant. Une méthode à l’eau douce qu’il avait déjà sortie en 2014 à Séville. Sur le moment, l’assistance est séduite. Une saine concurrence ? Génial. Après tout, lorsqu’il débarque dans le capitale, Emery a une idée forte en tête : « Avec moi, tout le monde repart de zéro. » En gros, Kimpembe vaut Thiago Silva, et Verratti peut se faire bouger par Nkunku. Ça, c’est l’esprit. Deux mois plus tard, le onze de départ n’a jamais semblé aussi figé qu’actuellement. Sans blessure, le onze type a donc cette gueule : Areola – Aurier, Marquinhos, Thiago Silva, Kurzawa – Thiago Motta, Verratti, Matuidi – Lucas, Cavani, Di María. Un onze sans recrue et sans Adrien Rabiot. Or, le Marquis, justement, est celui qui est en train de changer la donne comme jamais. Sans doute pour la première fois depuis l’arrivée de QSI. C’est peut-être le seul joueur qui, actuellement, donne des soucis à l’Espagnol lorsqu’il doit coucher sa composition d’équipe. Le reste, c’est simple comme bonjour, même si Maxwell, à gauche, n’a pas dit son dernier mot. Alors au milieu, ils tournent à quatre pour trois postes. Krychowiak, acheté plus de trente millions et qui vient de gagner la C3 avec Emery, cire le banc et semble très loin des titulaires.

Rabiot, encore plus haut

S’entêter avec Di María... quitte à perdre Jesé et Ben Arfa


Devant, Ben Arfa et Jesé, présentés comme des titulaires en puissance, sont voués à entrer à la 85e minute pour le premier, et cinq minutes plus tôt pour le second. Même quand Di María et Lucas enchaînent les prestations ratées, ils restent dans le onze match après match. Sur ce point, Emery s’approche de Laurent Blanc qui, lorsque Thiago Silva, après le Mondial 2014, et Ibrahimović, en début de saison dernière, avaient des soucis au démarrage, n’a jamais cessé d’apporter sa confiance à ses cadres sportifs. Les deux se sont relevés. Et plutôt bien. Idem avec Di María ? C’est le pari actuel du Basque quand on voit le temps de jeu famélique du duo HBA/Jesé, qui n’a plus connu les joies de commencer un match depuis début septembre. C’est loin... Avec Ángel Di María, Emery semble s’entêter. Pourquoi ? Par peur d’échouer sans doute. Entre piquer au vif l’Argentin (comprendre le placardiser sans avoir l’assurance que son remplaçant sera meilleur) et le conforter en se disant que le moral va revenir, l’Espagnol a opté pour la deuxième solution. C’est la moins risquée, surtout. Plus facile de se passer de Ben Arfa, au parcours chaotique, que de Di María, au CV avantageux et au recrutement pharaonique.

Après tout, Emery est aussi payé pour faire des choix. Areola en lieu et place de Trapp, c’est un choix. Pourtant, les opportunités de changer son onze de départ se sont présentées à Emery. Il y a bien eu la titularisation de Jonathan Ikoné à Nancy quand Ben Arfa cirait le banc, mais cela sonne comme une exception. En réalité, Emery n’a pas le temps de mettre en place une concurrence. Il n’a pas le temps, car il est soumis à une obligation de résultats. Avec six points de retard sur Nice en Ligue 1 et la possibilité de terminer deuxième de sa poule de la Ligue des champions, l’Espagnol doit aller au concret : gagner des matchs. Pas le temps de tergiverser en somme. Il faut prendre des points, sans se préoccuper de la manière ni des états d’âme de ses troupes. Alors l’histoire des bouteilles d’eau, au fond, on va remettre ça à plus tard. Il est vrai qu’il est plus facile de lancer Nkunku et Augustin dans le onze de départ contre Montpellier avant un match de Ligue des champions quand on a dix points d’avance en Ligue 1. Mais les dix points d’avance, le PSG de l’an dernier avaient su aller les chercher. Emery paie sans doute le fait d’avoir enjolivé son arrivée de beaux discours. Des paroles que certains ont du mal à retrouver dans les actes.

Youtube

Youtube

  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match Bâle-PSG



    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Il y aussi le fait que le groupe en place sous Laurent Blanc a pris des habitudes et n'a pas très envie d'en changer. Les sénateurs se serrent les coudes, et ce d'autant plus facilement, qu'aucun des remplaçants n'a fait forte impression. À d'autres postes, la concurrence n'a toujours été qu'un discours de façade cachant des enjeux plus "politiques" (Areola vs Trapp). À terme, les blessures équilibreront certains postes ( sauf pour Cavani, qui n'a pas de remplaçant).

    De beaux casses têtes en perspective quand Pastore va revenir pour sa semaine de jeu mensuelle ( mais ça a toujours été le cas avec lui,j LB n'a jamais vraiment où le mettre,non plus)
    Lamine Turgut Niveau : CFA
    Je sais que les absents ont toujours tort mais comment ne pas mentionner celui qui "suinte le football" dans cet article ?

    VRP au milieu pour vendre du rêve dans cette équipe : y'a pas mieux ma p'tite dame !
    Le mec essaie de mettre en place un truc, se rend compte que ca ne marche pas dans son environnement actuel (blessures, cadres refractaires au changement), s'adapte tout en gardant dans un coin de la tête son projet initial (je suppose, on en saura plus quand Ravière sera à 100%) parce qu'il sait qu'il doit avoir des résultats et en implémentant son changement avec parcimonie (il me semble qu'au niveau des latéraux, elle existe la concurrence) mais se fait quand même critiquer! Je ne sais pas si c'est parce que vous vous sentez obligés de faire un article sur lui à chaque fois pour qu'il y ait encore 50 comm et du flux ou que vous n'avez pas de notions de "conduite du changement" (et ce n'est pas une tare ni un reproche) mais il fait tout comme il faut pour continuer à avoir des résultats et que son groupe n'explose pas parce qu'il veut absolument imposer un truc nouveau!
    Par contre Trapp c'est bien fait enfler, karma is a bitch!
    Pastore à 100% ou le truc très réaliste
    Boaz Solossa superstar Niveau : DHR
    "implémenter" ?
    3 réponses à ce commentaire.
    Avec un pastore au mieux et des jese et ben arfa enfin à leur niveau ce serait un peu plus facile pour Emery
    Note : 1
    Quel niveau justement?
    Pastore est incapable de jouer 2 mois d'affilés,Jesé est un porteur d'eau tout au plus et Ben Arfa ne semble pas être capable de s'adapter aux exigences d'un club de haut niveau.

    Le projet d'Emery est peut être un peu trop ambitieux compte tenu des joueurs qu'il a à disposition.
    Je n'arrive toujours pas à comprendre comment le PSG a pu rater le mercato de la sorte.
    1 réponse à ce commentaire.
    De mon cote j'espere simplement qu'Emery va persister dans sa volonte de donner d'autres outils tactiques a cette equipe. Contre Arsenal a domicile par exemple, son pressing etouffant et ses transitions rapides ont completement asphyxie l'adversaire et on commencait a deviner la patte Emery et une assimilation de ses principes par les cadres.

    A propos de ces memes cadres, le fait qu'ils se soient permis de se plaindre de la mise en place et de la philosophie d'Emery au bout de meme pas 2 mois prouvent que quelque chose cloche au niveau hierarchique dans ce club. Quand le buteur vedette s'affiche dans les tribunes avec le representant de l'actionnaire majoritaire a la WC ou quand les "cadres" se permettent une mini mutinerie (le terme est exaggere je sais) pour retrouver leur confort de travail, c'est que la hierarchie n'est pas suffisamment definie et forcement defavorable a l'entraineur.

    C'est pour cela que j'espere qu'Emery persiste dans ses principes, quitte a crever autant le faire avec ses idees plutot qu'avec celles de cadres qui, de toute facon, resisteront aux mauvais resultats bien assis sur un contrat confortable et une legitimite "outranciere" que la direction ne manque pas de souligner.
    bandinidakar2 Niveau : DHR
    Quel jjusqu'au boutisme d'un coup! Est ce que tu te serais acheté une paire?
    Non ta mere me l'a simplement rendue.

    Bonne journee et evite la provocation gratuite la prochaine fois.
    bandinidakar2 Niveau : DHR
    Ah ok excuse moi , je ccomprends. Tu devrais conseiller a tes parents d'installer uu contrôle parental petit. C'est un site pour les grands ici...
    Ecoute je ne viens pas sur ce site depuis des annees pour me chamailler et tomber dans la dispute de cours d'ecole.

    Si tu veux repondre a mon (long) poste initial, n'hesite pas a le faire et on pourra entamer un debat.

    Tu arrives comme un cheveu sur la soupe en me provoquant gratuitement (et de facon lapidaire et non argumentee) alors que je ne faisais que donner mon point de vue sur un disfonctionnement que je croyais avoir identifie dans l'organigramme parisien.

