1. // CM 2018
  2. // Qualifs CONCACAF
  3. // USA-Mexique

Un USA-Mexique qui Trump énormément

Deux jours après l'élection de Donald Trump, le calendrier des éliminatoires pour le Mondial 2018 propose un affrontement entre USA et Mexique aux effluves forcément politiques. À Columbus (Ohio), aucun débordement n'est toutefois craint, même si la problématique migratoire n'a pu être éludée.

Modififié
« Trump nous dit : ils ne nous envoient pas leurs meilleurs (hommes). Aujourd'hui, nous allons lui prouver son erreur. » Voilà comment le quotidien sportif mexicain Record légende sa une de vendredi. En son sommet apparaît Giovani dos Santos, dont le visage surplombe d'autres références mexicaines comme le légendaire boxeur Júlio César Chávez, le guitariste aux moult disques d'or Carlos Santana ou le réalisateur oscarisé Alejandro Gonzalez Iñarritu, entre autres, des Mexicains qui ont signé plus d'un succès sur le sol américain.


« Mettez le mur à la poubelle »


Pour la presse mexicaine, impossible de faire abstraction du contexte politique envahissant qui va escorter ce nouveau duel entre Team USA et El Tri. « Mettez le mur à la poubelle » , demande ainsi La Afición, autre quotidien local, à Chicharito et consorts. Deux jours seulement après l'élection de l'homme qui veut abriter les États-Unis du Mexique derrière un mur étanche, ce match ne peut être qu'une simple rencontre sportive. Même Javier « pas un mot plus haut que l'autre » Hernandez en convient : « Malheureusement, c'est la décision prise par ce pays, alors si ce match peut donner un peu de joie aux latinos, ça ne peut être que positif. »

Jeudi, lors des points presse et zones mixtes, aucun intervenant n'a pu échapper à la question. Tim Howard, ex-coéquipier d'Hernandez à Manchester United, n'a ainsi pas caché que l'arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche ne le réjouissait pas, même s'il confessait ne pas avoir voté... « Je ne suis pas très intéressé par la politique (...). Il faut bien séparer les deux sujets, après, sur le terrain, le Mexique va essayer de nous botter le cul, et nous le leur.  » De son côté, le capitaine de la Team USA, Michael Bradley, a reconnu que le match ne pouvait être vidé de toute connotation politique. « Étant donné tout ce qu'il s'est passé ces derniers mois, un substrat supplémentaire va forcément nourrir ce match. » « Mais comme américain, a-t-il poursuivi, mon sentiment est que nous avons foi en notre système, et quel que soit notre président, nous devons être derrière lui et penser qu'il fera ce qu'il y a de mieux pour le pays. » Bradley, Howard, comme Jermaine Jones, ont aussi été sondés sur l'ambiance à laquelle ils pensent faire face en tribunes. « Il y a des gens qui veulent politiser ce match, a considéré le milieu de terrain des Colorado Rapids, mais si la rivalité entre les deux pays existe évidemment, elle est strictement sportive, on ne veut pas entendre des chants négatifs, on ne veut pas non plus entendre les Mexicains utiliser le mot qui commence par p... (puto : insulte entonnée par les fans d'El Tri sur chaque dégagement du gardien adverse et considérée comme homophobe par la FIFA, ndlr). » Pour Jones, né en Allemagne, « notre sélection représente vraiment les États-Unis dans toute sa diversité » . Le « Colombien » , et ex-Nantais, Alejandro Bedoya, et les trois mexicano américains, Omar Gonzalez (Pachuca), Michael Orozco (Tijuana), William Yarbrough (León), ne diraient sans doute pas autre chose.

Columbus, territoire hostile pour le Mexique


Comme tout match éliminatoire à domicile de la Team USA depuis le début des années 2000, USA-Mexique se jouera à Columbus, dans l'Ohio, l'un des swing states qui a fait basculer l'élection côté républicain – Barack Obama y avait triomphé en 2012. Columbus est un territoire hostile pour le Mexique. Pas pour les convictions politiques de sa population, mais de par sa géographie. La Fédération américaine n'a pas opté par hasard pour ce modeste stade qui peut contenir à peine plus de 20 000 personnes : il est situé dans une région aux températures fraîches et à l'immigration mexicaine chétive, alors que les USA ont trop souvent l'impression de jouer à l'extérieur quand ils affrontent Dos Santos et consorts en Californie ou en Arizona. En 2011, Tim Howard s'était d'ailleurs agacé que la cérémonie de remise des prix de la Gold Cup se fasse en espagnol après la victoire du Mexique (2-4) face à sa sélection, au Rose Bowl de Pasadena (banlieue de Los Angeles). À Columbus, l'Amérique est souveraine. Elle reste sur quatre victoires sur le même score (2-0) en éliminatoires. Un motif de moquerie pour les Américains, qui utilisent le hashtag #dosacero (deux à zéro). La Fédération mexicaine y répond par un plus culturel « elfútbolesnuestro » (le football est à nous). En 2016, le football reste l'un des rares domaines où le Mexique peut bomber le torse face au puissant voisin du Nord, même si sa domination s'effrite depuis maintenant deux décennies.

