Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // TFC/LOSC (0-0)

Un vrai match nul

Dans une rencontre insipide, Toulousains et Lillois se sont neutralisés. Si le Téfécé peut chaudement remercier Ali Ahamada, les Lillois continuent eux de cumuler les nuls. Et ne se sont pas rassurés avant leur déplacement dans le froid moscovite.

Modififié
Toulouse – Lille : 0-0

« Le TFC a tout du trouble-fête. Ils avaient l'étiquette d'une équipe physique, ils sont en train de prouver qu'ils savent jouer. Ils développent du jeu, même si c'est souvent stérile » , dixit Rio Mavuba. Le TFC progresse, c’est un constat. Le TFC manque encore de punch devant. On l’a observé ce soir. Mais Lille n’a pas fait mieux. En manque d’inspiration, ou la tête à Moscou, les hommes de Rudi Garcia avancent toujours au ralenti.

En début de match, Toulouse qui n’a marqué qu’un but en cinq journées démarre fort et squatte les 30 mètres lillois en multipliant les corners inoffensifs. Une frappe de Didot ou une jolie tête de Congré sur un corner de Tabanou ne donnent rien. Le match se déroule au milieu. Hormis une remontée de balle décente, Lille ne propose pas grand chose. Peut-être pour finir fort car Hazard fait partie de la bench team. Les propos de Mavuba prennent tour leur sens, le Tef’ est sûr derrière, le Tef’ domine, mais le Tef’ ne capitalise pas. Il ne faudra pas le regretter. Sissoko envoie un coup-franc dans la Garonne et Lille réagit enfin sur quelques excursions dans le bloc toulousain. Payet, Balmont puis Mavuba à la demi-heure tentent leur chance. Une frappe au dessus pour deux frappes cadrées. Deux frappes sur Ahamada. Pour valoriser cette première mi-temps, on pourra évoquer de « bonnes intentions » , du « rythme » , ou le champ lexical du match moyen. Mais pas tellement plus. Le premier enchainement décent du match, une combinaison Tabanou-M’Bengue côté gauche, permet à Landreau de se coucher et se réchauffer un peu. Toulouse mène aux poings mais n’y arrive pas.

Ahamada homme du match


La deuxième période démarre sur le même tempo avant que Braaten, après 5 minutes, le geste défensif peu assuré, fauche Payet à l’entrée de la surface. Il fallait bien ça pour décoincer ce match. En fait non, Ahamada plonge du bon côté et renvoie Moussa Sow à sa saison moyenne. La partie est toujours aussi hachée et peu inspirée, entre fautes, approximations techniques et absence notoire d’occasions franches. Si Garcia expliquait avant cette rencontre que la force de son LOSC était de dicter le tempo des matchs quelque soit l’adversaire ou le stade, ce soir, c’est bien coach Casanova qui fait la loi avec son bloc. A la 65ème minute, Joe Cole a la possibilité à l’entrée de la surface d’illuminer cette morne soirée, il rate sa reprise et sort la seconde suivante, remplacé par Eden Hazard. Dans la minute qui suit, Didot centre pour Tabanou qui touche la barre. Le match s’anime un peu. Enfin. Sur un débordement de Gueye, Hazard allume la cage toulousaine à bout portant mais Ahamada continue de briller sur une parade exceptionnelle. Quelques frappes passeront par là sans modifier le scénario de cette partie qui ne méritait pas de buts. Lille attendra encore pour remporter son 700ème match en ligue 1 et devrait voir son retard sur le PSG s’aggraver dimanche. Toulouse continue lui, discrètement, son petit bonhomme de chemin.

Par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible