1. //
  2. //
  3. // Metz-Nice (2-4)

Triplé de Pléa et victoire de Nice !

Dominateur, mais inconstant, l’OGC Nice a pu compter sur Alassane Pléa pour s’offrir la victoire contre de courageux Messins.

Modififié
2k 18

FC Metz 2-4 OGC Nice

Buts : G. Mandjeck (26e) et H. Diallo (69e) pour Metz // A. Pléa (12e, 38e sp, 84e) et W. Cyprien (90e+2) pour Nice

En quelques minutes, Alassane Pléa a fait preuve d’un caractère propre aux grands buteurs. Alors que son équipe vient de laisser Metz revenir au score, l’attaquant foire son un-contre-un contre Didillon. En réussite jusqu’ici, on se dit que le Niçois a laissé passer sa chance de faire oublier Balotelli. Mais c’était sans compter sur son abnégation, et disons-le, son talent. Loin de se décourager, le joueur formé à Lyon continue de prendre la profondeur en attendant une offrande des siens. Cette dernière finit par arriver, et ce coup-ci, il ne l’a pas gâchée. Un troisième but qui permet à Pléa d’asseoir son empreinte sur un Gym leader comme jamais.

Nice en impose


Pour les Messins, Saint-Symphorien est devenu synonyme de cauchemar. Sulfaté lors de ses dernières rencontres à domicile contre Bordeaux (0-3) et Monaco (0-7), le FC Metz espère mettre un terme à cette dramatique série. En face, les Niçois, même privés de la gâchette Balotelli, espèrent trouer l’enceinte mosellane de quelques buts. Comme à son habitude contre les petites formations, le Gym fait tourner le ballon en début de match. Peu pressés, Belhanda et Séri s’intercalent à merveille entre les lignes adverses. Bien servi par Dante, l’Ivoirien adresse un subtil extérieur du droit dans la profondeur pour Pléa. L’attaquant ne panique pas et trompe Didillon (12e). Dans la foulée, Cyprien est proche de mettre K.O les Grenats, mais l’équerre stoppe son énorme frappe (14e).

Nice poursuit sa domination, fort d’un milieu de terrain impressionnant de maîtrise. Pour autant, le score n’évolue pas. Une aubaine pour les hommes de Philippe Hinschberger. Après une belle accélération, Mandjeck sert Erding. Le Turc envoie un plat du pied tout mou que Cardinale arrête difficilement. Le cuir revient dans les pieds de Mandjeck qui ne se prive pas de marquer (26e). Coupable, le portier niçois peut s’en vouloir. Loin de s’inquiéter, les visiteurs repartent de l’avant. Belhanda, irrésistible dans ce premier acte, se joue de Rivierez qui commet une faute dans sa surface. Pénalty. En l’absence de Super Mario, Pléa s’empare du ballon et sa tentative passe entre les jambes de Didillon (38e). Avec ce doublé, l’attaquant confirme qu’il est davantage qu’un faire-valoir de l’Italien. Nice rentre aux vestiaires avec cet avantage de deux buts à un.

Pléa voit triple


De retour sur le pré, les vingt-deux acteurs reproduisent le même schéma qu’en première période. Nice monopolise le cuir et Metz se bagarre avec ses moyens pour gratter une seconde égalisation. La rencontre finit par tomber dans un faux rythme. Les Niçois n’insufflent plus d’intensité à leur jeu et agacent peu à peu Lucien Favre. Et la suite va faire enrager l’Helvète. Après un long moment de flottement, Mandjeck se retrouve dans l’obligation de quitter ses partenaires sur blessure. Seulement vingt-trois secondes après sa sortie, son remplaçant, Habib Diallo, fait à nouveau trembler les filets du Gym (69e). Un but miraculeux, tant les Messins n’ont rien montré offensivement jusqu’ici. Mais pour taper les Azuréens, un seul miracle ne suffit plus. Vexés, les Aiglons se remobilisent sous l’impulsion de ses créateurs et de son buteur. Sur une copie conforme du premier but, Belhanda lance Pléa face à Didillon. L’ancien Gone ouvre son pied droit et claque le premier triplé de sa jeune carrière (84e). À deux reprises, Nice aura laissé Metz revenir dans le match. Avant de dégoûter l’équipe de la Moselle. Le quatrième but de Cyprien (90e+2) vient parachever ce constat. Bref, Nice l’emporte. Avec 26 points au classement, sa bonne gueule de leader se confirme.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Lhadi Messaouden
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    ". Sur une copie conforme du premier but, Séri lance Pléa face à Didillon"
    Bordel vous regardez les match au moins ? C'est Belhanda qui offre ce caviar a Plea.

    Quel putain de PARTIDAZO de Belhanda, un régale pour les yeux, un régal pour la ligue 1, un régal pour le football.