    Si tu n'as pas l'intention de repondre sur le fond, arretons nous la, je n'ai pas de temps a perdre (j'en ai deja assez perdu en fait) a repondre aux mecs qui se servent d'un site de foot comme d'un exutoire.
    bandinidakar2 Niveau : DHR
    Sur le fond je m'étonne de te voir défendre des postions jusqu'au boutistes en ce qui concerne Emery alors que tu passes ton temps a faire dans la moderation sur le site. Père la morale, mais qui pousse les autres a aller au bout, quitte a "mourir avec ses idées ". Typiquement bobo, selon moi. Alors oui, je persiste, selon moi il t'en manques une paire... Révolutionnaire par procuration...
    Hahaha mais tu melanges tout!

    Quel est le rapport entre le fait de souhaiter qu'un entraineur continue a appliquer des principes dans lesquels il croit et le fait de pousser les autres au jusqu'au boutisme? Je vais te donner un indice: je ne suis pas dans le staff d'Emery donc je ne pense pas avoir son oreille ou qu'il lise mes postes ne t'en fais pas.

    Concernant la moderation, je t'avais simplement repris a l'epoque sur un de tes postes qui etait purement et simplement un appel au meurtre. Je ne suis pas moderateur, j'adore lire des avis tranches (j'ai egalement les miens) mais il y a une limite entre la virulence et l'outrance.

    Bref je te laisse volontiers cette posture de "revolutionnaire" electronique et prends bien volontiers celle de "bobo".

    Et sinon une reaction sur le fond de mon message initial?
    6 réponses à ce commentaire.
    bandinidakar2 Niveau : DHR
    Vous valez pas mieux que canal a sofoot...
    mauriston Niveau : CFA2
    Pastore n'est pas à son niveau, tout comme Verrati qui est loin de son niveau, ou même Di Maria qui nous a montré mille fois mieux, sans parler de Ben Arfa qui pourrait tout casser, et ce Jese qui a aussi un gros potentiel... Matuidi revient bien mais on l'a connu beaucoup plus fort, et Lucas qui commence à nous montrer de quoi il est capable mais pourrait faire tellement mieux.

    Une belle bande de branleurs en fait. A moins que les gars se préservent tous pour la fin de saison, ce qui serait pas complètement idiot non plus.
    Ils seraient fortement inspirés de gagner ce putain de match. En ce moment, ils peuvent se faire taper par n'importe qui.

    Il faut se méfier, surtout que les trous de Bâle, ils ont de quoi avoir un peu la rage par rapport au match aller.

    Ce serait sympa de faire un bon match. Ils ne font plus peur à personne.
    Ce commentaire a été modifié.
    Bah alors, Nicolas Jucha, t'assumes plus tes articles ?

    Rarement lu un texte (et une accumulation de textes) autant à charge sur ce site. On est désormais au niveau des Ménès-Coubis-Le Parisien-L'Equipe (si on ne les a pas dépassés), bref toute la petite corporation qui étouffe le fan de foot depuis tant d'années. Indigne d'un média qui s'est construit à contre-courant et qui se fait le héraut de la "culture foot" en France. On ne vient pas sur So Foot pour y retrouver un ressassé empiré de la doxa médiatique.

    L'analyse du turn-over, j'aimerais qu'elle repose sur des bases plus solides que le ressenti d'un journaliste haineux. Combien de joueurs différents utilisés depuis le début de saison ? combien de joueurs à plus de tel nombre de minutes cumulées ? et autres statistiques de ce type comparé aux saisons précédentes. Parce que mon ressenti est totalement différent. Si l'équipe a tendance à se fixer depuis quelques semaines, j'ai d'abord eu le sentiment qu'on n'avait jamais vu autant de turn-over et aussi peu de statuts clairement établis au PSG. C'est d'ailleurs une critique qui a été beaucoup faite à Emery par ses détracteurs. Donc, en dehors du trio offensif (mais il est naturellement plus facile de faire tourner avec - et Cavani et Ibra - que seulement le premier, pour prendre un seul exemple), j'ai plutôt tendance à penser qu'on a vu plus de mobilité que jamais dans le 11 type.

    En fait, depuis que je l'ai vu émerger, je crois que cette idée est profondément le fait des obsédés de Ben Arfa, qui ne supportent pas de voir leur chouchou écarté. Pour déguiser leur obsession derrière un voile d'objectivité, ils convoquent une trahison d'Emery à son concept de turn-over, et y adjoignent opportunément Jesé, dont ils n'ont strictement rien à faire.
    Jimmy Conway Niveau : CFA2
    L'article l'évoque (sans les chiffres de minutes), mais puisque tu insistes: la recrue phare de l'été, et l'élément de base du Séville d'Emery, a joué 300 minutes sur 1000 possibles (et 4 matchs sur 11 joués au total) cette saison. Tu trouves que ça tourne bien au milieu du coup ?