« Je ne suis ni américain ni mexicain, je suis mexicano-américain »


À Columbus, le public devrait être à 80% derrière Christian Pulisic and co. Même la « Pancho Villa's Army » , le groupe officiel des supporters mexicains aux États-Unis, n'a pu faire le déplacement. « La Fédération américaine n'a pas voulu nous réserver un espace » , regrette son fondateur, Sergio Tristán. « Mais cela n'a rien à voir avec l'élection » , s'empresse de préciser celui qui brandit le drapeau mexicain en tribunes, mais a mis sa vie en jeu pour défendre l’étendard américain quand il était soldat en Irak de 2004 à 2006. « Je me sens patriote, nous dit-il, je suis reconnaissant envers cette nation qui a donné tant d'opportunités à ma famille, mais je défends aussi ma culture mexicaine, nos traditions. En fait, moi, je ne suis ni américain ni mexicain, je suis mexicano-américain. » Rayon ballon rond, Sergio Tristán ne partage toutefois pas son allégeance : « Mes parents sont fans du Mexique, on a grandi en regardant du football mexicain, dans la rue je jouais avec mes cousins mexicains, je n'ai jamais pensé pouvoir supporter la sélection américaine. » Aujourd'hui avocat, Sergio Tristán, trente-quatre ans, ne craint pas de débordement à Columbus. « En fait, aux États-Unis, beaucoup de fans de soccer sont des gens éduqués, passés par l'université, et ils font partie de ce groupe de gens déçus par l'élection de Trump. Sur Twitter, beaucoup de fans américains nous ont apporté leur soutien, car ils estiment que eux aussi ont perdu. » Ce vendredi soir, les American Outlaws, le groupe de supporters officiel de la Team USA, devraient d'ailleurs déployer une banderole pour soutenir les Mexicains qui vivent en territoire US. Reste que lors de la fête d'avant-match organisée, jeudi, par ce même groupe, un échange houleux a opposé des fans chicanos de la Team USA à des fans mexicains. « Les États-Unis te donnent à manger » , criaient ces Américano-Mexicains aux aficionados d'El Tri.


Éminemment complexe, la problématique migratoire a nourri l'avant-match. Colombien, le sélectionneur du Mexique, Juan Carlos Osorio, a ainsi rappelé qu'il devait beaucoup aux États-Unis, où il a obtenu un diplôme de préparateur physique, mais qu'il ressentait aussi une grande empathie envers les migrants mexicains. « Moi aussi, comme migrant, j'ai dû travailler dur, notamment pour gagner une bourse universitaire » , a rappelé celui dont les deux enfants sont nés à New York, dans le Queens. Ex-coach des New York Red Bulls et du Chicago Fire, Osorio connaît très bien le camp d'en face. Alors adjoint de Kevin Keegan à Manchester City (2005-2006), il avait d'ailleurs accueilli en Angleterre le capitaine américain, Michael Bradley, quand celui-ci passait des tests chez les Citizens. Ce soir, pour le premier match de la dernière phase des éliminatoires CONCACAF, qui consiste en un tournoi à six, son défi sera de taille : cela fait trente-quatre ans qu'El Tri n'a pas remporté un match éliminatoire aux États-Unis. Pour ses supporters, meurtris par les résultats de l'élection présidentielle, le moment ne pourrait être mieux choisi pour que le Mexique redevienne grand.

Par Thomas Goubin, au Mexique
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Note : 2
Oh purée "les Etats-Unis te donne à manger", je le fou direct dans mon top 10 des chants de supporters les plus stupide jamais entendu.
DixDier Super Niveau : DHR
Là, on frôle la crétinerie, en effet ...
1 réponse à ce commentaire.
Ravière Pastauré Niveau : Ligue 2
Sinon, vous savez que Donald Trump a été élu président?
1 réponse à ce commentaire.
helvétie Niveau : CFA
on m'explique qui va construire ce mur, de ce que je lis ceux sont plutôt des mexicains ou autres sud am qui travaillent dans le batiment aux U.S non ?
il y a 9 heures NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
il y a 7 heures Un match arrêté par des jets d'oeufs 11 il y a 11 heures Des lions sur les murs d'un vestiaire 30
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 21:30 La belle ouverture du score de Liverpool 16 Hier à 17:57 Macron s'est invité à la Commanderie 29
Hier à 11:20 Un mercato raccourci en Premier League ? 26 Hier à 11:16 Gignac donne son nom à un tigre 22 Hier à 08:48 Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 41 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6