    Petite dédicasse a ce Tocard de Riolo qui avait dit a son arrivé "c'est plus un joueur de foot" jajajajajajajaj

    LA CONCHA DE TU MADRE
    pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
    Proprement scandaleux le commetaire de Riolo à propos de Belhanda.
    Il s'est excusé depuis heureusement mais je sais pas ce qu'il lui a pris de dire des trucs pareils
    Prospère Mulenga Niveau : CFA
    Note : 2
    J'aime bien Riolo mais là il aurait du la fermer !

    Il avait dit aussi, je cite : " Maintenant il prie beaucoup! Le mec a pris un virage un peu bizarre" !

    Franchement faut qu'il aborde des sujets qu'il ne maîtrise pas !

    Belhanda c'est trop fort pour la L1.
    Gros Noblois Niveau : CFA2
    non mais les gars vous vous attendez à quoi avec Riolo???
    Ce type c'est le Zemmour du foot.
    Riolo c'est quelques idées bien fondées et qui font du bien qui changent dans le paysage médiatique français (son antu-corporatisme, sa vision de l'arbitrage vidéo, des solides références historiques...), le tout noyé dans une forme tout simplement insupportable et mélangé avec des idées très très 'border' par moment, au point de souvent tomber dans la caricature.

    Dommage que pour une fois on puisse échapper aux lapalissades d'un Pascal Praud ou autre Ménès pour tomber dans des idées parfois nauséabondes.
    4 réponses à ce commentaire.
    monclubcettebaltringue Niveau : CFA2
    Quatre bus dans la semaine pour Plea, moi qui m'étais payé sa tête contre Krasnodar sur le live du match, le gamin me fait bien mentir.
    PLea, c'est deja un des meilleurs attaquants de Ligue 1 pour moi, il progresse trés vite et dans un environnement tranquille comme Nice, ca peut devenir un excellent joueur.
    Pourtant on a fait jouer Cardinale avec 2 grammes 5....
    Sinon Nice ne fait qu'une seule faute de tous le match...

    Dire qu'à une époque on alignait des poètes comme Rool ou Abadonardo... Les amateurs de statistiques y'a-t-il un précédent?
    Vous voulez gagner contre Metz ? Passez par le côté de Rivierez, ou par le côté de Signorino. D'autres équipes ont une défense, nous on a une permission.
    C'est bizarre, moi j'ai vu la défense centrale prendre trois fois le même but...
    1 réponse à ce commentaire.
    Prospère Mulenga Niveau : CFA
    Ultras messins pathétiques à l'image des ultra valencians, des frustrés, c'est juste de foot faut arrêter d'agir comme des fous furieux parce que ton équipe encaisse un but !

    Nice est la pus belle équipe pour l'instant, leur première place est logique.
    Qu'est ce qu'il disait Courbis encore ce matin déjà .... Ah oui que c'était compliqué d'enchainer Coupe D'Europe et Championnat ...

    St E / Nice et Monaco (qui revenait de Moscou) qui gagne le WE ça doit lui faire bien mal au cul



    Gros Noblois Niveau : CFA2
    +1 pour toi.
    Cette équipe de Nice est en train de montrer jour après jour que toutes le vieilles pleureuses de la L1 se cachent depuis des décennies derrière des arguments bidons pour masquer leur totale incompétence.
    Note : 1
    Et Lorient qui pense a Elie Baup ou ... Roland Courbis pour remplacer Ripoll, RIP le FCL
    2 réponses à ce commentaire.
    ThomasDandy Niveau : Ligue 2
     //  05:55  //  Amoureux de Lyon
    Il faut bien avouer que Nice est impressionnant cette saison.
    Petite dédicace aux Niçois qui ont chié sur le 3-5-2 en disant qu'il fallait absolument revenir à une défense à 4. Hier, on a vu ce que ça a donné la défense à 4 avec les absences de Baysse et Dalbert...

    Sur chaque occasion adverse ou presque, ça faisait but pour Metz !

    Sinon, excellent résultat pour notre Gym qui n'en finit plus de gagner. Sur le plan individuel, je retiens la première bourde de Cardinale, il fallait bien que ça arrive après 10 journées. Sans jouer l'oiseau de mauvais augure (surtout après son très bon début de saison), je crains que les carences de notre gardien soient flagrantes pour jouer le haut de tableau.

    Au sujet de Pléa, ce n'est pas parce qu'il a mis un triplé qu'il a progressé. Il a toujours été bon mais d'une incroyable maladresse devant le but et ça n'a pas changé. Hier après-midi, il manque encore des occasions importantes.

    Pour rappel, Plea était encore meilleur la saison dernière, c'était le meilleur joueur de l'équipe jusqu'à sa blessure. Par contre, il faut vraiment le faire arrêter de tirer les penalty. Hier, c'est passé ric-rac mais c'était plus que chaud. J'aimerais mieux que Eysseric soit désigné comme 2ème tireur quand Balotelli est absent.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    2k 18