    http://www.ligue1.com/joueur/krychowiak-grzegorz
    Je ne sais pas ce que t'essayes de prouver avec cette stat, mais premièrement on n'analyse pas le turn-over dans une équipe à partir des statistiques d'UN joueur ; deuxièmement, si Krychowiak avait joué 950 minutes sur 1000 possibles, ce serait moins une donnée en faveur du turn-over que ses 300 actuelles.
    Jimmy Conway Niveau : CFA2
    Si tu veux me faire un cours de stats vas-y mais essaie d'être précis: avec un effectif d'environ 25 joueurs pro, 11 matchs de L1 et 3 de LDC, donc 13860 minutes de football disponible, quel est ta définition d'un "bon" turnover et à quel point Emery s'en approche-t-il ?

    Si tu sais pas/veux pas faire, je t'en prie, n'essaie pas d'incomber la charge de la preuve (et du travail) aux autres.
    mauriston Niveau : CFA2
    A la charge du journaliste par exemple ? C'est l'objet du commentaire il me semble...
    les "autres" c'est le journaliste qui est payé pour fournir un article avec un minimum de faits?
    Bah je ne suis pas journaliste, et je ne suis pas payé pour écrire des articles sur un média à forte audience, donc non, la charge de la preuve et du travail ne m'incombe pas.
    Jimmy Conway Niveau : CFA2
    Le journaliste développe une argumentation, l'illustre d'exemples (Kryko, Ikoné, HBA ...) - que tu contestes en lui reprochant, on dirait, de ne pas être un "journaliste de données" (data journalist quoi). Assez étonnant quand on connaît l'âme gonzo et plutôt littéraire de SoFoot. Donc pour moi, la démonstration à effectuer est chez toi.
    Go_Scousers Niveau : CFA
    Note : 1
    Donc puisqu'on est sur SoFoot il faudrait automatiquement aller à l'encontre de ce que d'autre média peuvent dire ? Donc parce que ce sont des types de l'Équipe (recrutés dans un caniveau à côté d'un bar PMU) ou d'autres médias (ce qui est encore moins reluisant) qui disent des choses, elles sont obligatoirement fausses et sans valeur ?

    Donc, aussi, parce que c'est Emery, il a toujours raison ? J'en profite pour répondre à un commentaire plus haut: quand Laurent Blanc perd, c'est de sa faute, quand Emery perd, c'est de la faute de Laurent Blanc. On a compris que L.B n'était pas un entraîneur et que n'importe qui d'autre aurait fait mieux à sa place, c'est, semble-t-il, le courant majoritaire sur SoFoot. Et ça ça ne vous semble pas digne d'une analyse de comptoir ?

    Sans rire, Ben Harfa ne joue pas, ou rarement, Jesé pas plus, Meunier presque jamais et le cas Krychowiak (désolé pour son nom) a été évoqué plus tard. On tient là l'ensemble des recrues du PSG de cet été. On peut quand même se poser la question de la gestion de l'effectif.

    Après, on peut étendre le questionnement: Emery est-il le seul responsable ? Le "directeur sportif" du PSG aurait-il fait un recrutement qui ne convient pas à son entraîneur ? Quand on voit la performance de Motta face à Toulouse par exemple, on peut être surpris de le voir toujours titulaire alors que Rabiot monte en puissance non ?

    Mince, je m'aperçois que je ne suis pas d'accord avec les commentaires de SoFoot, LE site sur la culture foot... Je suis bon pour m'abonner à l'Équipe et au troquet du coin... Vie de merde.
    8 réponses à ce commentaire.
    Krychowiak devrait être titulaire à la place de Thiago motta ... puis Rabiot ét Pastore , en augmentant leurs niveaux de jeu peuvent bousculer là hiérarchie au milieu de terrain !!! Ben Arfa pourrait être un faux 9 ét décrocher pour faire une supériorite au milieu de terrain et permettre à Lucas ou Di maria de piquer a la place de Ben Arfa pour faire des appels ..
    plutôt d'accord avec l'analyse du journaliste : pour moi Emery a le cul entre deux chaises entre ses beaux principes et la dure réalité d'un vestiaire de sénateurs.
    on ajoute à ça le pire mercato (qualitativement et quantitativement)depuis l'arrivée de QSI, et on se retrouve avec un PSG "sans recrues et dans Rabiot".

    dommage qu'on soit toujours dans une démarche pro ou anti Emery
    moi perso j'ai envie d'y croire, mais pour l'instant je suis pas hyper convaincu
    puis il reste quand même le mercato hivernal pour rattraper un minimum le coup
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    792 11